Edito

Questionnaire de satisfaction des usagers

Ce questionnaire issu d’un modèle mis au point par la CNSA a été largement diffusé entre le 1er juin 2007 et le 31 octobre 2007. 236 questionnaires ont été réceptionnés en retour à la MDPH et analysés pour prendre la mesure du degré de satisfaction des personnes handicapées qui ont été reçues.
Sur la qualité de l’accueil, 96% des personnes saluent le respect de la confidentialité. La disponibilité du personnel (93%) et sa compétence (92%) sont reconnues à un niveau exceptionnel.
Sur l’information donnée, 82% des interrogés plébiscitent le caractère accessible, 78% le caractère complet et 76% la clarté.
La compétence des équipes pluridisciplinaires d’évaluation est reconnue à 84%, le respect du projet de vie à 72%, et le caractère exhaustif du plan de compensation à 70%.
Quant au suivi de la personne après décision, 77% le trouvent compétent, 88% attentif aux attentes de la personne et 74% aux évolutions des besoins.
Bilan globalement positif donc pour la MDPH d’Indre-et-Loire après d’existence.En conclusion, le questionnaire suscitait des observations, critiques et suggestions qui ont été analysées afin d’améliorer la qualité du service rendu aux personnes handicapées.
Vous trouverez l’ensemble des éléments de cette démarche dans un document récapitulatif publié sur le site

Michel Giraudeau
Président de la Commission des Droits et de l’Autonomie


A la Une

La scolarisation des élèves handicapés est, plus que jamais, une grande priorité nationale

logo education nationale
Les principales dispositions découlant de la loi du 11 février 2005 pour assurer l’égalité des chances pour les élèves handicapés sont aujourd’hui connues et les nouvelles mesures mises en application. 1 475 élèves handicapés ont été scolarisés l’an dernier dans les établissements scolaires du premier et second degré de notre département. (1,47 % d’élèves handicapés par rapport au nombre total d’élèves scolarisés, soit une augmentation de 0,41 % par rapport aux données de 2005-2006). L’objectif national est fixé à 2%.
En 2 ans, les créations de 2 Classes d’intégration Scolaire, de 3 Unités Pédagogiques d’Intégration en collège et d’une UPI professionnelle ont contribué à développer les dispositifs de scolarisation au profit des élèves handicapés.
Le principe d’accessibilité de ces élèves à l’école est accompagné par l’attribution de 10 nouveaux postes d’AVS auxquels s’ajoutent des postes d’Emploi Vie Scolaire qui se voient attribuer la mission d’AVS.
La priorité de l’année 2007-2008 est d’assurer la réussite et la continuité des parcours de formation des élèves handicapés. Il s’agit également de développer les passerelles entre les établissements scolaires et les établissements sanitaires ou médico-sociaux.
Les enseignants référents jouent un rôle central dans la mise en oeuvre des projets personnalisés de scolarisation des élèves handicapés en tant qu’animateurs des équipes de suivi de la scolarisation au profit notamment des élèves qui nécessitent des prises en charge croisées.

Rappel des modalités mises en place.

1 - Inscription

Tout enfant ou adolescent handicapé est inscrit dans son établissement scolaire de référence (l'école, le collège, le lycée le plus proche de son domicile). Si l’élève effectue sa scolarité dans un autre établissement que son établissement de référence, son inscription administrative se fait dans cet autre établissement mais le lien avec l’établissement de référence doit être maintenu sous la forme d’une inscription « inactive », explicitement formulée dans le PPS élaboré par la CDAPH.
Le parcours de formation d’un élève handicapé peut s'effectuer selon diverses modalités qui doivent être précisées dans le Projet Personnalisé de Scolarisation.

Scolarisation en milieu ordinaire :

  • dans l'école ou l'établissement scolaire de référence, avec ou sans accompagnement
  • dans une autre école ou un autre établissement scolaire si le PPS rend nécessaire le recours à un dispositif adapté (CLIS ou UPI).
  • dans une école ou établissement scolaire en complémentarité d’une prise en charge dans un établissement du médico-social (IME, IEM, ITEP).

Accueil dans un établissement du secteur médico-social ou sanitaire :

  • dans l'unité d'enseignement de l'établissement d'accueil (IME, ITEP)
  • dans un établissement scolaire dans lequel l'établissement d'accueil a délocalisé, par convention, une classe de son unité d’enseignement.

2 - Modalité de traitement des demandes d'étude du parcours de scolarisation

À la demande des familles, sur incitation ou non des équipes éducatives organisées par le directeur ou le chef d’établissement, une équipe pluridisciplinaire, élabore le plan de compensation du jeune handicapé. Ce plan comprend un Projet Personnalisé de Scolarisation qui définit les modalités de déroulement de la scolarité. Après consultation de la famille, la CDAPH le valide.
La mise en oeuvre et le suivi de ce PPS sont assurés par l'équipe de suivi de la scolarisation, elle-même coordonnée par un enseignant référent.
Trois situations peuvent se présenter à la rentrée scolaire :

  • Poursuite ou révision du parcours scolaire engagé à la suite de la décision de la CDAPH :

Dans ce cas, il est nécessaire de rencontrer les parents pour échanger sur les conditions de mise en oeuvre des objectifs du PPS et sur les adaptations nécessaires.

  • Première demande d’inscription d’un élève déjà reconnu en situation de handicap :

Le directeur ou chef d’établissement prend contact avec l’enseignant référent et communique ses coordonnées aux parents. L’enseignant référent organisera rapidement une première équipe de suivi de scolarisation.

  • Première inscription d’un élève qui n’a jamais fait l’objet d’une étude de dossier pour reconnaissance d’un handicap :

Après un temps d’adaptation et d’observation de l’élève, le directeur d’école ou le chef d’établissement réunit une équipe éducative qui, en présence des parents, proposera un dispositif d’aide et de soutien. Si les difficultés persistent malgré les aides apportées, il conviendra de réunir à nouveau une équipe éducative et de proposer aux parents des investigations permettant d’éclairer la situation de l’élève. L’équipe enseignante, le médecin scolaire, le psychologue scolaire ou le conseiller d’orientation psychologue apporteront les éléments permettant de conseiller les parents et effectuer une demande d’instruction de dossier à la MDPH. A ce moment de la procédure, le chef d’établissement ou le directeur informera l’enseignant référent et transmettra les coordonnées de l’enseignant référent aux parents.

3 - L'enseignant référent

11 enseignants référents assurent sur l'ensemble du parcours de formation d’un élève handicapé, la permanence des relations avec l'élève et ses parents : dans les écoles, collèges, lycées et établissements de son secteur d'intervention.
L’enseignant référent réunit au moins annuellement l'équipe de suivi de la scolarisation, qui peut comprendre les enseignants, les parents, le psychologue scolaire ou le COP, le médecin scolaire ou de PMI, l'assistante sociale, l'infirmier scolaire, les personnels de l'établissement, les professionnels des SESSAD, CAMSP, CMP, CMPP pour procéder à l'évaluation du projet et de sa mise en oeuvre.

Véronique Naumovic
IEN chargée de l’ASH


Vie des associations

Epilepsie France : Une délégation à Tours

Maladie encore méconnue, l’épilepsie touche environ 400 000 personnes en France.
L’association Epilepsie France, créée en 2006 suite à la fusion de BFE et ARPEIJE a pour vocation de réunir, conseiller, aider et soutenir les personnes épileptiques de tous âges et leurs proches.

Une délégation départementale vient d’être créée à Tours.
Une permanence mensuelle se tient le 3ème jeudi de chaque mois (sauf jours fériés) aux Halles de Tours, Place Gaston Pailhou, porte C, salle 119, de 15h à 19h.

Il est possible de rencontrer un représentant de l’association sur rendez-vous en appelant le 02 47 20 29 18 ou le 06 20 53 43 36, ou par courriel
Vous pouvez également consulter le site à l’adresse suivante

Antenne centre de l’association des personnes concernées par la maladie de Charcot-Marie-Tooth et les neuropathies assimilées

La maladie de Charcot-Marie-Tooth, ou CMT, est l’une des maladies neurologiques les plus fréquentes.

Cette maladie génétique rare concerne environ 1 naissance sur 2500 en France. La CMT ne doit pas être confondue avec la maladie de Charcot ou sclérose latérale amyotrophique.
Décrite par trois médecins en 1886, la CMT est une neuropathie héréditaire sensivo-motrice qui n’affecte pas l’espérance de vie et n’entraîne pas de retard mental. Elle touche indifféremment l’homme ou la femme. Schématiquement, la CMT est liée à l’atteinte des nerfs périphériques, reliant la moelle épinière aux muscles, ce qui perturbe la conduction de l’influx nerveux. Elle entraîne des troubles de la marche et une déformation fréquente des pieds. En général, la CMT évolue lentement mais elle peut aussi progresser par poussées. Il en existe plusieurs types.

L’association CMT France est une association sans but lucratif. Cette association de malades atteints de neuropathies périphériques gérée par des malades ou des parents de malades, a pour but de rompre l’isolement en regroupant les personnes atteintes et de leur apporter soutien ainsi qu’à leurs familles, de faciliter les échanges, d’apporter des témoignages, de les informer, de promouvoir la recherche…

Délégué Centre : Monsieur Jean Pavard, 2 allée Magellan, 37200 Tours
Téléphone : 02 47 28 05 94 ou 06 63 22 51 18

Pour plus de renseignements vous pouvez consulter le site de l’association


A découvrir

Le guide des Aides Techniques pour Malvoyants et Aveugles

Enfin un ouvrage qui recense les outils de compensation du handicap visuel !

Le guide propose :

  • Un inventaire descriptif des objets, matériels et dispositifs, pour tous ceux dont la vue baisse ou en sont privés, au domicile au travail, lors des loisirs : aides optiques, éclairage, vie domestique, déplacements, communication écrite et orale, informatique…
  • Des articles d’information (aspects juridiques, financement,…), des conseils, des adresses…

Conçu par des déficients visuels, le guide s’adresse aux personnes malvoyantes, aveugles, à la population âgée dont la vue diminue et aux professionnels.

Ouvrage en vente :
L’édition en agrandi : lisibilité améliorée, consultation facile (grand format, caractères agrandis). 200 pages. Prix : 20 euros (+port vente par correspondance)

  • Dans toutes les librairies,
  • Chez l’éditeur Liaisons (collection Néret) : 01 76 73 36 44 et sur le site
  • Auprès de l’association Artis, concepteur du guide : 06 68 14 49 88, courriel

L’édition braille au prix de 29 euros (port inclus) est en vente exclusivement auprès de l’association Artis.

Le premier guide pratique de la vie quotidienne destiné aux personnes para et tétraplégiques.

Approche médicale, vers une vie autonome, une vie émotionnelle, affective et sexuelle, une vie sociale, l'indemnisation des victimes : six têtes de chapitres pour répondre aux questions des blessés médullaires.
176 pages d'informations pratiques : références de sites Internet, livres, adresses, le tout illustré de témoignages... Véritable passerelle entre vous, vos proches et les professionnels qui vous entourent, un guide à garder à portée de main !
Edité par l’APF, renseignements sur le site


Transport adapté

Synergiph Touraine étend son service en soirée

Une ouverture du service du soir, après 19h et tous les dimanches sauf les jours fériés, est mise en place en fonction des moyens disponibles.
Le numéro à contacter le soir après 19h est celui de la permanence du week-end soit le 06 61 34 11 98.
Le tarif est le même qu’en journée soit 1,20 euros le transport.

Rappelons que ce service de transport collectif est réservé aux personnes en fauteuil roulant titulaires d’une carte d’invalidité à 80 % et les personnes aveugles titulaires d’une carte portant la mention « Cécité ».

Pour en savoir plus sur le service vous pouvez contacter :
Le standard : 02 47 80 96 96
Les réservations : 02 47 80 96 69
Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.

Synergiph Touraine, 16 rue Gutenberg, 37300 Joué-lès-Tours
Courriel

Touraine Fil Vert

Deux cars équipés d’un élévateur et pouvant transporter une personne en fauteuil roulant, viennent d’être mis en service sur les lignes Tours/Bléré et Tours/Sainte-Maure.
Deux autres cars similaires vont être acquis par la société Alphacars au premier trimestre 2008 et pourront desservir ainsi d’autres villes.
Tarif : 1,50 euros / personne
Téléphone : 0800 123 037
Site


Un nouveau site

L’APF a ouvert un nouveau site consacré à l’infirmité motrice cérébrale

Vous trouverez des informations relatives à l’IMC (ou paralysie cérébrale) et à ses troubles associés, en accédant à des ressources documentaires, des témoignages de personnes touchées par cette infirmité, des données utiles à la vie quotidienne. Ce site vous permet également de connaître les points réguliers sur la recherche.


Autisme

Un espace consacré à l’autisme et à la pédagogie

Sous la direction de Christine Philip, professeur à l’INS HEA et responsable des formations sur la scolarisation des enfants et adolescents avec autisme, une équipe de l’institut de Suresnes travaille depuis plusieurs années à la collecte et à l’analyse de situations pédagogiques concernant de jeunes autistes.

Le site de l’INS HEA nous propose différentes rubriques :

  • Adaptations pédagogiques : cette rubrique précise les objectifs, les stratégies et les contenus pertinents pour ce public d’élèves dans un certain nombre de champs disciplinaires et de contextes, du milieu ordinaire au milieu spécialisé.
  • Témoignages : apport de nombreux témoignages de personnes directement confrontées à ce handicap : parents, professionnels, personne de l’entourage. Ces témoignages doivent permettre d’approcher au plus près les situations concrètes et de mieux comprendre les difficultés auxquelles sont confrontées les acteurs.
  • Ressources : Toutes les ressources produites par l’INS HEA dans ce domaine sont présentées : productions vidéos, publications écrites, outils pédagogiques, bibliographie détaillée et commentée.

Adresse du site

L’Autisme, où en est-on aujourd’hui ?

Cet ouvrage a pour objectif d’aider à une meilleure compréhension de l’autisme et des accompagnements possibles en l’état actuel des connaissances.Il fournit des repères et des éclairages dont l’ambition est de contribuer au mieux-être des personnes concernées.
La première partie qui porte sur l’état des connaissances actuelles (diagnostic, évaluation, développement, soins, méthodes couverture du livre d’accompagnement…) a été rédigée par les experts de l’ARAPI.La deuxième partie est réalisée par les membres de la commission Autisme de l’UNAPEI.
Ouvrage publié par l’UNAPEI en collaboration avec l’ARAPI, réalisé avec le soutien de la Mutuelle Intégrance et la Fondation Axelle. Prix de vente 18 euros (frais de port inclus).
Contact :
Service documentation de l’Unapei : 01 44 85 50 50
Bon de commande téléchargeable sur le site


Audition

Appui Déficience auditive

Itinéraires Centre Déficience Auditive intervient dans la région Centre depuis septembre 2007. Il a pour missions :

  • L’évaluation des capacités fonctionnelles des personnes déficientes auditives dans le cadre de leur projet professionnel,
  • L’accompagnement, le conseil, le maintien et l’appui (information/sensibilisation) en entreprise,
  • L’identification des techniques de compensation du handicap,
  • L’information, le conseil et prêts d’aides techniques,
  • L’aide à la communication : Langue des Signes Française, Langue Parlée Complétée et prise de notes,
  • Le soutien pédagogique
  • Les conseils en accessibilité,
  • Les conseils techniques pour l’aménagement des situations de travail.logo itinéraires

Pour tout renseignement vous pouvez contacter : Sylvie Ervé, Directrice adjointe ou Nathalie Guyon, Coordinatrice.
Contact : Itinéraires Déficience Auditive de la région centre, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.
Adresse administrative :
19 rue Edouard Vaillant, 37000 Tours
Téléphone : 0800 812 353 Fax : 02 41 35 06 71
Courriel


Baccalauréat-LSF

L’arrêté du 10 septembre 2007 modifie l’arrêté du 15 septembre 1993 relatif aux épreuves du baccalauréat général : dans l’article 3, à la liste des épreuves facultatives de chacune des trois séries du baccalauréat général : ES, L et S, il est ajouté une épreuve facultative de LSF à compter de la session 2008 de l’examen.

JO Lois et Décrets n°241 du 17 octobre 2007


Etre parent

Les groupes au SAVS de l’APF

Le Service d’Accompagnement à la Vie Sociale de l’APF de Tours propose des groupes de paroles sur le thème de la parentalité. Il s’agit de réunions, qui ont lieu une fois par mois, au cours desquelles des mères et des pères en situation de handicap moteur, peuvent venir partager leurs expériences, leurs questionnements sur la fonction de parent.
Les séances sont encadrées par l’une des psychologues cliniciennes du service, ainsi que par l’éducatrice spécialisée. Leur contenu est soumis à la règle de la confidentialité.

Si vous êtes intéressés par ce groupe vous pouvez contacter le service au 02 47 76 05 08.


Le Mouvement Français pour le Planning Familial

Les permanences à la MDPH

bannière mfpf
Le MFPF proposent des rencontres pour des accompagnements et des suivis individuels, sur des questions relatives à la vie sociale, affective et sexuelle, en direction :

  • des personnes en situation de handicap
  • des familles
  • des auxiliaires de vie
  • des accompagnants de la personne en situation de handicap

Les permanences sont gratuites et organisées dans les locaux de la MDPH.
Prochaines permanences :
mercredi 23 janvier de 14h30 à 16h30
mercredi 27 février de 14h30 à 16h30
mercredi 26 mars de 14h30 à 16h30

Contact :
MFPF 37
10 place Neuve
37000 Tours
Téléphone : 02 47 20 97 43
Courriel


Entrez dans la danse...

L'association Génération Danse souhaite ouvrir un cours de danse aux personnes en fauteuil.
Sylvie Bortolotti est professeur de danse et directrice de l'équipe pédagogique de l'association Génération Danse, elle souhaite réunir personnes valides et non valides (en fauteuil) autour de sa passion.
Les personnes en fauteuil, les familles, le personnel soignant, les danseurs, qui seraient intéressés par l'ouverture d'Handi Danse sont invités à contacter Sylvie Bortolotti, téléphone : 06 19 44 04 68
Courriel


L’informatique pour tous à l'EPN

Espace accessible aux personnes handicapées moteurs ou mal et non-voyants

En concertation avec les associations de personnes handicapées, la mairie de Tours a équipé l'EPN Raspail, d’outils facilitant l’utilisation de la micro-informatique et d’internet par les personnes en situation de handicap.
Inauguré le 1er décembre, ce lieu a été rendu accessible aux fauteuils et doté de matériel et des logiciels nécessaires pour une utilisation des personnes handicapées moteurs et visuels.

  • L’accueil de ces personnes se fait sur les créneaux d’ouverture existants : le mardi de 17h30 à 19h00 et le vendredi de 15h30 à 18h00.
  • Les animateurs de la ville sont présents sur ces créneaux, mais les associations qui souhaitent également participer à ces animations sont les bienvenues.
  • Accès gratuit

Contact : Direction de l’organisation et des moyens techniques de gestion, mairie de Tours.
EPN Raspail à Tours, lignes bus 4 et 8.
Téléphone : 02 47 21 66 60
Fax : 02 47 60 79 01logoEPN
Courriel


Actualités et projets de la NAFSEP

logonafsep

Groupes de parole

Des groupes de paroles, animés par une psychologue, ont lieu une fois par mois aux Halles à Tours. En début d’après-midi, un groupe de personnes atteintes de sclérose en plaques libérées d’activité professionnelle se réunissent.
Pour les personnes qui sont en activité professionnelle, ces groupes ont lieu de 18 à 20 heures. D’autres créneaux horaires sont réservés aux plus jeunes (à partir de 15 ans). Pour une première participation, contacter d’abord madame Jeanne Buard.

Une date à retenir

le 9 février 2008 – Salle des Fêtes de la Mairie de Tours
L’après midi sera consacré à une réunion à thème médical sur « Les aspects psychologiques de la maladie », en présence du Docteur Ménage, Docteur Guennoc, neurologues, Docteur Aspe, psychiatre, Mme D’Autume, psychologue et orthophoniste.
La journée se clôturera par un concert donné à 20H30 par le Chœur d’hommes d’Anjou.

Une marche

le dimanche 27 avril 2008 sur la commune de Rochecorbon.

1er Mai 2008 :

Comme chaque année, les bénévoles de la NAFSEP tiendront un stand d’information lors de la foire expo de Saint Paterne Racan.

Pour tous renseignements complémentaires sur les activités de la NAFSEP, n’hésitez pas à contacter Madame Jeanne Buard au 02 47 66 88 63 ou par courriel


Comment contacter les pompiers ?

logo pompiers
Les personnes sourdes ou qui ont des difficultés à parler peuvent désormais appeler les secours par fax.
En effet, le SDIS a dédié un numéro de fax pour les personnes ayant besoin d'appeler les secours mais ne pouvant pas le faire par téléphone.
Ce numéro est : 02 47 25 70 19


Actualites juridiques

La réforme de la protection juridique des majeurs

La loi du 5 mars 2007 qui modifie en profondeur la tutelle des majeurs sera applicable dès le 1er janvier 2009.
La priorité est donnée à la protection de la personne et ensuite sur ses biens. La loi reconnaît le métier de mandataire judiciaire de protection des majeurs et rend les financements transparents.
Voici les principaux changements apportés par la loi.

  • Une professionnalisation des intervenants et un meilleur contrôle par la création d’un nouveau métier : mandataire judiciaire à la protection des majeurs qui sera inscrit sur une liste départementale tenue par le Préfet,
  • Le mandat de protection future permettant à toute personne capable de désigner, pour le jour où elle ne pourrait plus pourvoir seule à ses intérêts, un ou plusieurs mandataires chargés de la représenter,
  • Un dispositif de financement des tutelles transparent et plus équitable : Mise en place d’un barème de prélèvement unique, progressif en fonction des revenus de la personne protégée. Des comptes-rendus réguliers des actes effectués pour le compte de la personne sous tutelle seront obligatoires,
  • Les droits des personnes sont renforcés : la personne devra être obligatoirement entendue lors de la mise sous tutelle, les mesures seront révisées tous les 5 ans,
  • Une ligne de partage clair entre les mesures de protection juridique et les systèmes d’action sociale : création d’un volet social mis en œuvre par le Conseil général sous la forme d’une « mesure d’accompagnement social personnalisé » pour les personnes en situation de précarité et d’exclusion sociale…

Les principales dispositions de la loi entreront en vigueur au 1er janvier 2009. Il est cependant possible de donner un mandat de protection future à une personne physique qui ne prendra effet qu’au moment de l’entrée en vigueur de la loi.

Pour plus de renseignements : Loi du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs sur le site