Maison Départementale des Personnes Handicapées - Touraine

Politique accessibilité | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Vous êtes ici : Accueil / Actualités

Partir en vacances avec son enfant en situation de handicap

Le réseau Passerelles

La CAF vient de conventionner avec le "Réseau passerelles" pour aider 16 familles allocataires ayant à charge un enfant en situation de handicap (bénéficiaire AEEH) à partir en séjour de vacances familiales Logo du réseau passerelles

Découvrir le réseau passerelles en consultant le site www.reseau-passerelles.org

Aide financière

La famille assure ses frais d'hébergement, de repas et de transport.

logo de la C.A.F Touraine La CAF prend en charge le surcoût demandé qui est de 1250 euros par famille et par séjour.
"En effet, l'association embauche des intervenants spécialisés qui sont à la disposition des parents selon leurs projets de vacances et les besoins de l'enfant (prise en charge de soins, renfort d'encadrement pour les animations si besoin, garde y compris de la fratrie pour permettre aux parents d'avoir des activités personnelles ...). L'équipe est composée a minima d'une éducatrice spécialisée et de deux animateurs" .

Vous avez envie de partir en vacances ?
Merci de contacter le Pôle Ressources Handicap :

  • Sonia PAREUX : 06 24 21 02 77
  • ou Christelle BERNARD 06 73 24 73 68).

Journée Internationale des Maladies Rares

Dans le cadre de la Journée Internationale des Maladies Rares, les professionnels du CHU de Tours organisent des stands d'informations, qui se tiendront dans le hall de la Faculté de Médecine (10 Boulevard Tonnellé - Tours) le jeudi 28 février.
La Journée Internationale des Maladies Rares est organisée chaque année le dernier jour de février, dans près de 50 pays.
L'objectif principal de cette journée est de sensibiliser le grand public et les décideurs sur les maladies rares et leur impact sur la vie des personnes concernées.

Affiche de la journée d'informations sur les maladies rares

Vivre avec une maladie rare

Jeudi 28 février de 10H00 à 17H00

Pour la douzième édition, le thème est "Vivre avec une maladie rare".
La vie avec une maladie rare relève très souvent du "parcours du combattant".
Aux très nombreuses démarches administratives propres à la vie avec une maladie chronique, viennent s'ajouter les déplacements pour consulter des spécialistes, les explications face à l'incompréhension d'une maladie inconnue, même de certains médecins, le bouleversement de la vie professionnelle et familiale, l'isolement ... Et pour un malade sur deux, il n'existe pas de diagnostic clair, qui met en moyenne 5 ans à être posé après les premiers symptômes.
Cette journée a donc pour but de sensibiliser le grand public et notamment les étudiants, à l'existence de ces pathologies et de l'informer sur les acteurs clés du monde des maladies rares.

Elle se déroulera dans le hall de la Faculté de Médecine avec :

  • des stands d'information
  • des quizz
  • des informations sur la recherche
  • des témoignages de patients et de leurs familles.

Gratuit et ouvert à tous.

Qu'est ce qu'une maladie rare ?

Une maladie est dite "rare" lorsqu'elle touche moins d'1 personne sur 2 000 soit, pour la France, moins de 30 000 personnes malades par pathologie.
Pourtant, avec 7 000 maladies rares identifiées, les malades sont nombreux. Ce nombre est en permanente évolution car de nouvelles maladies sont constamment découvertes.
Le plus souvent, les maladies rares sont sévères, chroniques, d'évolution progressive et affectent considérablement la qualité de vie des malades.
75 %des malades sont des enfants.

On emploie le terme de "maladie orpheline" pour désigner une pathologie rare ne bénéficiant pas de traitement efficace, ce qui est le cas dans de nombreuses maladies rares.
Certaines maladies sont rares, bien que connues du grand public. C'est par exemple le cas pour la drépanocytose, la mucoviscidose ou encore le nanisme.

En France, 3 à 4 millions de personnes, soit environ 5 % de la population, sont concernées par une maladie rare. Elles sont près de 30 millions en Europe.
80 % des maladies rares sont d'origine génétique et 85 % ne disposent pas de traitement qui permet d'en guérir.

Aller sur le site du Conseil départemental d'Indre-et-Loire
Aller sur le site de la Préfecture d'Indre-et-Loire Aller sur le site du Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logementAller sur le site de la Caisse d'allocations familiales

 Aller sur le site de L'assurance maladie Aller sur le site de la Mutualité sociale agricole

Aller sur le site de la Mutualité française Indre - Touraine Aller sur le site de l'Association des paralysés de france