Maison Départementale des Personnes Handicapées - Touraine

Politique accessibilité | Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / La lettre

Rubrique La lettre

Fil RSS de cette rubrique

Lettre numéro 35

Télécharger la lettre

Télécharger la lettre numéro 35 au format P.D.F

ENQUETE DE SATISFACTION

Cette enquête est destinée aux lecteurs de la lettre de la MDPH.
Afin d'améliorer ce support d'information et de communication pour qu'il soit le plus en adéquation possible avec les attentes de ses lecteurs, cette enquête vise à :

  • Mieux identifier qui sont les différents lecteurs actuels
  • Connaître leur degré de satisfaction et recueillir leur attentes.

Le questionnaire est anonyme.
Nous vous remercions vivement pour l'intérêt que vous porterez à ce projet.

Pour répondre à l'enquête, cliquez sur le lien

EDITO

La Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) est composée de représentants du Département, des services de l'Etat, des organismes de protection sociale, d'organisations syndicales, d'associations de parents d’élèves et de représentants des personnes handicapées et de leur famille, proposés par des associations représentatives.
Les membres sont élus pour une durée de 4 ans renouvelable.

Le 25 avril dernier, les membres des différents collèges constituant la CDAPH ont été renouvelés. A cette occasion, Madame SARDOU et moi-même avons remercié tous ceux qui ont contribué à la bonne organisation et au fonctionnement des commissions. Leur implication, leur présence régulière, leur partage d'expérience et leur regard bienveillant ont été une richesse partagée dans l'intérêt des personnes en situation de handicap.

Pour ce nouveau mandat, nous avons vu une véritable mobilisation des associations représentatives souhaitant s'impliquer au sein de la CDAPH. 7 postes de titulaires et 21 postes de suppléants étaient à pourvoir. 24 associations, grâce à leurs bénévoles, ont proposé 50 candidatures. Ainsi, une vraie pluralité des handicaps représentés, existe au sein de la CDAPH tout en garantissant à chaque association, au moins un siège en tant que titulaire ou suppléant.

Cette implication du monde associatif nous permet d'envisager avec confiance, le développement d'une dynamique partenariale attendue au titre de la démarche "Réponse accompagnée pour tous".

Je remercie tous les nouveaux membres de la CDAPH pour leur engagement ainsi que ceux qui ont renouvelé leur mandat. Je remercie enfin, Madame SARDOU d'assurer la présidence de cette CDAPH avec beaucoup d'humanité, et souhaite à cette nouvelle "équipe" d'avoir des échanges aussi riches et constructifs que lors de la précédente mandature.

Nadège ARNAULT
Première Vice-présidente du Conseil départemental en charge des affaires sociales.

A LA UNE

La pair-aidance ou pairémulation s'appuie sur l'expertise des personnes en situation de handicap.

Les personnes concernées par un handicap, leur famille et les associations les représentant sont celles qui peuvent le mieux, à côté des professionnels, être en appui pour faciliter une réponse la plus adaptée possible au projet de l'enfant ou de l'adulte.
Pour les personnes en situation de handicap, la pair-aidance "c’est la transmission de l'expérience, par les personnes handicapées autonomes, pour des personnes handicapées en recherche de plus d'autonomie, dans le but de renforcer leur conscience sur leurs possibilités, leurs droits et leurs devoirs".

Aujourd'hui, cette notion intéresse vivement les politiques publiques pour construire et développer l’axe 3 de la démarche "Réponse accompagnée pour tous".

Professionnels du secteur médico-social, mais aussi des administrations, familles et pair-aidants vont devoir collaborer, s'interroger sur les rôles et les limites de chacun pour co-constuire des réponses au projet de vie des personnes en situation de handicap.
Comment leur expérience peut venir en complément de l'accompagnement réalisé par les professionnels ?
Quelles pratiques peuvent-être développées et formalisées avec les pair-aidants pour accompagner vers l'autonomie les personnes qui expriment ce projet ?
Quelles places dans l'accompagnement au sein des établissements sociaux et médico-sociaux peut-on dédier à ces pairs ?
Comment les associations représentant les personnes handicapées peuvent-elles être associées aux instances :

  • Pour valoriser leur expertise et développer un accompagnement par les pairs au sein des établissements et services ?
  • Pour favoriser la mise en place d'une conciliation par des pairs en complémentarité avec d'autres dispositifs existants ?

Mais il faudra aussi se questionner sur le statut du pair-aidant ? Sur sa formation voire sa professionnalisation ? Comment cette expérience qu'il va partager avec d'autres, pour les accompagner vers plus d'autonomie, va-t-elle être valorisée ? Comment le pair-aidant va-t-il lui-même être accompagné dans sa posture relationnelle ?

Il reste beaucoup de réponses à trouver. L'organisation de la journée départementale autour de la démarche "Réponse accompagnée pour tous" le 4 juin dernier, a permis aux professionnels et aux associations d'entamer une réflexion sur les pratiques existantes sur notre territoire.
C'est un nouvel axe de collaboration qui s'ouvre entre les associations, les établissements et services, et les partenaires institutionnels pour enrichir les pratiques de chacun et coopérer dans l'élaboration de parcours de vie, en adéquation avec les souhaits et les potentialités des personnes en situation de handicap.

DEFINITION

Définition des déficiences sensorielles par le Docteur de Gaudemaris, médecin à la MDPH.

Les déficiences sensorielles

La déficience visuelle désigne les troubles liés à la fonction visuelle qui persistent après traitements. Elle est définie à l'aide de deux critères que sont l'état du champ visuel (étendue de l'espace qu'un œil peut saisir) et la mesure de l'acuité visuelle.

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) définit cinq catégories de déficience visuelle :

  • moyenne (acuité visuelle corrigée entre 3/10ème et 1/10ème, avec un champ visuel d'au moins 20°)
  • sévère (acuité visuelle corrigée entre 1/10ème et 1/20ème, avec un champ visuel entre 10° et 20°)
  • profonde (acuité visuelle corrigée entre 1/20ème et 1/50ème, avec un champ visuel compris entre 5° et 10°),
  • cécité presque totale (acuité visuelle corrigée inférieure à 1/50ème, mais perception lumineuse préservée, avec un champ visuel inférieur à 5°) et
  • cécité absolue (pas de perception lumineuse).

Les personnes appartenant aux trois premières catégories sont considérées comme malvoyantes. Celles appartenant aux deux dernières catégories sont considérées comme aveugles.
Ces normes ne suffisent pas à apprécier finement une déficience visuelle. Il faut aussi quantifier la vision de près, savoir si la vision des couleurs est altérée, si la vision nocturne est concernée.

La déficience auditive se caractérise par la difficulté à communiquer, ceci parce que l'on n'entend pas ou parce que l’on ne comprend pas ce que l'on entend. Elle peut concerner une seule oreille (déficience unilatérale) ou les deux oreilles (déficience bilatérale).

  • Dans la déficience auditive légère (perte auditive comprise entre 20 et 40 décibels - d.b), la parole est perçue mais mal.
  • Pour la déficience auditive moyenne (perte entre 40 et 70 d.b), seule la voix forte et articulée est comprise.
  • Dans la surdité sévère (perte entre 70 et 90 d.b), la personne entend des sons et des bruits mais ne peut pas toujours faire le tri.
  • La surdité profonde (perte supérieure à 90 d.b) est presque totale ; seuls certains sons graves peuvent être perçus.

Une personne atteinte de surdité légère ou moyenne est dite malentendante.

ENFANCE

Les élèves scolarisés peuvent bénéficier d'une visite médicale organisée par l'Education nationale et la Protection Maternelle Infantile (PMI) à l'école maternelle.
La grande majorité des enfants ayant une déficience visuelle et/ou auditive est scolarisée dans des classes ordinaires dans le cadre de l'école inclusive. En fonction de l'évaluation des besoins, l'élève peut bénéficier de matériel adapté (ex : émetteur micro, ordinateur, machine Perkins, loupe ...) suite à une notification de décision MDPH ; le matériel nécessaire est mis à disposition par l’Education nationale.
L’enfant peut également bénéficier d’un Accompagnant des Elèves en Situation de Handicap (AESH). Cette personne-ressource ainsi peut l'aider, pendant un nombre d'heures défini par la CDAPH, dans le cadre de sa scolarité, en favorisant l'autonomie de l'élève.
L'accompagnement des élèves a lieu dans :

  • Les actes de la vie quotidienne
  • L'accès aux activités d'apprentissage (éducatives, culturelles, sportives, artistiques ou professionnelles)
  • Les activités de la vie sociale et relationnelle.

Les ULIS (Unités Locales d'Inclusion Scolaire) permettent à des élèves ayant des déficiences auditives ou visuelles, d'être scolarisés dans une même classe au sein d'un établissement scolaire, afin de bénéficier de temps d'apprentissages adaptés et de temps d'inclusion dans une classe correspondant à leurs compétences.

La coordination des soins peut être assurée par un SESSAD (Service d'Education Spéciale et de Soins à Domicile). Il apporte aux familles conseils et accompagnement, il favorise l'inclusion scolaire et l'acquisition de l'autonomie. Cette prise en charge globale est réalisée par une équipe pluridisciplinaire. L'âge des enfants pris en charge est compris entre 3 et 20 ans. Il varie selon l'agrément de chacun des services. En Indre-et-Loire, le CRAPI (Centre Régionale d'Audiophonologie Infantile) intervient auprès d'enfants avec des troubles auditifs et l'IRECOV (Institut de Rééducation et d'Education pour la Communication, l'Ouïe et la Vue) auprès d'enfants ayant des troubles auditifs et/ou visuels, suite à une notification d'orientation vers un SESSAD par la CDAPH.
Ces différentes associations proposent une large offre de services, tant pour l'enfant que pour sa famille, en fonction de leurs besoins et de l'âge de l’enfant.

Contact :
IRECOV, 31 rue de la Loire - B.P 7523 - 37075 Tours cedex 2 - 02 47 54 20 52 - irecov@wanadoo.fr
CRAPI, 16 rue de la pierre – 37100 Tours – 02 47 51 21 23 - accueil.crapi@apajh37.org www.apajh37.org

ECHO DU MEDICO-SOCIAL

Le Centre Régional Basse Vision (CRBV)

Le CRBV est un établissement de santé géré par la Mutualité Française d'Indre-et-Loire.
Le CRBV propose un service de rééducation fonctionnelle prenant en charge des patients en situation de déficience visuelle. Ils doivent être adressés par leur médecin ophtalmologiste.
Cette structure installée à Ballan-Miré permet d'accompagner des patients en hôpital de jour, en provenance de toute la région.
Un programme de réadaptation individualisé est proposé au patient selon son état de santé et ses besoins par une équipe pluridisciplinaire : médecin ophtalmologiste, orthoptiste, ergothérapeute instructrice en autonomie à la vie journalière, psychomotricienne instructrice en locomotion, opticienne, psychologue et assistante sociale.

La MDPH et le CRBV ont signé une convention permettant de déléguer l'évaluation des besoins au CRBV pour des demandes auprès de la MDPH. L'équipe pluridisciplinaire s’appuie sur les évaluations réalisées par le CRBV, ce qui permet un meilleur délai dans la réponse apportée aux bénéficiaires.

Contact : CRBV, 24 rue Bois Gibert - 37510 Ballan-Miré – 02 47 25 21 31 - accueil@crbv-tours.net

COTE CITOYENNETE

La Langue des Signes Française (LSF) : une langue à part entière

La langue des signes est un des piliers de la culture sourde. Elle a été développée en France en 1760 par L'Abbé de l'Epée qui s’inspira du mode de communication de deux jumelles sourdes, pour instruire d'autres enfants sourds.

Dans la même période, le courant "oraliste" s'amplifie. Les "oralistes" pensent que les sourds doivent apprendre à parler pour s'intégrer dans la société.
Le congrès de Milan en 1880, tenu par une majorité des participants entendants et oralistes, décrète "que la méthode orale pure doit être préférée". Cette "préférence" a eu des conséquences dramatiques pour les sourds : pendant 100 ans la langue des signes a été proscrite, utilisée uniquement dans les associations de sourds. Dans les instituts de sourds, les élèves signaient en cachette. La langue des signes s'est alors appauvrie.
1970 : la communauté sourde française commence à revendiquer son identité linguistique et culturelle.
2005 : la loi n°2005-102 du 11 février 2005 dit "Dans l'éducation et le parcours scolaire des jeunes sourds, la liberté de choix entre une communication bilingue, langue des signes et langue française, et une communication en langue française est de droit".

La LSF est une langue visuelle qui a son propre alphabet, son lexique et sa syntaxe.
Son alphabet est dactylologique : chaque lettre de l'alphabet latin que nous utilisons à l'écrit possède une retranscription signée.
La LSF possède un lexique de signes permettant d'exprimer des mots et des concepts. Ce lexique est en perpétuelle expansion et s'adapte aux évolutions de la langue française et à la création de nouveaux mots. Elle possède sa propre syntaxe, sa propre grammaire et n'est pas une traduction pure et simple du langage parlé français. L'ordre des mots est différent entre le langage signé et le langage parlé.
La LSF ne possède pas de conjugaison. La ligne du temps est perpendiculaire au corps et le locuteur positionne son récit dans l'espace. Le passé est dans son dos, le présent au niveau de son corps et le futur est devant lui.
Chaque pays a sa propre langue des signes, mais grâce aux similitudes, une personne sourde qui voyage, comprend en quelques heures la langue du pays où elle se trouve.

Pour les personnes atteintes de surdi-cécité, on peut utiliser la langue des signes tactile (la personne posera ses mains sur les mains de son interlocuteur qui signe) ou l'alphabet de Lorm, technique qui consiste à pianoter dans la paume de la main de la personne sourde aveugle pour épeler les mots en respectant la position des lettres prévue par cet alphabet.

Les gestes issus de la langue des signes française sont de plus en plus utilisés pour entrer en communication avec des personnes non verbales afin de permettre une communication alternative. Ils sont également appris dans certaines structures de la petite enfance, pour permettre à de très jeunes enfants qui n’oralisent pas encore, de pouvoir s'exprimer avec les mains.

Apprendre la LSF en Indre-et-Loire

Service d'interprètes en LSF

Le Langage Parlé Complété (LPC)

Le Langage Parlé Complété est un code qui rend visible le message verbal aux enfants sourds ou malentendants. C'est une technique qui complète l'information fournie par la lecture labiale (lecture sur les lèvres) et qui consiste à accompagner la parole par l'apposition de la main près du visage.
Chaque syllabe, se visualise grâce à la place de la main autour du visage qui correspond à une voyelle, et à la forme des doigts qui représentent la consonne. Ce code est surtout utilisé auprès des enfants pour faciliter l'acquisition de la langue française.
https://alpc.asso.fr/

Le braille

Le principe du braille est d'utiliser le sens du toucher pour l'écriture et la lecture au moyen de points en relief. L'écriture braille fut inventée en 1829 par Louis Braille. Devenu aveugle à la suite d'un accident, à l'âge de trois ans, il poursuivit ses études à l'Institution Royale des Jeunes Aveugles, fondée par Valentin Haüy. On y enseignait la lecture et l'écriture à l'aide d'un alphabet en relief; mais cette méthode présentait de nombreux inconvénients.
En 1821, Louis Braille fit la connaissance de Charles Barbier de la Serre qui avait inventé un système d'écriture tactile accessible aux aveugles. Après plusieurs années de recherches fondées sur cette méthode, Louis Braille mit au point l'écriture orthographique braille telle que nous la connaissons aujourd'hui.
Ce système utilise le principe de la cellule braille formée de 6 points en relief et, grâce aux 63 combinaisons de cette cellule, Louis Braille obtint une écriture pouvant être utilisée aussi bien pour les mathématiques que pour la musique.

Apprendre le braille en Indre-et-Loire

VIE DE LA MDPH

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) : compenser la déficience sensorielle

La loi de 2005 a mis en œuvre le principe du droit à compensation. La personne handicapée a droit à la compensation quels que soient l'origine et la nature de la déficience, son âge et son mode de vie. La PCH est une aide financière versée par le département. Elle permet la prise en charge de certaines dépenses liées au handicap.

Au niveau des aides humaines
  • Les personnes atteintes d’une surdité sévère, profonde ou totale, qui recourent à un dispositif de communication adaptée nécessitant une aide humaine bénéficient pour leurs besoins de communication d’un forfait d'aide humaine de 30 heures par mois, sur la base d'un tarif d'emploi direct, soit 389.10 euros (au 1 avril 2018).
  • Les personnes atteintes de cécité c'est-à-dire celles dont la vision centrale est nulle ou inférieure à 1/20ème (un vingtième) de la vision normale, bénéficient d’un forfait de 50 heures par mois, sur la base du même tarif, soit 648.50 euros (au 1 avril 2018).
Au niveau des aides techniques

Les personnes atteintes de déficience auditive et/ou visuelle, entrainant un impact significatif dans la vie quotidienne, peuvent être éligibles à la Prestation de Compensation du Handicap. A ce titre, elles peuvent bénéficier de financements pour l'achat d'aides techniques ou l'aménagement de leur logement. La PCH ne peut pas intervenir pour financer des aides techniques liées à l’adaptation du poste de travail (dans ce cas, il faut se mettre en lien avec le CAP EMPLOI - SAMETH).
Selon la demande, une évaluation des besoins est réalisée par l'ergothérapeute de la MDPH ou l'équipe pluridisciplinaire qui s'appuie sur des préconisations effectuées par des équipes médico-sociales spécialisées.

  • Exemple d'aides techniques pour les personnes atteintes de déficience auditive : appareils auditifs, systèmes de signalisation lumineuse des sons (flash pour la sonnette de porte par exemple), appareils d'amplification ... Selon la demande, il est possible de rencontrer l'ergothérapeute de la MDPH pour une évaluation des besoins et si cela est nécessaire, en présence de Madame Lannier, interface en LSF. Pour les demandes d'appareillages auditifs, l'évaluation repose sur la prescription du médecin O.R.L et l’expertise de l'audioprothésiste.
  • Exemple d'aides techniques pour les personnes atteintes de déficience visuelle : matériels d'aide à la lecture (télé agrandisseurs, loupes électroniques ...), à l'utilisation de l'outil informatique (logiciel d'agrandissement de caractères, synthèse vocale ...) ou de matériels d'aide à la communication (téléphone adapté). Le logement peut aussi être adapté en fonction des besoins (pose de nez de marches en relief, de mains courantes de guidage, de luminaires à éclairage spécifique ...). Selon la demande, il est possible de rencontrer l'ergothérapeute de la MDPH ou l'équipe s'appuie sur l’expertise du CRBV.

L’ensemble des demandes est examiné en équipe pluridisciplinaire. Un Plan Personnalisé de Compensation (PPC) est envoyé à la personne, puis sa demande est étudiée en CDAPH.
Au vu des coûts de certaines aides techniques et d'un reste à charge pouvant être important pour les personnes, celles-ci peuvent solliciter le Fonds Départemental de Compensation (FDC). Le FDC intervient lorsque le bénéficiaire a fait valoir l'ensemble de ses droits (PCH, aides financières auprès des prestations extra-légales des Caisses d'Assurance Maladie, du Fonds d'Action Sociale des Mutuelles ou de caisses de retraite).
Pour cela, il suffit de compléter le formulaire FDC disponible sur le site www.mdph37.fr ou de contacter Madame Daluzeau, ndaluzeau@mdph37.fr.

EMPLOI-FORMATION

Des dispositifs adaptés également en matière de formation et d’emploi

La formation

Lorsque le projet professionnel de la personne nécessite une étape de formation et que celle-ci ne peut se dérouler dans un organisme de formation ordinaire, les Centres de Rééducation Professionnelle (CRP) répondent à la compensation du handicap par un accompagnement médico-psycho-social.
Le Centre de pré-orientation (CPO) et le Centre de Rééducation Professionnelle (CRP) de Fontenailles (37) peuvent accueillir des personnes, quelle que soit la déficience.
Certains CRP ont développé une spécificité liée au handicap visuel ou auditif et permettent une prise en charge plus adaptée. Un grand nombre de CPO/CRP adhère à la Fédération F.A.G.E.R.H : https://fagerh.fr.
Pour suivre une formation en CPO, ou en CRP, il faut avoir une notification d’orientation par la CDAPH.

La recherche d'emploi ou le maintien en emploi

Les aides financières et services de l'AGEFIPH (Association de Gestion du Fonds pour l'Insertion professionnelle des Personnes Handicapées), interviennent lorsque l'entreprise recrute ou préserve l'emploi d’un salarié dont le handicap est reconnu (liste des bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés sur www.travail-emploi.gouv.fr).
Les prestations d'appui spécifique (P.P.S.) ont pour objet d'apporter un appui expert et d'identifier précisément les conséquences du handicap au regard du projet professionnel de la personne et les moyens de le compenser. Elles sont mobilisables et prescrites par le référent de parcours de Pôle emploi, Cap emploi ou de la Mission locale.
Les prestations sont réalisées par des organismes partenaires spécialisés en fonction du type de handicap. En Indre-et-Loire, pour la déficience auditive il s’agit de l’URAPEDA (Union Régionale des Associations de Parents d’Enfants Déficients Auditifs), et pour la déficience visuelle du SIADV (Service Interrégional d’Appui aux adultes Déficients Visuels).

De la même manière, le FIPHFP (Fonds pour l'Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique) peut également être sollicité pour les agents des trois fonctions publiques, afin de financer l'intervention de ces organismes experts.

AGEFIPH : Numéro vert 0 800 11 10 09 - www.agefiph.fr
FIPHFP : www.fiphfp.fr
URAPEDA : 03 80 30 66 21 – contact@urapeda-bofc.fr
SIADV : www.mfcvl.com/etablissements/handicap/37-indre-et-loire/ballan-mire/service-interregional-dappui-aux-adultes-deficients-visuels

Le travail en milieu protégé

Enfin, les Etablissements et Services d’Aides par le Travail (ESAT) du département accueillent des travailleurs avec différents types de déficience. En cas de nécessité d’un accompagnement très spécifique, des ESAT (hors département) ont développé un soutien lié à une typologie de handicap. Par exemple : l'ESAT Le Clair Logis à Oucques (41) accueille des personnes sourdes, l'ESAT La Chaume à Saint Benoit (86), accueille des adultes avec surdi-cécité.

VIE DES ASSOCIATIONS

Déficience auditive : Associations

  • Association des Sourds d’Indre et Loire, 8 bis rue Camp de Molle - 37000 Tours

Propose des cours de LSF sur 5 niveaux, des ateliers bébés signes et des stages intensifs. Les cours sont donnés par des professeurs de LSF, sourds et diplômés. Des rencontres entre adhérents sont organisées dans l'année (galette des rois, soirées jeux, sorties en forêt...).

Déficience visuelle : Associations

Association de proximité au service des personnes malvoyantes ou aveugles et de leur famille (écoute, soutien, aide administrative, cours de braille, activités culturelles et de loisirs, informatique …)

A pour vocation de mettre en contact des personnes aveugles ou malvoyantes avec des bénévoles prêts à les aider (les auxiliaires).

Propose des sensibilisations à la déficience visuelle, initie des activités ou des manifestations.

Mettre en place des formations, des temps d’informations pour les aidants, créer des liens avec les autres associations, permettre de rompre l’isolement.

Rôle d’information, de sensibilisation auprès des utilisateurs de chiens guides mais aussi des collectivités, du grand public, organisation d’actions et de manifestations.

LOISIRS, SPORT, CULTURE

Culture

Compagnie théâtrale pour acteurs débutants et confirmés. Enfants et adultes entendants et sourds (le professeur signe en LSF)

Documents variés pour les loisirs ou les études (CD, DVD, textes lus, ressources numériques ...), présence d’une boucle magnétique pour les personnes déficientes auditives dans chaque site, animations gratuites, services adaptés aux personnes en situation de handicap.

Sports

AGENDA

Retrouver toutes les actualités sur www.mdph37.fr

Lettre numéro 34

Télécharger la lettre

Télécharger la lettre numéro 34 au format P.D.F

EDITO

La loi d'Adaptation de la Société au Vieillissement (A.S.V) du 28 décembre 2015, a réaffirmé le rôle de chef de file du Département en matière de politique gérontologique et au-delà, en matière de prévention de la perte d’autonomie.
Pour être en cohérence avec ses changements structurants, le Conseil départemental s'est engagé dans une réforme de son organisation et de ses modes d'intervention en rapprochant sa Direction de l'Autonomie et la Maison Départementale des Personnes Handicapées au sein d'une même entité.
Ce rapprochement va permettre :

  • D'assurer la coordination des politiques en faveur des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, dans le respect des spécificités des deux publics,
  • de garantir leur mise en œuvre dans une meilleure articulation,
  • de fluidifier l'accès aux services et aux droits des personnes.

Présentée lors de la dernière COMEX, la nouvelle structuration de la Direction de l'Autonomie regroupe désormais :

  • les services en charge de l'accueil, l'instruction des prestations et l'évaluation sociale et médico-sociale,
  • les missions de tarification des établissements, la coordination des services médico-sociaux ainsi que la coordination partenariale,
  • le service en charge du budget et de la comptabilité.

La MDPH conserve son statut de GIP (Groupement d'Intérêt Public) et existe en tant que tel au sein de la Direction de l'Autonomie, préservant ainsi ses spécificités et son expertise auprès des personnes en situation de handicap, de leur famille et des associations les représentant.
Les travaux engagés concernant la mise en place d’une future Maison Départementale pour l'Autonomie (M.D.A), lieu unique permettant d'accompagner les personnes en perte ou en recherche d'autonomie, se poursuivent avec comme perspective le début de l’année 2019.

Nadège ARNAULT
Première Vice-présidente du Conseil départemental en charge des affaires sociales.

A LA UNE

Le vieillissement et le handicap, compétences majeures des Départements, constituent un grand défi social aujourd'hui et plus encore demain. Les problématiques sont souvent communes à ces deux populations, c'est pourquoi le Conseil départemental d'Indre-et-Loire s'est engagé pour la première fois dans une réflexion globale et a fait le choix de réaliser un schéma unique de l’autonomie. Adopté par l'Assemblée départementale le 2 février dernier, ce document définit les actions à mener pour les cinq prochaines années.

Ce nouveau schéma de l'autonomie vise à favoriser le maintien à domicile des personnes en situation de handicap et des personnes âgées, le plus longtemps possible par :

  • L'anticipation de leur perte d’autonomie,
  • des réponses de qualité adaptées à leurs besoins individuels et collectifs croissants et évolutifs,
  • des réponses de proximité qui garantissent une égalité de traitement.

Le choix a été fait d'un travail en partenariat avec tous les acteurs sociaux, médico-sociaux, mais aussi des représentants des usagers et des familles, des associations et en lien avec le Projet Régional de Santé.
Ils se sont attachés à travailler sur des solutions innovantes et alternatives, en conservant les spécificités de chacun des deux champs, qui permettront d'améliorer et développer la réponse qui sera apportée localement dans les années à venir.
Favoriser le maintien à domicile n'entraîne pas de renoncer au développement des places d'hébergement ou à la rénovation et à l'adaptation des établissements. Le Conseil départemental va procéder au lancement d'un appel à projets avec l'Agence Régionale de Santé pour la création d'un établissement social et médico-social innovant sur l'agglomération tourangelle dédié aux personnes handicapées souffrant de déficience intellectuelle et pouvant présenter des troubles liés à l'âge et aux personnes âgées souffrant d'une maladie neurodégénérative.
Ce schéma a également l'ambition de repenser la gouvernance de la politique autonomie dans le cadre d’une approche partenariale renforcée. Ainsi un comité de pilotage et un comité technique seront chargés d'animer, de piloter et de suivre les actions du schéma, qui seront mises en place.

LE SCHEMA AUTONOMIE 2018 - 2022

Un schéma qui favorise le maintien à domicile des personnes en situation de handicap et des personnes âgées, le plus longtemps possible.

  • En anticipant leur perte d'autonomie, dans un contexte d'allongement de la durée de la vie : projets d'habitat innovant, liens entre les établissements, services à domicile et dispositifs pour éviter les ruptures dans les parcours de vie, tout en prenant en compte les besoins des aidants.
  • En apportant des réponses de qualité adaptées aux besoins individuels et collectifs pour favoriser le parcours de vie des personnes.
  • En apportant des réponses de proximité qui garantissent une égalité de traitement sur le territoire par une approche territorialisée et transversale des réponses (accueil, information, mobilité, habitat ...), et via le schéma d'organisation des Services d'Aide et d'Accompagnement à Domicile (SAAD).

4 axes statégiques

  1. Favoriser le maintien à domicile des personnes en situation de handicap et des personnes âgées le plus longtemps possible.
  2. Mieux connaître les besoins particuliers des aidants, des jeunes adultes en situation de handicap et des personnes handicapées vieillissantes, sur l’ensemble du département.
  3. Diversifier l'offre par le développement des services d'accompagnement à la vie sociale, de l'habitat intermédiaire, de l'accueil de jour et de nuit, de l'hébergement temporaire, et des projets innovants.
  4. Repenser la gouvernance dans le cadre d'une politique partenariale renforcée.

6 orientations déclinées en 28 fiches actions

ORIENTATION 1 : Accompagner les intervenants au quotidien et favoriser le répit des aidants

Les constats :

  • Les aidants ne connaissent pas vraiment leurs droits, l'information qui leur est destinée est difficilement accessible et peu lisible.
  • Les aidants manquent de soutien moral et psychologique.
  • L'hébergement temporaire n'est pas suffisamment identifié comme étant une solution de répit.

Les objectifs du schéma

  • Optimiser et adapter les supports de communication existants.
  • Développer les actions de formation et de soutien en direction des aidants familiaux et des professionnels.
  • Optimiser l’offre d'accueil temporaire comme dispositif de répit.
ORIENTATION 2 : Lutter contre l'isolement social et géographique des personnes en perte d'autonomie

Les constats :

  • L'offre de transport, tout particulièrement dans le monde rural, est insuffisante et méconnue des personnes à mobilité réduite du fait de leur handicap ou de l'âge.
  • Les personnes âgées sont isolées socialement, 30 % ne sortent pas de chez elles pendant une journée entière.
  • L'usage des technologies numériques devient la norme notamment pour l'accès aux droits, la communication avec son entourage, l'information et la formation.

Les objectifs du schéma

  • Favoriser la mobilité des personnes, sur la base d'initiatives locales.
  • Repérer les situations d'isolement social et structurer les dispositifs d'accompagnement existants.
  • Prendre en compte les personnes handicapées et âgées dans les politiques culturelles et sportives départementales.
  • Favoriser l'inclusion numérique des personnes en perte d'autonomie.
ORIENTATION 3 : Développer l'accueil et l'information des personnes en perte d'autonomie

Les constats :

  • Les modalités d'accueil des personnes en situation de handicap et des personnes âgées (accueil téléphonique, accueil physique au champs Girault ou en Maison de la Solidarité) ne sont pas harmonisées.
  • L'accueil de proximité est insuffisant dans les territoires.
  • Les lieux d'accueil et d'accompagnement sont mal identifiés, la communication n'est pas assez développée.

Les objectifs du schéma :

  • Harmoniser les vecteurs d'information.
  • Renforcer l'accueil de proximité.
  • Faciliter l'accès à l'information des personnes en perte d'autonomie et de leurs aidants, en lien avec les Maisons de Service au Public (MSAP) et les autres acteurs territoriaux.
ORIENTATION 4 : Renforcer la connaissance des besoins des aidants, des personnes handicapées vieillissantes et des jeunes "Creton"

Les constats :

  • Un manque de connaissance des besoins des aidants familiaux et professionnels.
  • Une prise en compte nécessaire des personnes handicapées vieillissantes dont la population s'accroit.
  • Des jeunes en situation de handicap maintenus dans les établissements pour enfants, faute de solutions adaptées à leur profil.
  • 212 jeunes en situation de handicap (dont 125 en amendements creton), en attente d'une place en établissement.

Les objectifs du schéma :

  • Rapprocher l'offre et les besoins des aidants pour identifier les manques et définir les offres à développer.
  • Repérer localement les besoins et attentes des personnes handicapées vieillissantes
  • Apporter une réponse de prise en charge adaptée à chaque jeune "sans solution".
ORIENTATION 5 : Faciliter la continuité des parcours de vie à domicile et en établissement des personnes en perte ou en voie d'autonomie

Les constats :

  • Les jeunes arrivent de plus en plus tard en IME et y restent souvent au-delà de 20 ans, faute de places dans un établissement adapté à leur situation. Leurs frais de séjours pris en charge par le Conseil départemental s'élèvent à 1.6 millions d'euros.
  • Les situations des personnes en perte d'autonomie vivant à domicile sont de plus en plus complexes et sont facteurs d'épuisement des aidants professionnels
  • Le manque de professionnels freine le développement du maintien à domicile sur le département.
  • Les réponses de prise en charge des personnes âgées souffrant d'une maladie neurodégénérative et des personnes handicapées vieillissantes sont insuffisantes.
  • Les personnes âgées entrent de plus en plus tardivement en établissement médicalisé, les personnes handicapées vieillissantes restent dans leur établissement d'origine, faute de réponse adaptée.

Les objectifs du schéma :

  • Faciliter la transition secteur enfance - secteur adulte des jeunes en amendement "Creton ".
  • Développer un outil commun de partage de données à domicile.
  • Promouvoir les métiers d'aide à domicile et d'accueillant familial.
  • Favoriser et développer les formations à destination de l'aide à domicile.
  • Créer 80 places d'hébergement adaptées aux personnes souffrant d'une maladie neurodégénérative et aux personnes handicapées vieillissantes.
  • Dédier des places d'hébergement temporaires et d'EHPAD aux personnes handicapées vieillissantes.
  • Initier de nouvelles formes d'habitat au cœur d'un réseau de service adapté.
ORIENTATION 6 : organiser la gouvernance et le pilotage de la politique autonomie
  • Mettre en place un comité de pilotage et un comité technique pour animer, piloter et suivre les actions du schéma.
  • Rapprocher les dispositifs d'information, d'accueil, et d'évaluation en lien avec les MSAP.
  • Impulser, développer et animer les instances issues de la loi A.S.V
  • Favoriser l'émergence de projets innovants
  • Structurer l'offre des Services d'Aide et d'Accompagnement et à Domicile (SAAD).

Retrouvez l’intégralité du Schéma Autonomie sur le site de la MDPH 37 : www.mdph37.fr

LES CHANTIERS QUI SERONT DEPLOYES

En 2018 : Via Trajectoire Handicap

C'est un outil web d'aide, destiné à l'orientation et à l'admission des personnes handicapées dans les services et les établissements sociaux et médico-sociaux. Il sera généralisé sur tous nos champs d'intervention et viendra se substituer à l’Extranet MDPH déployé sur le secteur enfant. Cet outil d'orientation pour les personnes handicapées, ViaTrajectoire Handicap, a pour objectif :

  • D'améliorer la connaissance des ressources disponibles en temps réel au sein du département et d'optimiser ainsi la gestion des situations d'urgence.
  • De fournir aux usagers et à leurs proches une aide précieuse à la recherche de la structure la mieux adaptée
  • De fluidifier le parcours de l'usager, faciliter les demandes d'admission auprès des structures et donc réduire les temps d'attente pour l'entrée en institution.

L'interface sera accessible :

  • Aux autres MDPH du territoire national,
  • aux ESMS,
  • aux usagers - familles en consultation sur l'annuaire de l'offre ainsi que sur l'état d'avancement de leurs demandes.

Cet outil est complètement intégré au développement du Système d'Information de la MDPH.

De 2018 à 2019 : Le Système d'Information Harmonisé

La loi relative à l'Adaptation de la Société au Vieillissement a confié à la CNSA la conception et la mise en œuvre d'un Système d'Information Harmonisé et commun aux MDPH.
Ce système d'information (S.I) a pour finalité d'améliorer la qualité du service rendu aux usagers, de tendre vers une harmonisation des pratiques professionnelles et de faciliter le pilotage national et local. Il permettra également d'améliorer la connaissance des besoins des personnes en situation de handicap et des réponses apportées.

En détail, le système d'information des MDPH devra permettre :

  • de faire gagner les MDPH en efficience et en qualité de service rendu
  • de favoriser les interactions avec l'ensemble des partenaires des MDPH
  • d'améliorer la connaissance du public et de ses besoins, en termes d'offre territoriale et nationale.

Lettre numéro 33

Télécharger la lettre

Télécharger la lettre de la MDPH numéro 33 au format P.D.F

EDITO

Notre département s'engage dans la mise en œuvre de la démarche Réponse Accompagnée pour Tous (RAPT), initiée au niveau national par la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie (CNSA) suite au rapport "Zéro sans solution".
La démarche RAPT n'est pas simplement un nouveau dispositif. C'est avant tout une ambition à atteindre. Elle consiste notamment à faire évoluer les méthodes de travail des MDPH et de leurs partenaires pour que chaque personne en situation de handicap puisse se voir proposer, avec son accord, une solution correspondant aux possibilités effectives de prise en charge sur son territoire de vie. Elle vise des changements concrets dans nos administrations, l'organisation des institutions, les pratiques professionnelles, les échanges d'information, pour une réponse globale et continue.
Pour atteindre cette ambition, il est nécessaire que l'état d'esprit qui anime les acteurs soit une logique de co-construction. Toutes les parties prenantes, établissements de santé, ESMS, services spécialisés, associations représentatives de personnes en situation de handicap, les professionnels des soins ... vont s'attacher à trouver de nouvelles alternatives, de nouveaux modes de coopération, de concertation pour éviter les ruptures de parcours.
La MDPH a une fonction d'animation de la démarche, une fonction d'assembleur avec l'appui sans faille de l'Agence Régionale de Santé (ARS), du Conseil Départemental et de l'Education nationale.
Par un soutien financier de l'ARS, la MDPH d'Indre et Loire renforce son équipe avec l'arrivée de Monsieur Fouyet, chargé de mission sur ce nouveau dispositif. Il sera référent quant à l'élaboration et la mise en place du Plan d'Accompagnement Global, qui viendra compléter le Plan Personnalisé de Compensation (PPC) dans l'objectif de prévenir tout risque de rupture de prise en charge pour les personnes en situation de handicap.

Je souhaite que cette nouvelle dynamique contribue ainsi à trouver des réponses adaptées aux situations complexes que les personnes et les familles peuvent rencontrer.

Nadège ARNAULT
Première Vice-Présidente du Conseil départemental, en charge des affaires sociales.

A LA UNE

La carte mobilité inclusion (CMI)

La carte mobilité inclusion (CMI) a pour but de faciliter la vie quotidienne des personnes en situation de handicap et de perte d'autonomie.
Elle remplace progressivement depuis le 1er juillet 2017 les cartes d'invalidité, de priorité et de stationnement.

Il existe 3 CMI différentes :

  • CMI Invalidité qui peut préciser des sous mentions : besoin d'accompagnement ou besoin d'accompagnement cécité
  • CMI Priorité
  • CMI Stationnement.

La demande de CMI se fait :

  • Auprès de la MDPH via le dépôt d'un dossier complet.
  • Ou auprès de la direction de l'autonomie, lorsque la personne est bénéficiaire de l'APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) ou souhaite faire une demande d'APA.

Désormais les CMI sont fabriquées par l'Imprimerie Nationale, elles ont le format d’une carte de crédit.
Si la demande est acceptée par la Commission des Droits et de l’Autonomie et accordée par le Président du Conseil Départemental, l’Imprimerie Nationale adresse un courrier à la personne pour lui demander une ou deux photos (pour une ou deux CMI). En effet, si la CMI comporte la mention stationnement et priorité ou invalidité, la personne bénéficie de 2 CMI (une avec la mention stationnement qui peut ainsi rester dans le véhicule lors des stationnements sur les places réservées aux personnes handicapées et l’autre avec la mention priorité ou invalidité que la personne peut utiliser en cas de besoin).
Dans ce courrier, la personne a toutes les informations nécessaires pour se connecter à un portail internet afin de suivre l’évolution de la fabrication de sa carte. Dès réception de la photo, l’Imprimerie fabrique la carte dans un délai de 5 jours et l’adresse par courrier à la personne.

En cas de vol ou de perte de sa CMI, la personne peut utiliser le portail (téléservice) pour demander un duplicata. L’imprimerie nationale facture alors la réédition de la carte à la personne (9.02 euros).

Les cartes délivrées dans le cadre de la législation antérieure (carte d’invalidité, de priorité ou de stationnement) demeurent valables jusqu'à leur date d'expiration et, au plus tard, jusqu'au 31 décembre 2026.
Pour les personnes titulaires à titre définitif de l'une de ces anciennes cartes, ces cartes demeurent également valables jusqu'au 31 décembre 2026. Les personnes pourront demander la CMI auprès de la MDPH. Cette substitution sera de droit (automatique). En cas de perte ou de vol de votre ancienne carte avant sa date d'expiration, vous devez demander une nouvelle carte de format CMI à la MDPH. Son attribution est de droit.

Pour information, il existe des applications gratuites téléchargeables sur smartphone pour réaliser des photos d’identité.

COTE CITOYENNETE

Des fiches pour mieux comprendre les prestations

La CNSA, en collaboration avec l'UNAPEI, a édité des fiches en Facile A Lire et à Comprendre (FALC). Ces fiches ont pour objectif de vous aider à mieux comprendre vos droits et les aides, ou à renseigner les personnes en situation de handicap.
Vous pouvez télécharger ces fiches au format P.D.F en allant dans la rubrique "Documentation" puis "Fiches en facile à lire et à comprendre" sur le site de la MDPH : www.mdph37.fr

VIE DE LA MDPH

Organisation des accueils à la MDPH

Depuis le 5 septembre, les horaires d'accueil téléphonique ont évolué afin de répondre au mieux aux besoin des usagers et des partenaires. Les conseillers d’information répondent de 9H00 à 12H00 et de 13H30 à 16H30 au 02 47 75 26 66.
Ils vous accueillent du lundi au vendredi de 8H30 à 12H30 et de 13H30 à 17H00 au 38 rue Edouard Vaillant à Tours.
Vous pouvez également contacter la MDPH par mail à l'adresse suivante : info@mdph37.fr
Des conseillers Autonomie assurent des permanences dans les Maisons Départementales de la Solidarité (MDS) du Département. Leur rôle est d'écouter, d’informer, d'orienter et d'accompagner les personnes handicapées et / ou âgées.
Pour les rencontrer, vous pouvez prendre contact directement en MDS et pour toute autre information complémentaire vous pouvez vous référer aux sites www.touraine-reperage.fr et www.mdph37.fr.

Les documents pour constituer un dossier à la MDPH ont changé.

Le gouvernement a mis en œuvre des mesures de simplification. C'est dans ce cadre, que la CNSA a élaboré de nouveaux documents cerfa qui s’imposent aux MDPH. Il existe deux nouveaux documents à utiliser pour constituer un dossier.

Le nouveau certificat médical

Le certificat médical, qui accompagne le formulaire de demande adressé à la MDPH, était parfois mal compris et incomplet.
La CNSA a élaboré un nouveau document simplifié et validé par le Conseil de l'Ordre des Médecins.
Il permet au médecin de mieux expliquer les conséquences du handicap sur la vie de la personne. Le certificat comporte désormais huit pages. Il est complété de documents spécifiques à certains types de déficiences : déficience auditive, déficience visuelle. Un autre document, disponible dans quelques mois, permettra d'expliquer les difficultés des personnes qui ont un handicap mental (avec des déficiences mentales, cognitives, psychiques).
Une nouvelle notice explicative est également disponible.
Le nouveau modèle de certificat annule et remplace celui de 2009.
Il doit être utilisé exclusivement pour toutes les demandes.

Le nouveau formulaire de demande

Le formulaire de demande a été modifié pour être plus facile à comprendre et à remplir par les usagers.
Il sera imposé aux MDPH, à compter du 01/05/2019. Nous le mettrons en place dans les mois à venir. En attendant, il faut utiliser le formulaire actuel.

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) « aide humaine »

Cette prestation est destinée à toute personne en situation de handicap, dès lors qu'elle en fait la demande, quelle que soit l'origine du handicap mais des conditions s’imposent :

  • Résider de façon stable et régulière en France
  • Etre âgé de moins de 60 ans (sauf les personnes de plus de 60 ans qui répondaient aux critères de handicap pour l'éligibilité avant 60 ans, ou les personnes de plus de 60 ans exerçant toujours une activité professionnelle)
  • Autonomie : il faut présenter une difficulté absolue pour la réalisation d'un acte ou une difficulté grave pour la réalisation d'au moins deux activités parmi les 19 : tâches et exigences générales, relation avec autrui, mobilité, manipulation, entretien personnel, communication.

Dès lors que la personne n'est pas en capacité d'initier seule l'activité concernée et qu'en absence de stimulation, l'activité ou l'acte n'est pas réalisé, la difficulté est considérée comme absolue.
Chaque besoin identifié pour une personne est quantifié (en heure par jour). Le montant de la PCH est ensuite calculé en fonction de l'aidant choisi (aidant familial, prestataire, emploi direct), et attribué pour une durée limitée.

La PCH aide humaine n'a pas été conçue pour répondre à l'ensemble des besoins des personnes en situation de handicap.
Il existe donc des besoins en aide humaine qui ne sont pas couverts par la PCH mais qui peuvent éventuellement l'être par d'autres prestations. En particulier :

  • L'aide-ménagère
  • L'aide à la parentalité
  • Les besoins de surveillance pour des raisons somatiques
  • L'absence de mode de garde pour les enfants même s'ils sont en lien avec le handicap.

Cette évaluation des besoins est réalisée par l'équipe pluridisciplinaire de la MDPH. La CDA notifie le plan de compensation, qui est ensuite financé par le Conseil départemental.

ENFANCE

Le dispositif ITEP (DITEP) : une réponse aux demandes et aux besoins d'accompagnement personnalisé dans un cadre réglementé

Accompagner dans une visée soignante des personnes présentant une vulnérabilité psychologique qui perturbe les relations interpersonnelles et sociales, nécessite d'adapter les modalités d'accompagnement et de réduire les risques de rupture. Une adaptation co-construite par les professionnels, les représentants légaux et la personne accompagnée.

Le décret du 23 avril 2017 relatif au fonctionnement des établissements et services médico-sociaux en dispositif intégré (DITEP) vise à donner un cadre réglementaire à ces pratiques d'ajustement en établissant des conditions et des règles conventionnées de fonctionnement. Ces conventions devront garantir la protection des droits de la personne, la personnalisation des prestations, et une lisibilité accrue des parcours suivis. Ces conventions concerneront les associations, les MDPH, l'Agence Régionale de Santé (ARS), les Caisses Primaires d'Assurance Maladie, L'Education Nationale, sans oublier les partenaires spécifiques à savoir les services de la protection de l'enfance des Conseils départementaux, de la pédopsychiatrie et de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ).

Ainsi, pour exemple, la notification initiale délivrée par la MDPH sera simplifiée afin de fluidifier le parcours d’une prise en charge entre les deux dispositifs ITEP et SESSAD. L'établissement aura la compétence de contractualiser la modalité d'accompagnement avec les représentants légaux ou le jeune majeur, de la communiquer à la MDPH et à chaque fois que celle-ci sera modifiée. Un bilan annuel sera transmis à tous les acteurs concernés.

Laurent SALMON
Directeur Pôle ITEP - SESSAD La Paternelle

Septembre 2017 : Ouverture d’un SESSAD TSA Enfance et Pluriel

C’est l'association Enfance et Pluriel qui a été retenue dans l'appel à projet lancé par l'ARS concernant la création d'un Service d'Education Spéciale et de Soins A Domicile spécialisé dans les troubles autistiques : SESSAD TSA
15 places pour des enfants de 3 à 20 ans atteints de troubles du spectre autistique.
Champs d'intervention : département d'Indre-et-Loire
Modalités de fonctionnement : dans les écoles, collèges et à domicile si besoin.
La durée moyenne de prise en charge sera de 2 à 3 ans maximum
Critères d'admission :
1- Projet des parents
2- Potentiel de scolarisation de l’enfant acquis ou en cours
3- Diagnostic TSA
4- Orientation SESSAD par la MDPH.

L'équipe d'accompagnement est composée d'un directeur, Monsieur Leclerc et d'une équipe pluridisciplinaire, ergothérapeutes, psychomotricien à domicile, orthophoniste, éducateurs, psychologue, psychiatre, pédopsychiatre, superviseur.
Projet en 2018 en lien avec l’éducation nationale : Travailler à la formation d’AVS spécialisées.
Objectifs : Développer des partenariats avec les structures ambulatoires spécialisées dans les troubles sensoriels, difficultés psychologiques et comportementales.

Contact : SESSAD Plessis-Botanique, 43 rue de la Parmentière, 37520 La Riche – 02 47 86 27 04

LOISIRS, SPORT, CULTURE

Le Parcours d'Accompagnement Individualisé vers les Pratiques Sportives (PAIPS)

Initié par l'Etat, le PAIPS est un service qui permet à une personne en situation de handicap ou atteinte d'une malade chronique d’avoir accès à une pratique d'activité physique sportive, en l'accompagnant vers une structure sportive adaptée à son projet personnel.
Le Pôle Jeunesse, Sports et Vie Associative de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale d'Indre-et-Loire est à l'initiative de ce dispositif.

Contact : Sport Anim 37 - 09 82 37 04 10 - paips.sa37@gmail.com

Le Comité Départemental Handisport (CDH) 37

Vous êtes à la recherche d'un club sportif ?
Le CDH est là pour vous orienter vers :

  • Des disciplines sportives variées
  • Du loisir à la compétition
  • Du matériel adapté
  • Des formations pour les encadrants ...

Contact : CDH 37 – Julie Bourgeois - 02 47 29 11 15 - cd37@handisport.org

Journée Olympiade le 17 octobre 2017

Depuis 3 ans, un projet sport est mené en collaboration avec les services des sports de la mairie de Tours et les hôpitaux de jour de psychiatrie A et B. Les diverses activités sportives proposées sont : le Kin Ball, la course d'orientation la marche nordique et le taïso.
Celles-ci se déroulent dans différentes structures sportives accueillant tout public, une fois par semaine favorisant ainsi le décloisonnement, l'intégration dans la ville.
Cette année, une journée "Olympiade" a été organisée dans un complexe sportif (structure accueillant tout public et avec lequel les équipes travaillent depuis 3 ans) le 17 octobre 2017, comprenant le football, le handball et l’ultimate.
Cette journée a été l'occasion de réunir les services de psychiatrie des autres structures départementales (La confluence - Clinique privée ...).

VIE DES ASSOCIATIONS

Anniversaires

L'année 2017 a été l'occasion de marquer les anniversaires de trois associations gestionnaires d'établissements médico-sociaux en Indre-et-Loire. Plusieurs manifestations ont ainsi permis de fêter les 50 ans de la Source, les 60 ans de l'ADAPEI et les 70 ans de l'ARPS.

EMPLOI – FORMATION

InterFACE37-Forces Aptitudes et Compétences vers l'Entreprise

Ce service, né de la collaboration entre le SAVS - SAMSAH de la Mutualité Française Centre Val de Loire et l'Hôpital de jour de la Chevalerie du CHRU de Tours, vise à faciliter l’accès et le maintien en emploi des personnes souffrant de troubles psychiques chroniques souhaitant travailler en milieu ordinaire.
En s'appuyant sur la méthode « Individual Placement and Support » (I.P.S), interFACE37 garantit un soutien réactif et illimité dans le temps, tant que la personne en exprime le besoin.
L'accompagnement par interFACE37 est basé sur les souhaits professionnels de la personne et vise à mettre en valeur ses compétences personnelles. L’équipe de chargés de relation entreprise est en contact direct avec les entreprises pour évaluer leurs besoins de recrutement et leur proposer des candidats qui correspondent à leurs attentes. L'accompagnement pérenne favorise le maintien en emploi en soutenant la personne et son employeur de manière à permettre une intégration et une évolution de la personne dans son entreprise.

Contact : serviceinterface37@gmail.com - 06 21 05 10 78

Un Service d’Evaluation par le Travail (SET)

L'ESAT "Les Vallées" (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) situé à Luynes a ouvert le 1er septembre 2017, un Service d'Evaluation par le Travail (SET) à destination des personnes porteuses de handicap psychique.
Un stage de 2 semaines permet d'affiner l’orientation professionnelle notifiée par la MDPH. Si cette immersion n’est pas suffisante pour établir une préconisation adaptée, une admission de 6 mois renouvelable une fois permettra d’élaborer un projet d'orientation professionnelle co-construit autour des aspirations de la personne, de ses compétences et de ses potentialités professionnelles (savoir-être, savoir-faire).
Les possibilités de préconisations sont nombreuses : milieu ordinaire de travail, emploi accompagné, entreprise adaptée, ESAT, chantier et atelier d’insertion…
Souhaitant s’inscrire dans un réseau favorisant le parcours de vie global, le SET développera fortement les liens avec les services de soins et d’accompagnement à la vie sociale.

Contact : esat-les-vallees@elfes37.org - 02 47 55 63 88

La Mise en Situation Professionnelle en ESAT (MISPE)

Lors de la conférence nationale du handicap de 2014, le Président de la République avait insisté sur la nécessité pour les travailleurs handicapés de favoriser un parcours professionnel cohérent avec les compétences de la personne. Tout comme en milieu ordinaire, l’insertion professionnelle peut nécessiter une mise en situation au sein d’un ESAT.
Une loi (N°2015-1702) et un décret (N°2016-1347) ont permis de renforcer la sécurité des bénéficiaires de ces immersions en ESAT, ont défini leur mise en œuvre opérationnelle, ont établi les modalités de gestion de la couverture Accident du Travail-Maladie Professionnelle (A.T-M.P).
La MISPE est un outil qui permet une évaluation pour le travailleur handicapé d’abord (qu’est-ce que le travail en ESAT ? quel est mon projet professionnel ? quelle activité m’intéresse ? quel est le bon rythme pour moi ?) pour l’ESAT (l’atelier proposé est-il adapté ? le travailleur se sent-il bien dans l’établissement ? quelles activités de soutien seront nécessaires ?) et pour la MDPH (les compétences professionnelles du travailleur relèvent elles du milieu protégé ?)
En Indre-et-Loire, la MDPH a préparé la mise en œuvre de ces nouvelles conventions MISPE avec ses partenaires départementaux de l’ARS et de la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi (DIRECCTE).
Les associations gestionnaires d’ESAT, de services d’évaluation et d’accompagnement à la vie sociale, de dispositifs d’accompagnement pour l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés, le service public de l’emploi et ses co-traitants ... ont été associés à des temps de travail de janvier à juin 2017.
Selon les besoins, la MDPH peut prescrire des MISPE à la demande écrite du travailleur déjà bénéficiaire de l’orientation ESAT ; ou pour des travailleurs déposant un dossier de demande d’orientation en ESAT.
La Commission Exécutive de la MDPH a conventionné avec 10 associations : ANAIS, APAJH, APF, ARPS, Foyers de Cluny, GEIST Trisomie 21, La Mutualité, La Paternelle, Léopold Bellan. Celles-ci peuvent prescrire des MISPE exclusivement auprès des travailleurs qu’elles accompagnent.
Un comité de pilotage se réunit régulièrement afin d’ajuster et de suivre la mise en œuvre de ce dispositif.

VOEUX

Toute l’équipe de la MDPH vous souhaite d’agréables fêtes de fin d’année et vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2018.

Lettre numéro 32

Télécharger la lettre

Télécharger la lettre de la MDPH numéro 32 au format P.D.F

EDITO

Depuis la création de la MDPH en 2006, le contexte a fortement évolué.
La MDPH est bien identifiée par les usagers : 40 000 demandes ont été traitées en 2016, soit 120% de plus que 10 ans plus tôt.
La mission d'accompagnement, sans attendre la mise en œuvre du dispositif "Réponse Accompagnée pour Tous" a été développée avec la mise en place d'un extranet pour le suivi des orientations et d'une commission pour les situations critiques.
Toutefois, il convient de mettre en place une organisation permettant de répondre aux enjeux de demain, afin de maintenir des délais d'instruction raisonnables, de répondre à l'évolution des situations complexes notamment liées au vieillissement de la population.
C'est pourquoi le Conseil départemental a souhaité engager un rapprochement entre la Direction de l'Autonomie et la MDPH, dans une perspective de Maison Départementale de l'Autonomie.
L'objectif est d'apporter une meilleure qualité de service auprès des personnes handicapées, mais également des personnes âgées en mutualisant certaines missions (accueil/information, instruction, évaluation).
L'étude d'opportunité qui est en cours de réalisation permettra de dégager les gains éventuels d'une telle organisation.
Les associations de personnes handicapées, dans le cadre de la COMEX, seront bien évidemment associées à cette réflexion qui devrait aboutir à la fin du premier semestre.
Une nouvelle équipe de direction a été nommée afin de mener à bien ce projet avec Thierry Mispoulet en tant que directeur préfigurateur et Laurent Raymond, qui remplacera Valérie Bouillard au 1er avril.
En effet, après 11 années passées à la MDPH, Madame Valérie Bouillard change de mission, mais toujours au sein du Conseil Départemental d'Indre et Loire. Au nom des élus et des partenaires, je tiens à la remercier pour son investissement et ses valeurs humaines.

Nadège Arnault
Vice-Présidente du Conseil Départemental
En charge des affaires sociales

A LA UNE

Ce qui va changer en 2017…

Le dispositif "Réponse Accompagnée pour Tous" sera déployé dans le département à compter de juin 2017. Il s'agit de développer l'accompagnement des personnes handicapées sans solution adaptée ou en risque de rupture de parcours. Pour ces situations, la MDPH pourra élaborer un Plan d'Accompagnement Global qui consiste en une combinaison de réponses très individualisées et portant sur l'ensemble des champs médico-social, social, sanitaire, scolaire, professionnel. Pour mener à bien ce dispositif, la mobilisation de l'ensemble des partenaires s'avérera nécessaire. A cet effet, la MDPH, l'ARS (Agence Régionale de Santé), le Conseil départemental et l'Education Nationale ont élaboré un plan d'actions autour de 4 axes :

  • La mise en place du dispositif d'orientation permanent par les MDPH
  • Le déploiement d'une réponse territorialisée
  • La création d'une dynamique d'accompagnement et de soutien par les pairs
  • L'accompagnement au changement des pratiques.

Des réunions de travail avec les partenaires associatifs seront proposées au courant du second trimestre 2017.

D'autres dispositifs visant à mieux répondre à une logique de parcours seront également mis en place :
La Mise en Situation en Milieu Professionnel en ESAT (MISPE) répond à la nécessité d'organiser des périodes d'immersion sécurisées et règlementaires en ESAT.
Le décret du 10 octobre 2016 précise les modalités de mise en œuvre : durée, objectifs, public, prescripteur, cotisation pour le risque accident du travail-maladies professionnelles (A.T-M.P), bilan-type. La MDPH, la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi) et l'ARS ont réuni le 27 janvier 2017 les 11 ESAT (Etablissements et Services d'Aide par le Travail), le service public de l'emploi et différents partenaires afin de présenter ce nouvel outil. Sa mise en place sera effective dès parution de certains documents (CERFA, convention type) attendus au cours du premier semestre 2017.
Pour plus de renseignements n'hésitez pas à contacter Madame Dattin, référente en insertion professionnelle, cdattin@mdph37.fr

Le Dispositif Emploi Accompagné instauré par le décret du 8 décembre 2016 s'adresse à des personnes ayant la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé avec un projet d'insertion en milieu ordinaire, sur décision de la CDAPH (Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées). Il comporte un accompagnement médico-social et un soutien à l'insertion professionnelle tout au long du parcours professionnel (recherche d'emploi et accompagnement dans l'emploi).
Le dispositif sera mis en œuvre dès qu'un organisme gestionnaire aura été désigné à la suite d'un appel à candidature de l’ARS.

La Carte Mobilité Inclusion CMI, remplacera au 1er juillet 2017, les cartes actuelles et comprendra trois mentions possibles (stationnement, priorité, invalidité). Si les critères d'attribution et les droits qui en résultent restent inchangés, la nouvelle CMI sera délivrée par le Président du Conseil Départemental et fabriquée par l'Imprimerie Nationale. La CMI invalidité et stationnement sera délivrée à titre définitif aux bénéficiaires de l'Allocation Personnalisée d'Autonomie GIR (Grille Iso Ressource) 1 et 2 qui la sollicitent.

ECHO DU MEDICO-SOCIAL

Les projets de l'ARS (Agence Régionale de Santé) pour 2017

L'offre départementale de l'ARS Centre-Val de Loire sera renforcée en 2017 par la mise en place de nouveaux dispositifs visant à fluidifier les parcours des personnes en situation de handicap, en lien avec le déploiement de la démarche "Réponse Accompagnée pour Tous".

  • Dispositifs pour les personnes en situation d'amendement Creton

Deux dispositifs verront le jour à compter du deuxième trimestre 2017, visant à favoriser la continuité des parcours des jeunes en situation d’amendement Creton en adaptant les modalités de prise en charge aux besoins de cette population.

  • Pôle de Compétence et de Prestations Externalisées

Ce nouvel outil dans la palette de l'offre médico-sociale territoriale permettra de concevoir et d'organiser une réponse transitoire ou pérenne, pour des personnes n'ayant pas de réponse adaptée à leurs besoins et d'agir ainsi en amont ou lors des ruptures de prise en charge dans les parcours de vie. Sa mise en œuvre est prévue au second semestre 2017.

  • SESSAD Autisme

Dans le cadre du plan Autisme, le développement de l'offre se poursuit afin de faciliter la scolarisation des enfants et adolescents autistes par la création de 15 places de SESSAD à la rentrée de septembre 2017.

  • Dispositif Emploi Accompagné

Ce dispositif a pour objectif de faciliter l'accès et le maintien dans l'emploi des personnes handicapées en milieu de travail ordinaire. Les modalités de sa mise en œuvre sont en cours d'élaboration au niveau régional.

VIE DE LA MDPH

Changement de direction

Présente à la MDPH depuis ses débuts, ce n'est pas sans une certaine émotion que je quitterai le poste de directrice à la fin du mois de mars 2017.
L'aventure a été de taille. En 10 ans l'activité a plus que doublé et avec le soutien sans faille des professionnels nous avons réussi à maintenir des délais d'instruction en moyenne de quatre mois, à force de dématérialisation, de simplification, d'optimisation ... que des ions positifs bien sûrs !
La qualité de la réponse à l'usager a toujours été au centre des préoccupations de la MDPH avec le soucis d'une évaluation globale, équitable et répondant aux besoins de la personne handicapée.
Aujourd'hui, la MDPH entre dans une nouvelle phase avec un projet de Maison Départementale de l'Autonomie, le développement de l'accompagnement des parcours, l'évolution des réponses en dispositifs…
Bref, le temps est venu de passer le relais à une nouvelle équipe. Je ne doute pas que Laurent Raymond qui me succédera au 1er avril et Thierry Mispoulet, directeur préfigurateur de la Maison Départementale de l'Autonomie sauront répondre à ces défis.
Merci aux élus, aux professionnels de la MDPH et aux nombreux partenaires institutionnels et associatifs qui ont partagé et permis cette aventure.

Valérie Bouillard, Directrice de la MDPH.

Votre interlocuteur administratif change ...

Depuis 2010, les gestionnaires des droits sont responsables de l'instruction et du suivi administratif des dossiers des usagers sur la base d'un secteur géographique déterminé.
Compte tenu de l'évolution croissante de l'activité et dans l'objectif d'optimiser les délais de réponse, une nouvelle organisation est mise en place en 2017.
Désormais, à la réception de chaque nouvelle demande, un gestionnaire en charge du suivi du dossier sera identifié. Les usagers continueront ainsi à avoir les coordonnées d'un interlocuteur privilégié sur les courriers même si ce n'est pas toujours le même professionnel qui suit leur dossier lors des renouvellements.

COTE CITOYENNETE

AAH et modalités de mise en œuvre du décret n° 2017-122 du 1er février 2017 relatif à la réforme des minimas sociaux

Cette mesure est recommandée dans son rapport "Repenser les minimas sociaux : vers une couverture socle commune" par le député Christophe Sirugue.
Les personnes concernées sont celles dont le taux d'incapacité permanente a été déterminé comme étant supérieur ou égal à 80%
La détermination du taux d'incapacité permanente, et la durée de droit commun d'attribution de l'AAH et du complément de ressources restent toujours comprises entre 1 à 5 ans.
C'est la durée maximale dérogatoire qui passe de 10 à 20 ans.
Cette mesure permet de simplifier les procédures pour les personnes dont le handicap n'est pas susceptible d'évolution favorable, en espaçant leur démarche de renouvellement.
Cette disposition s'applique dès le 3 février et les décisions CDAPH pourront prévoir désormais cette nouvelle durée d'attribution.

Journée de formation avec la SDIS 37 dans un ESAT de l'ADAPEI d'Indre-et-Loire

C'est une première en Indre et Loire…
Sur l'initiative d'un membre du personnel, une journée de formation s'est déroulée auprès d'une trentaine des travailleurs en situation de handicap à l'ESAT "Les Ormeaux" de Montlouis-sur-Loire.
Au programme, trois pompiers formateurs au Service Départemental d'Intervention et de Secours d'Indre-et-Loire (SDIS de Ballan-Miré) ont proposé trois animations sur "La sensibilisation au sein de l'entreprise" : Protéger, Alerter, Secourir ; manipulation des extincteurs ; chasse aux risques. La journée s'est terminée par un exercice d'évacuation en cas d'incendie avec l'ensemble de l'ESAT. Cet exercice a mis en évidence le besoin de mettre une organisation plus structurée.

Témoignage de quelques travailleurs ayant participé à cette journée :

  • Véronique (atelier conditionnement) : "J’ai bien aimé toutes les activités. On a appris les gestes en cas d'incendie et d'accidents et les dangers dans les maisons. Les pompiers étaient vraiment à notre écoute."
  • Enrick (atelier menuiserie) : "J'ai appris à évacuer les personnes dans l'atelier enfumé."
  • Benoît (atelier espaces verts) : "L'organisation était très bien. Je suis prêt à recommencer".

Journée très appréciée par l’ensemble des travailleurs et redemandée.

Expérimentation accès T.E.R Car

Le Conseil Régional expérimente pour deux ans un accès T.E.R en autocar pour les personnes en situation de handicap. Cette expérimentation complète les dispositifs existants et desservira les lignes Aubigny - Gien, Châteauroux - Poitiers et Châteauroux - Tours.
Ce service s'adresse aux personnes possédant une carte d’invalidité, de priorité ou de stationnement (bientôt CMI Carte Mobilité Inclusion) ; une carte de pensionné ou réformé de guerre ou ayant leur propre fauteuil roulant.
Avec l'une de ces cartes, il est possible d'accéder à ce transport aux points '"arrêts routiers et intermédiaires" (point d'arrêt habituel de car) au prix du ticket même si le trajet comporte des correspondances. Il est possible de se faire accompagner par un agent S.N.C.F.
Pour les personnes en fauteuil roulant, une prise en charge en taxi peut s'organiser dans les arrêts intermédiaires, ce service est gratuit, à réserver 48H00 à l'avance.
Pour plus d’'nformations, vous pouvez vous renseigner auprès des agents S.N.C.F, par téléphone ou internet. Vous pouvez également donner votre avis sur ce service.

Contacts : 0 800 83 59 23 - www.TER.SNCF.com

Droits de vote et accessibilité

En avril, mai et juin prochain, auront lieu les élections présidentielle et législatives.
Les procédures, équipements et matériels électoraux doivent être appropriés, accessibles, faciles à comprendre et à utiliser et ce quel que soit le type de handicap de la personne (par exemple : accès au lieu de vote de plain-pied, isoloir accessible en fauteuil roulant, chemin de guidage pour les personnes déficient visuelles …)
Les électeurs en situation de handicap peuvent être accompagnés d'une personne de leur choix qui les aidera à exprimer leur vote sans décider à leur place.
L'accès aux chiens guides et aux chiens d'assistance est autorisé.

LOISIRS, SPORT, CULTURE

Le Centre de Création Contemporaine Olivier Debré (C.C.C O.D)

En mars 2017, le C.C.C O.D ouvrira un nouveau lieu, jardin François 1er à Tours. Unique en son genre, ce centre d'art contemporain intègre un fonds historique du peintre Oliver Debré. Il garde sa dimension expérimentale en diffusant l'art le plus actuel accessible à tous.
Au rythme de 10 expositions par an, le service des Publics du C.C.C O.D invite les visiteurs à vivre avec et dans l'art. Un accompagnement personnalisé est proposé pour permettre à chacun de suivre l'actualité artistique et faire l'expérience de la création.
Seul, entre amis, en famille ou en groupe, un accompagnement personnalisé peut être proposé pour favoriser l'approche de l'art contemporain.
Simples curieux, l'espace d'exposition de la nef reste visible en permanence depuis l'extérieur. L'accueil, la librairie et le café du centre sont en accès libre, favorisant échanges et rencontres en toute convivialité.
L'accessibilité du lieu est assurée pour tous grâce aux ascenseurs, boucle à induction magnétique, toilettes adaptés, consignes poussettes, change bébé ...
Contact : Mme Thibault Noélie, chargée des publics, 02 47 70 23 23 - www.cccod.fr

VIE DES ASSOCIATIONS

Autisme : Formation des aidants familiaux

Dans le cadre du troisième plan Autisme, trois samedis sont proposés aux parents, familles et aidants familiaux, afin de leur apporter une meilleure connaissance sur l'autisme, et des compétences pratiques pour leur permettre de faire face à la situation de handicap tant sur le plan administratif que personnel.
''
Contact : Monsieur Rocque au 06 30 55 84 56 ou'' didier.rocque@wanadoo.fr

Permanences associatives à la MDPH

Le Mouvement Français pour le Planning Familial (MFPF)

Il organise deux permanences mensuelles dans les locaux de la MDPH pour les accompagnements et les suivis individuels, sur les questions relatives à la vie sociale, affective et sexuelle en direction des personnes en situation de handicap, des familles, des auxiliaires de vie, des accompagnants de la personne en situation de handicap. Ces permanences ont lieu de 14H30 à 16H30.

  • Mercredi 5 et vendredi 21 avril
  • Mercredi 3 et vendredi 19 mai
  • Mercredi 7 et vendredi 23 juin

MFPF, 10 Place Neuve, 37000 Tours, 02 47 20 97 43, mfpf37@wanadoo.fr

L'Association France Spondyloarthrite (AFS)

Prochaines permanences d'accueil et d'écoute ouvertes aux malades et à leurs proches, de 14H00 à 16H30.

• Jeudi 6 avril
• Jeudi 4 mai
• Jeudi 1 juin

Jean-Christophe Gauvrit 02 47 26 19 98, gauvrit.jean-christophe@neuf.fr

EMPLOI - FORMATION

"Handicap et Travail : histoires de parcours … "

C'est le thème retenu comme fil rouge des animations prévues pour les 70 ans de l'ARPS, Association pour la Rééducation Professionnelle et Sociale, le vendredi 22 septembre 2017.
La salle l'Escale à Saint-Cyr-sur-Loire deviendra pour l'après-midi un point de rencontres :

  • Rencontres avec les adhérents et découverte de l'histoire de l'ARPS ;
  • Rencontres avec ses établissements qui proposent des actions en faveur de l'insertion des personnes en situation de handicap ;
  • Rencontres aussi avec des témoins d'horizons variés qui ont accepté de venir raconter leurs parcours : de médaillés français aux Abilympics 2016 (Olympiades des métiers réservées aux personnes en situation de handicap), aux créateurs d'entreprise, en passant par des acteurs-comédiens de renom ... une promesse d'échanges riches, et de belles histoires à ... "parcourir" !

Plus d"info : 02 47 24 84 74 - karine.soulier@arps.frwww.arps.fr

AGENDA

(A)Musées-vous à la Bibliothèque, le 5 avril de 14H30 à 17H30

Les musées de Tours viennent à votre rencontre.
Au Muséum d'Histoire Naturelle comme au Musée des Beaux-Arts ou au Musée du Compagnonnage, les animaux sont partout. Dans les vitrines et les tableaux bien sûr, mais ils se cachent aussi derrière des noms d'outils et sont parfois même … bien vivants !
Au moyen de reproductions de tableaux, de terrariums, de moulages, de statuettes et de bien d'autres surprises, c'est un certain regard sur les collections des musées qu'il vous est proposé de venir partager, quel que soit votre âge. Ces animations sont accessibles à tous (à noter : pas de traduction en LSF).

Contact : Médiathèque - 2 esplanade François Mitterrand à Tours - 02 47 54 30 42.

Deuxième semaine du handicap : 6 au 10 juin à Azay Le Rideau.

Les associations "Génétique Actions" et "Familles Rurales du Ridellois "renouvellent leur action en organisant une deuxième édition de "Handicap et Vous". Cette organisation souhaite mettre en avant les problèmes des personnes à mobilité réduite, mais aussi les avancées, les améliorations en matière de handicap en valorisant le potentiel, la joie de vivre et les talents des personnes ayant un handicap.
Tous les types de handicap seront évoqués à travers des animations de sensibilisation auprès des écoles élémentaires, du collège et du grand public.
Cette semaine s’adresse aux associations, aux organismes sociaux professionnels et à toute personne sensible ou concernée, valide ou non valide.
Au programme : forum des associations, démonstrations handisports, dîner spectacle à l’aveugle, parcours handicap, cinéma plein air …

Renseignements complémentaires et inscriptions au 06 10 97 19 73 ou 06 21 60 45 81 ou sur [sur Facebook : www.facebook.com/groups/Handicapetvous/|2e semaine du handicap : 6 au 10 juin à Azay Le Rideau.]

Lettre numéro 31

Télécharger la lettre

Télécharger la lettre de la MDPH numéro 31 au format P.D.F

EDITO

Face à l'augmentation du nombre de demandes auprès de la MDPH ( +17%) et afin de réduire les délais de prise en charge,il a été proposé une nouvelle organisation de la Commission des droits et de l'Autonomie .
La CDA rassemble des représentants des associations d'usagers, des administrations, d'organisations syndicales ainsi que d'établissements et services médicaux.
La Commission Exécutive du 23 juin dernier a validé la fusion des CDA adultes et 16-25 ans (avec le maintien d'une équipe pluridisciplinaire d'évaluation dédiée). Les CDA seront ainsi plus polyvalentes, avec une moindre mobilisation des professionnels sur la préparation des commissions et la volonté de centrer en CDA l'étude des dossiers les plus complexes.
Par ailleurs, l'usager conserve la possibilité de faire valoir son point de vue :
- lors du dépôt de sa demande, la personne est invitée à préciser par écrit ses attentes
- à la réception des propositions de compensation formulées par l'équipe pluridisciplinaire (pour les personnes qui sollicitent la Prestation de Compensation du Handicap)
- en demandant à être reçu en CDA
- en sollicitant une conciliation après la décision
- en formulant un recours gracieux auprès de la CDA ou contentieux auprès des tribunaux.

Enfin ,je voudrais, au nom des membres de la CDA que je remercie pour leur implication, et de l'ensemble des élus du Conseil Départemental vous affirmer qu'avec le personnel de la MDPH, l'intérêt de la personne handicapée reste au centre de nos préoccupations.

Dominique Sardou
Conseillère départementale déléguée
Présidente de la Commission des Droits et de l'Autonomie

A LA UNE

dessin réalisé par un stagiaire de l'A.R.P.S Synergence Dessin réalisé par un stagiaire de l'A.R.P.S Synergence

La santé mentale, sujet prioritaire de l'Agence régionale de santé (ARS) Centre-Val de Loire, est déclinée en Indre et Loire sur les axes :

  • L'accès aux services de pédopsychiatrie

Pour diminuer les délais de consultation en pédopsychiatrie, il conviendrait de pouvoir faire sortir plus vite les enfants en attente d'une place en établissement ou service médico-social. Ce point fera l'objet d’une réflexion départementale.

  • L'accès à l'emploi des personnes souffrant de troubles psychiques

L'ARS soutient le développement d'un dispositif d'évaluation et d'accompagnement en milieu ordinaire pour étayer l'offre d'accompagnement vers l'accès à l’emploi de ce public. Ce dispositif devrait voir le jour en 2017.

  • La réponse au besoin de soutien psychiatrique des établissements et services

La coopération entre le secteur médico-social et le secteur de la psychiatrie ainsi que l'évolution des pratiques pour l'accompagnement des situations difficiles font l'objet d'une étude dont les résultats seront disponibles fin 2016.

  • La mise en place de coordinations en santé mentale, pour stimuler une démarche partenariale santé-social-logement-tutelle

Cette dynamique est enclenchée sur le pays Touraine Côté Sud et est en cours sur le pays Loire Touraine.

Définition : Handicap psychique

Le handicap psychique est la conséquence de troubles psychiques invalidants. Le handicap psychique n'implique pas de déficience intellectuelle. Il est caractérisé par une alternance d'états psychiques calmes ou tendus et par des difficultés à acquérir ou à exprimer des habiletés psychosociales, avec des déficits d'attention et des difficultés à élaborer et suivre un plan d'action. Il peut donc notamment se traduire par des angoisses, des troubles cognitifs (mémorisation, attention, capacités d’organisation, d’anticipation, adaptation au contexte de la situation) et des difficultés dans la relation à autrui et la communication.

La notion de handicap "psychique" est une notion récente pour faire reconnaître le handicap généré par les troubles psychiques et le différencier du handicap mental. Ce terme a été repris par la loi du 11 février 2005, ce qui permis une visibilité des personnes qui en souffrent et de leurs besoins. Pour la première fois, ce handicap est explicitement cité dans la loi du 11 février 2005 : "constitue un handicap (...) toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant".

ECHO DU MEDICO-SOCIAL

Logo de l'association Enfance et Pluriel

ITEP et SESSAD ITEP gérés par Enfance et Pluriel

ITEP, Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique, SESSAD Service d'Education Spéciale et de Soins à Domicile, deux sigles différents et pourtant des équipes analogues composées des mêmes corps de métier (éducateurs, enseignants spécialisés, psychologues, psychomotriciens, orthophonistes) et surtout une vision commune de l'enfant en difficulté à accompagner pendant un temps donné de sa vie.

Pourquoi deux sigles dans ce cas-là ? La différence essentielle : L'institution et le Service.
Les SESSAD accompagnent les jeunes au sein de leurs lieux de vie habituels (école, collège, domicile) et parfois au sein de leurs locaux (pour les soins notamment).
Les ITEP sont des instituts au sein desquels intervient l'ensemble des professionnels auprès de l'enfant.
Dans les deux cas les jeunes sont orientés via la Commission Départementale de l'Autonomie des Personnes Handicapées après demande des parents.

Pourquoi un ITEP plus qu'un SESSAD finalement ?
Ce qui détermine l'orientation au sein d'un Service ou d'une Institution est le besoin de l'enfant.
Un jeune orienté en SESSAD traverse des difficultés qu'il peut contenir dans ses espaces de vie via les interventions régulières des professionnels.
Les jeunes orientés en ITEP doivent, pour un temps, bénéficier d'un accompagnement plus contenant hors des lieux de vie habituels.

Que se passe-t-il pendant cette période hors des lieux de vie habituels ?
L'enfant accueilli en ??ITEP? exprime de manière inadaptée des souffrances, des angoisses qu'il ne peut verbaliser et qui entravent ses relations aux autres (camarades, parents, fratrie), ses apprentissages en milieu ordinaire, et qui entament sa confiance en lui. Le travail principal est alors d'accompagner l'enfant à verbaliser de manière plus adaptée, de l'aider à trouver sa "boîte à outils personnelle" pour mieux gérer ses émotions, de lui permettre d'avoir confiance en lui et en les autres. C'est au travers de divers ateliers thérapeutiques, éducatifs, pédagogiques adaptés et cohérents mais aussi grâce à une relation de confiance établie avec ses parents, que l'enfant pourra peu à peu s'apaiser et se remobiliser.

Les ITEP ont su évoluer. Ce ne sont plus des établissements repliés sur eux-mêmes où la réponse aux symptômes est contenue entre quatre murs mais des institutions tournées vers l'extérieur. Preuve en est de la création de classes étapes au sein des écoles élémentaires et des collèges à proximité des ITEP, des partenariats actifs avec les collectivités locales. Cette vision externalisée de l'accompagnement des jeunes permet d'éviter des ruptures dans les parcours et de permettre des sorties d'institutions plus sécures.

Et l'après ? Il y a autant de réponses que de jeunes accueillis. En moyenne, un jeune est accompagné pendant 4 ou 5 ans au sein d'une même institution. La première année, l'enfant et ses parents apprennent à faire confiance aux professionnels. Les deux années suivantes sont consacrées à l'émergence du désir de projet (scolaire, professionnel, autre institution) et à sa mise en oeuvre, les dernières années sont synonymes de consolidation de ce projet.

Pourquoi une présentation à la fois des SESSAD et des ITEP ?
Car les SESSAD sont des modalités d'accompagnement des ITEP. En effet, un jeune suivi en ?,SESSAD peut être amené à intégrer une institution, un jeune accueilli en ITEP peut, afin de sécuriser sa sortie, bénéficier d'un suivi du SESSAD??.

Des perspectives ?
Actuellement le Pôle ITEP/SESSAD de l'Association Enfance et Pluriel compte 5 ITEP et 4 SESSAD. La création du dispositif ITEP/SESSAD de l'Association permettra une fluidité accrue des projets d'accompagnement des jeunes, évitant ainsi des ruptures de parcours dévastateurs pour eux.

Un résumé ? "En dehors autant que possible, et dedans tant que nécessaire", phrase de Monsieur Matho (ancien directeur de dispositif ?,ITEP/SESSAD??) qui résume le parcours des jeunes en institution.

Plus de renseignements : www.enfance-pluriel.fr

Logo de la Mutualité Française centre Val de Loire

Le pôle handicap psychique de la Mutualité Française Centre Val de Loire

Le Pôle Handicap psychique de la Mutualité Française Centre Val de Loire est présent en Indre-et-Loire et dans le Loir-et-Cher.
Le Pôle Handicap psychique, à travers les services qui le composent, se trouve à la croisée des politiques du logement, de la santé, de l'action sociale, de la culture, avec des organismes de contrôle variés : la Cohésion Sociale, l'ARS, les Conseils Départementaux.
Son action se situe dans le champ médico-social et dans le champ social et il entretient de fait une grande proximité avec le sanitaire et principalement la psychiatrie (public et privé).
Pris isolément, chaque service n'a qu'un impact limité sur l'environnement. Mais une fois mis en synergie, l'ensemble peut apporter des réponses aux personnes en souffrance psychique à la fois sur l'accompagnement social, la coordination médicale, le logement, la citoyenneté.

A ce jour, sur l'Indre-et-Loire, il se compose de plusieurs services.

Les Groupes d'Entraide Mutuelle

logo du groupement d'entraide mutuelle 37Le GEM est un lieu d'accueil non médicalisé pour adultes souffrant de troubles psychiques stabilisés. Cet espace de rencontre et d'aide mutuelle permet aux adhérents de réduire leur isolement, de restaurer et de maintenir des liens sociaux. Des projets et des activités sont organisés par et pour les adhérents du GEM.
Un programme d'activités régulières ou ponctuelles (sorties, art plastique, ateliers écriture, jardinage, …) est proposé. Les GEM favorisent l'engagement citoyen des adhérents en associant ces derniers à la vie associative.
Depuis 2006, la Mutualité Française Centre Val de Loire soutient 2 GEM à Tours en partenariat avec l'UNAFAM 37 :46 Boulevard de Preuilly et 11 rue de Calais.
L'équipe est composée de trois professionnels issus de l'animation.

Pour plus de renseignements : www.gem37.fr ou gem37@orange.fr ou 02 47 37 03 42

La Maison Relais

La Maison Relais répond aux difficultés d'accès au logement en milieu ordinaire, prévisibles et durables, compte tenu d'une situation sociale, psychologique (voire psychiatrique) handicapante.
Un accompagnement social et un programme d'animation sont assurés par les professionnels du service. Ces dispositifs s'adressent à des personnes en souffrance psychique et en difficultés d'accès à un logement autonome. La reconnaissance du handicap par la CDAPH n'est pas nécessaire pour entrer en Maison Relais.
Selon l'âge, l'état de santé et l'autonomie, la résidence accueil peut être soit un logement durable soit un tremplin pour accéder à un logement autonome.
Créée en 2009, la Résidence Accueil de la Mutualité Française Centre Val de Loire offre 26 places réparties sur Tours et sa périphérie.
Deux professionnels accompagnent les locataires dans leur vie quotidienne et sociale. Une assistante de service social et un psychologue interviennent également sur le dispositif.

Pour plus de renseignements : 06.11.47.12.24 ou maison_relais.mfil@yahoo.fr

Le Service d'Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS)

Le Service d'Accompagnement à la Vie Sociale accompagne des personnes en souffrance psychique stabilisée qui ont besoin de conseils, d'aide et de soutien dans leur vie quotidienne (professionnelle, logement, vie familiale, soins). Cet accompagnement est organisé sur des temps individuels et collectifs.
Le SAVS est un service médico-social qui œuvre à promouvoir l'autonomie psychique des personnes accompagnées. Il se fixe comme objectif la resocialisation et l'intégration sociale des personnes handicapées psychiques vivant à domicile. L'accompagnement se base sur la demande et les envies de la personne accompagnée en lien avec l'équipe du SAVS.
Depuis septembre 2008, le SAVS de Joué-lès-Tours accompagne 24 personnes orientées par la CDAPH et résidant sur Tours et sa périphérie.
L'accompagnement est effectué par une équipe pluridisciplinaire (éducatrice spécialisée, technicienne en intervention sociale et familiale, une assistante de service social et un psychologue).

Pour plus de renseignements : 02 47 68 24 85 ou savsmilhp@yahoo.fr

Le Service d'Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés (SAMSAH)

Le Service d'Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés accompagne des personnes en souffrance psychique stabilisée afin d'apporter un soutien pour effectuer des démarches médicales (médecin traitant, psychiatre par exemple) ainsi que sur les actes de la vie quotidienne (professionnelle, vie familiale, …).
Le SAMSAH remplit une mission identique à celle du SAVS mais assure en plus la coordination des soins dont l'usager a besoin.
Le SAMSAH de Joué-lès-Tours accompagne 8 personnes après orientation par la CDAPH depuis septembre 2011.
L'équipe pluridisciplinaire est composée d'un médecin psychiatre, psychologue, infirmière, éducatrice spécialisée.

Pour plus de renseignements : 02.47.68.24.85 ou samsahpsy37@yahoo.fr

EMPLOI - FORMATION

Association A.I.R, chantier d'insertion

L'Association d'Insertion par le Restauration (A.I.R) est une association loi 1901 reconnue d'intérêt général, située à Tours en Indre et Loire. Elle se propose de répondre à la demande de personnes souffrant de psychose stabilisée et désirant retravailler en milieu ordinaire. Ces personnes ont trouvé un équilibre relatif dans la maladie et poursuivent un traitement ambulatoire.
L'association gère un restaurant d'insertion situé dans le complexe cinématographique les "studio" et peut accueillir neuf personnes en insertion avec un contrat de travail à temps partiel de six mois renouvelable une fois et rémunérées au S.M.I.C.
Ce support constitue une étape intermédiaire mais avec les règles de fonctionnement d'une authentique entreprise en prévision de la sortie vers un travail en milieu ordinaire ou une formation professionnelle.
Pendant la durée du contrat de travail un accompagnement social et professionnel permet aux salariés en insertion de préparer cette sortie.
Quatre salariés permanents de l'association ainsi qu'une trentaine de bénévoles dont certains sont issus du milieu de la santé encadrent les personnes en insertion.

Contact : A.I.R, association d’insertion, 2 rue des ursulines – 37000 Tours – 02 47 20 85 77

ARPS Synergence

ARPS Synergence mène des actions pour favoriser l'insertion socio-professionnelle de personnes fragilisées par des difficultés psychiques, ayant ou non une RQTH.
L'équipe travaille en partenariat avec les secteurs sanitaires, médico-sociaux, sociaux et de l'insertion. Les actions proposées (l'accueil-analyse partagée de la situation, le bilan d'appui à l'insertion, le réentrainement / accompagnement, l'appui à l'intégration et au maintien en emploi ou en formation, la fonction ressource) participent de l'accompagnement vers et dans l'emploi mais aussi en formation et dans des activités favorisant l’insertion sociale.
L'équipe intervient selon les principes de "non-exclusion", de recherche de l'implication permanente de la personne dans les choix qui la concernent et d'adaptation des formes de l'accompagnement aux besoins des personnes.

Contact : Synergence - 09 72 44 80 73 ou contacts@synergence37.fr

Les prestations ponctuelles spécifiques financées par l'AGEFIPH

Le C.I.B.C Touraine accompagne vers et dans l'emploi les personnes en souffrance psychique et ayant une RQTH.
Orientées principalement par les conseillers Cap Emploi, Pôle Emploi, Mission Locale pour les personnes en recherche d'emploi, et le SAMETH, la CARSAT, l'entreprise pour les salariés, les actions financées par l'AGEFIPH, sont complémentaires aux accompagnements proposés par ces structures.
Plusieurs parcours sont mobilisables : Evaluation des atouts, besoins et points de vigilance au regard de l'emploi, élaboration de projet professionnel, intégration en formation ou emploi, maintien dans l'emploi. Les Prestations "P.P.S" (Prestations Ponctuelles Spécifiques) ont pour objectif d'accompagner vers une reprise d'activité professionnelle et un maintien durable en emploi, en tenant compte des capacités, besoins, intérêts et difficultés liés aux fragilités psychiques des personnes.

Pour plus d'informations, appelez au 02 47 54 01 14

VIE DES ASSOCIATIONS

Logo de l'UNAFAM

L'UNAFAM

L'UNAFAM, reconnue d'utilité publique, regroupe sur 97 départements plus de 14 000 familles toutes concernées par la maladie psychique de l'un des leurs.

L'UNAFAM 37 soutient les familles en Indre-et-Loire

Les familles disposent d'un espace d'accueil au 5 rue du Docteur Bosc à Tours. Les bénévoles assurent deux accueils le lundi de 14 à 16 heures et le mardi de 16 à 18 heures. Les permanences téléphoniques au 02 47 64 43 79 ont lieu les mardi, mercredi et vendredi de 10 à 18 heures pour prendre contact et fixer un rendez-vous d'accueil.
Un groupe de parole est animé par une psychologue clinicienne une fois par mois. Les bénévoles accueillent, conseillent et assistent les familles confrontées à la maladie psychique par la mise à disposition d'informations concernant les soins, l'hébergement, l'accompagnement adapté, les lieux d'activité ...
L'UNAFAM contribue ainsi à combattre la détresse et l'isolement des familles.

L'UNAFAM 37 agit au plan départemental

Représentant des Usagers à la MDPH, l'UNAFAM 37 est membre du Comité Exécutif (COMEX). Elle participe aux Commissions adultes de la MDPH et à la Conférence des Territoires de l’ARS.
Mais aussi représentant des Usagers au sein des Conseils de Surveillance des hôpitaux du département, à la Commission Départementale des Soins Psychiatriques (C.D.S.P) et aux Commissions des Usagers (C.U).

Contact : UNAFAM – 5 rue du Boscq – 37000 Tours – 02 47 64 43 79 – unafam37@dbmail.com - www.unafam.org/37

Permanences associatives à la MDPH

Le Mouvement Français pour le Planning Familial (MFPF)

banièer du Plannng Familial
Il organise deux permanences mensuelles dans les locaux de la MDPH pour les accompagnements et les suivis individuels, sur les questions relatives à la vie sociale, affective et sexuelle en direction des personnes en situation de handicap, des familles, des auxiliaires de vie, des accompagnants de la personne en situation de handicap. Ces permanences ont lieu de 14H30 à 16H30.

  • Mercredi 9 novembre
  • Vendredi 25 novembre
  • Mercredi 7 décembre
  • Vendredi 23 décembre

MFPF, 10 Place Neuve, 37000 Tours, 02 47 20 97 43 - mfpf37@wanadoo.fr

L'Association France Spondyloarthrite (AFS)

Prochaines permanences d'accueil et d'écoute ouvertes aux malades et à leurs proches, de 14H00 à 16H30. logo de l'association France Spondyloarthrite

  • Vendredi 18 novembre
  • Vendredi 9 décembre

Jean-Christophe Gauvrit 02 47 26 19 98 - gauvrit.jean-christophe@neuf.fr

LOISIRS, SPORT, CULTURE

Le Parcours d'Accompagnement Individualisé vers les Pratiques Sportives (PAIPS)

Initié par l'Etat, le PAIPS est un service qui permet à une personne en situation de handicap ou atteinte d'une malade chronique d'être accompagnée dans sa recherche d'activité sportive.

Le Pôle Jeunesse, Sports et Vie Associative de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale d'Indre-et-Loire est à l'initiative de ce nouveau dispositif.

Les objectifs du PAIPS : un accompagnement individualisé
Issu d'une réflexion nationale, ce dispositif vise comme objectifs principaux :

  • Permettre à des personnes en situation de handicap ou porteuses d'une maladie chronique d'avoir accès à une pratique d'activité physique et sportive.
  • Partir de la demande individuelle d'une personne et l'accompagner vers une structure sportive adaptée à son projet personnel.

Contact : Sport Anim 37 - 09 82 37 04 10 - paips.sa37@gmail.com

AGENDA

Affiche de Au Tour du handicap

Au Tours du Handicap

Dans le cadre de la politique de sensibilisation au handicap de la Ville de Tours, la deuxième édition de "Au Tours du handicap" aura lieu en novembre prochain avec pour thème l'emploi. Cette manifestation est organisée en coopération avec de nombreux partenaires tant associatifs qu'institutionnels. Des temps forts sont prévus au cours de la semaine pour l'emploi des personnes handicapées : job dating et conférence "Mode d’emploi" à l'Hôtel de Ville le 15 novembre, repas à l'aveugle au restaurant d'application du CFA et à celui du C.R.O.U.S, présentation des savoirs faire des ESAT? et entreprises adaptées en gare de Tours les 18 et 19 novembre. Une exposition de photographies sera également visible au jardin botanique en octobre et novembre et la Bibliothèque Municipale organise un cycle d'animations durant tout le mois de novembre. Enfin une sensibilisation au handicap moteur sera proposée aux enfants des écoles en partenariat avec l'APF??.

Plus d’infos sur le site www.tours.fr

Lettre numéro 30

Télécharger la lettre

Télécharger la lettre de la MDPH numéro 30 de mai 2016 au format P.D.F

EDITO

L'année 2016 met fin aux deux schémas en faveur des adultes handicapés et des personnes âgées. Il a été décidé au cours de l'année 2015, de travailler à l'élaboration d'un schéma unique autour de la préservation et du soutien de l'autonomie. Il permettra de décloisonner les politiques du handicap et gérontologiques afin de développer plus efficacement des réponses complémentaires aux problématiques communes aux personnes âgées et aux personnes handicapées telles que l'aide aux aidants, le maintien à domicile, la préservation du lien social, la qualité de l'accompagnement par les établissements et services médico-sociaux, l'aménagement du logement…Ce nouveau schéma devra bien évidemment tenir compte des spécificités de chaque public et développer des axes permettant d'y répondre.

Les différentes phases de l'élaboration du schéma autonomie se dérouleront de la façon suivante :

  • Evaluation des schémas précédents (d'avril 2016 à janvier 2017) et travail de diagnostic (à partir d'avril 2016)
  • Définition des axes stratégiques en septembre 2016
  • Elaboration participative des fiches action de septembre à novembre 2016
  • Ecriture et validation du schéma avec une présentation du schéma au comité stratégique en février 2017 et une signature du schéma prévue en mars 2017.

Je souhaite que ce nouveau schéma soit établi sur des constats partagés avec l'ensemble des partenaires et prenne en compte la spécificité de chacun des territoires du département.

Nadège Arnault
Vice-présidente du Conseil Départemental en charge des affaires sociales

A LA UNE

Le Schéma Départemental en faveur des adultes handicapés 2012-2016

Outil de déclinaison de la politique départementale en faveur des personnes handicapées, le schéma est structuré autour de 4 axes et regroupe 16 fiches actions. Le Comité de suivi composé de différents partenaires œuvrant dans le champ du handicap, s'est réuni dans les locaux du Conseil départemental le 8 Mars dernier, pour réaliser un bilan des actions menées ou poursuivies sur l'année 2015 et des perspectives définies pour l'année 2016.

Axe 1 : à partir de l'analyse des situations et des parcours individuels, améliorer la connaissance des besoins

Afin d'enrichir et d'uniformiser le contenu des évaluations réalisées par la MDPH et ses différents partenaires pour mieux orienter les enfants et les adultes, un outil unique et commun à la MDPH et aux ESMS (Etablissements et Services Médico-Sociaux) a été élaboré. Conçu à partir du guide d'évaluation multidimensionnel (GEVA), cet outil est aujourd’hui utilisé par la quasi-totalité des ESMS "Enfance" et par 50 % des ESMS "Adulte". Il permet de disposer de l'ensemble des éléments pour évaluer de façon fiable, homogène et efficace les besoins de compensation.
Concernant la gestion des listes d'attente en ESMS, un extranet a été mis en place par la MDPH. Il vise à la fois, à garantir une équité de traitement dans la gestion des entrées et les sorties en ESMS du département, et à permettre une analyse collective des besoins sur l'Indre-et-Loire. L'extranet a été déployé auprès des ESMS "Enfance" en 2015 et sera déployé auprès des ESMS "Adulte" en 2016.

Axe 2 : favoriser une meilleure coordination des actions dans une logique territoriale

L'action des coordinations autonomie permettant de mieux coordonner les interventions des acteurs locaux autour des situations individuelles, s'est ouverte au champ du handicap. La création de places supplémentaires de SAVS/SAMSAH (Service d’Accompagnement à la Vie Sociale / Service d’Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés) a également permis de mieux coordonner les différents acteurs autour de l'accompagnement de la personne handicapée. Des actions ont également été menées pour favoriser le développement de liens entre les ESMS et le secteur sanitaire et psychiatrique dans le cadre du programme territorial de santé de l’ARS Centre-Val de Loire. Afin de recenser les besoins en psychiatrie pour l'accompagnement des personnes handicapées en ESMS, une enquête a été lancée auprès d'eux.

Axe 3 : faire évoluer l'offre pour mieux répondre aux besoins des personnes handicapées et à l'évolution de leur demande

Cette évolution de l'offre a été marquée par le développement de dispositifs de répit à l'attention des aidants avec des créations de places d'accueil de jour et d'hébergement temporaire dans les ESMS. L'évolution de l'offre s'est également traduite par une diversification des réponses avec des créations et transformations de places en établissement.
Afin de promouvoir et de permettre le développement de l'accueil familial, des actions de formation des accueillants ont été conduites permettant d'approfondir leur connaissance des différents handicaps.
Afin de mieux adapter les réponses au vieillissement des personnes handicapées en établissement et compte tenu du nombre important de personnes en situation d'inéquation, une étude a été réalisée par la MDPH, en partenariat avec les ESMS, afin de mieux caractériser la population handicapée vieillissante présente dans les établissements du département (orientation, âge, secteur géographique ...).
Des actions ont également été menées pour favoriser l'insertion professionnelle des personnes handicapées avec notamment le recrutement d'un référent "insertion professionnelle" à la MDPH et les actions conduites par la DIRECCTE dans le cadre du Plan Local d'Insertion des Travailleurs Handicapés d'Indre et Loire (organisation de rencontre avec des entreprises adaptées et des entreprises œuvrant pour l'emploi des personnes handicapées, Job-dating, table ronde "Parcours Professionnels" ...)

Axe 4 : améliorer la qualité d'accompagnement de vie des personnes handicapées et de leur entourage

Cette amélioration de la qualité de l'accompagnement s'est traduite notamment par le travail mené par les coordinations autonomie qui regroupent sur la base du volontariat l'ensemble des acteurs de la gérontologie et du handicap, permettant de renforcer les dispositifs d'aide et d'accompagnement des aidants familiaux des personnes handicapées.
Afin de faciliter l'accès des personnes handicapées à des logements autonomes, des actions concernant l'adaptation des logements dans le cadre du P.D.A.L.P.D (Plans Départementaux d'Action pour le Logement des Personnes Défavorisées) ont été menées. Un travail de recensement des besoins en logements adaptés dans la perspective de création d'habitat intermédiaire, a ainsi été initié et un appel à projets autour de "l'habitat du bien vivre à domicile" a permis de soutenir 8 projets concourant au développement d'une offre innovante de logements, dédiés aux personnes âgées et aux personnes handicapées, dans un environnement favorisant les liens sociaux et les dynamiques intergénérationnelles. Des aides financières versées par l’ANAH (Agence Nationale de l'Habitat) ont également permis de favoriser des opérations d'adaptation du domicile. Des visites à domicile réalisées par un technicien de S.O.L.I.H.A (la Fédération Solidaire pour l'Habitat est issue de la fusion des Mouvements PACT et Habitat et Développement) et un ergothérapeute de la MDPH sont alors réalisées pour élaborer le projet de logement.
Le bilan de l'ensemble des actions menées dans le cadre du schéma en faveur des adultes handicapés 2012-2016 sera réalisé et communiqué en début d'année 2017.

Le schéma peut être consulté sur le site de la MDPH et sur le site du Conseil départemental.

ENFANCE

Aides en milieu scolaire de la maternelle au lycée

Les acteurs
  • La MDPH :

L'équipe pluridisciplinaire de la MDPH évalue les besoins de chaque élève en situation de handicap et élabore un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS). La commission des droits et de l'autonomie (CDAPH) décide des mesures à mettre en place sur la base de l'évaluation réalisée par l'équipe pluridisciplinaire.

  • L'Education Nationale :

Les Enseignants Référents des Equipes de Suivi de Scolarisation (ERESS) : 17 en Indre et Loire, ils veillent sur un secteur géographique déterminé, à la mise en œuvre des PPS. Ils sont les interlocuteurs de tous les partenaires et en premier lieu des parents. Ils réunissent et animent les Equipes de Suivi et de Scolarisation (ESS), et rédigent le compte-rendu GEVA-scolaire ...
Par ailleurs, l'Education Nationale met en œuvre les décisions de scolarisation prises par la CDAPH (affectation en ULIS, aide humaine, matériel pédagogique).

Un outil : le Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS)

Il définit les modalités de déroulement de la scolarité et les actions pédagogiques, psychologiques, éducatives, sociales, médicales et paramédicales répondant aux besoins particuliers des élèves présentant un handicap. Sa mise en œuvre est régulièrement évaluée par une équipe de suivi de scolarisation (ESS) réunie par l’enseignant référent (ERESS). Lors de cette réunion est rédigé le GEVA-scolaire.

  • Les auxiliaires de vie scolaire

Ce sont des personnels recrutés par l'Education nationale qui assurent cette mission d'aide humaine dans le cadre de différents contrats. Cet accompagnement peut consister en une aide à la réalisation de certains gestes, certaines tâches de la vie quotidienne ou l'accès aux apprentissages. Il peut être individuel (A.V.S.i) pour les élèves dont les besoins d'accompagnement sont soutenus et continus ou mutualisé (A.V.S.m) pour les élèves qui ne requièrent pas une attention soutenue.

  • Des matériels pédagogiques adaptés

Ordinateur, logiciels spécifiques ... sont mis à disposition des élèves par l'Education nationale dans le cadre de conventions de prêt.

  • Les Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire premier et second degré (ULIS)

Les ULIS permettent l'accueil dans une école élémentaire (ULIS ECOLE), un collège (ULIS COLLEGE), un lycée (ULIS LYCEE) ou un lycée professionnel (ULIS LYCEE PRO) d'un petit groupe d'élèves présentant le même type de troubles ou de besoins, afin de suivre un cursus scolaire ordinaire en totalité ou partiellement. En Indre-et-Loire, il n'y a pas d'ULIS en lycée général ou technologique mais seulement en lycée professionnel.

  • Les Services de Soins et de Scolarisation à Domicile (SESSAD) :

Ils ont une action orientée vers le soutien à l'intégration scolaire ou à l'acquisition de l'autonomie, comportant l'ensemble des moyens médicaux, paramédicaux, psychosociaux, éducatifs et pédagogiques adaptés. Les interventions s'accomplissent dans les différents lieux de vie et d'activité de l'enfant ou adolescent et dans les locaux du service.

  • Les établissements médico-sociaux :

Ils accueillent en temps partagé ou à temps complet, les enfants qui ont des besoins plus particuliers. Des enseignants spécialisés sont affectés par l’Education nationale au sein de la quasi-totalité des établissements médico-sociaux pour contribuer au projet de chaque jeune.

  • Le transport :

Un transport adapté peut-être mis en place pour une ou plusieurs années en raison de la gravité du handicap. Il est organisé par le service transport du Conseil départemental.

Toute demande de Projet Personnalisé de Scolarisation doit faire l’objet d'un dépôt de dossier auprès de la MDPH.
Par ailleurs, un certain nombre de dispositifs ont été développés par l’Education nationale afin de faciliter la scolarisation des enfants. Ils ne relèvent pas de la MDPH.

  • Le Projet d’Accueil Individualisé (P.A.I)

Il concerne les élèves accidentés, atteints de maladie chronique ou d'allergie. Il leur permet de suivre une scolarité la plus normale possible, il est rédigé par le médecin scolaire à la demande de la famille, du directeur d'école ou du chef d'établissement en accord avec la famille.

  • Le Service d’Aide Pédagogique à Domicile (S.A.P.A.D)

Ce dispositif permet aux élèves qui ne peuvent pas fréquenter l'école, le collège ou le lycée pendant une longue période (hospitalisation, suite d'hospitalisation, absences régulières pour suivre un traitement…) d'être aidés par un enseignant à leur domicile.

  • Le Programme Personnalisé de Réussite Educative (P.P.R.E)

Il s'adresse aux élèves qui risquent de ne pas maîtriser certaines connaissances et compétences attendues en fin de cycle.

  • Le Plan d’Accompagnement Personnalisé (P.A.P)

Il permet à tout élève présentant des difficultés scolaires durables en raison d'un trouble des apprentissages de bénéficier d'aménagements et d'adaptations de nature pédagogique.

  • Les Activités pédagogiques complémentaires (A.P.C)

Elles sont organisées en groupes restreints pour l'aide aux élèves rencontrant des difficultés dans les apprentissages, le travail personnel ou pour une activité prévue par le projet d'école. Toujours en accord avec la famille ou le représentant légal.

  • Les Réseau d'Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté (R.A.S.E.D)

Il est composé d'un ou plusieurs enseignants spécialisés (un maître E chargé de l'aide pédagogique, un maître G chargé de l'aide rééducative et un psychologue scolaire). Le R.A.S.E.D s'adresse aux élèves des écoles maternelles et élémentaires en grande difficulté pour une meilleure maîtrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

  • Les Section d'Enseignement Général et Professionnel Adapté (S.E.G.P.A)

Au collège, les S.E.G.P.A accueillent des élèves présentant de difficultés scolaires graves et persistantes. La scolarité en S.E.G.P.A doit permettre aux élèves de se situer progressivement dans la perspective d'une formation professionnelle diplômante.

  • Les Aménagements des examens

Les demandes d'aménagements des examens doivent être adressées aux médecins désignés par la CDAPH. Chaque médecin, au vu de la situation particulière du candidat, rend un avis qu’il transmet à l’autorité organisatrice de l'examen (généralement le recteur), qui décide des aménagements à accorder.

COTE CITOYENNETE

Le service civique

Le service civique a été créé par la loi du 10 mars 2010.
Depuis le premier juin 2015, le service civique est devenu universel. Plus que jamais, les jeunes en situation de handicap, âgés de 16 à 30 ans, peuvent postuler aux missions proposées en Indre-et-Loire par les associations, les collectivités territoriales et les autres services publics.
D'une durée de 6 à 12 mois, à raison d'au moins 24 heures par semaine, la mission de service civique permet aux jeunes de s'engager pour aider un organisme d'intérêt général à monter un projet au service de ses concitoyens.
Les domaines d'intervention sont très larges : social, santé, culture, éducation, environnement ...
Au cours de sa mission, le volontaire en service civique est accompagné par un tuteur et bénéficie de deux formations (formation civique et citoyenne, formation aux premiers secours). Le volontaire est également indemnisé à hauteur de 573 euros par mois. Cette indemnité est cumulable avec l'allocation adulte handicapé.
Pour consulter les fiches de mission, et trouver toutes les informations sur le service civique, une seule adresse : www.service-civique.gouv.fr, le site de l’Agence du service civique.

ECHO DU MEDICO-SOCIAL

Un nouveau GEM dédié aux personnes cérébro-lésées

Qu'est-ce qu'un GEM ?

Un Groupe d’Entraide Mutuelle (GEM) est une association d’usagers adhérents, dont l'objectif exclusif est de favoriser des temps d'échanges, d'activités et de rencontres susceptibles de créer du lien et de l'entraide entre les adhérents.

Le GEM L'élan

Le GEM parrainé par la Croix Rouge Française via l’Equipe Mobile de Bel Air, a ouvert ses portes mi-février à Tours nord pour les personnes cérébro-lésées d’Indre-et-Loire.

Les objectifs du GEM L'élan

  • S'investir comme chacun le souhaite !

Des activités d'expression, des activités manuelles, culturelles, sportives, ludiques et festives, sont mises en place par et pour les adhérents, avec l'accompagnement d'un animateur-coordinateur.

  • Se rencontrer, partager son histoire, ses ressentis et avoir des moments pour soi
  • Etre un lieu animé et ouvert dans un local adapté et dans un quartier naissant

Si vous souhaitez passer boire un café, papoter, parler de votre vécu, proposer une sortie ou transmettre vos savoirs ... Tout est possible.

Le GEM est un espace où chacun prend sa place en fonction de ses désirs, ses disponibilités et ses capacités.

L'équipe
L'association est gérée par un bureau composé d'un président, d'un secrétaire et d'un trésorier. Un salarié, animateur-coordinateur les accompagne dans l'ensemble des démarches et est présent sur le local toute la semaine.

Qui peut adhérer ?
Toute personne ayant eu une lésion cérébrale acquise (traumatisme crânien, AVC, ...) et désirant être acteur dans une association.
L'adhésion est de 15 euros pour l'année et vous allez au GEM quand vous voulez.

Contact
GEM L'élan - Sibylle DANIEL, animatrice coordinatrice
2 rue Hélène Lazareff
37100 Tours Nord
Tel : 07 83 66 71 49
Courriel : infos@gemlelan.fr
Site internet : www.gemlelan.fr

EMPLOI – FORMATION

Une nouvelle filière de formation au Centre de rééducation professionnelle (CRP) de Fontenailles

Le CRP de Fontenailles étoffe son offre de formation pour s’adapter aux besoins du marché de l’emploi. Depuis 2016, le CRP dispense la formation qualifiante Secrétaire assistant(e) de niveau 4, avec le module complémentaire Assistant commercial. Deux sessions par an auront lieu.
Pour rappel le CRP dispense également les formations suivantes : vendeur conseil en magasin, employé commercial en magasin, préparateur-monteur-piqueur en maroquinerie industrielle, cordonnier multiservices.
Un accord de la CDAPH est nécessaire pour entrer en formation en CRP.

Pour plus amples information 02 47 24 41 02 - www.arps-fontenailles.fr

Un Numéro Vert pour les questions de formation et d'évolution professionnelle

La Région Centre Val de Loire a mis en place un numéro gratuit : 0 800 222 100, service d'information à destination des particuliers. Il reprend les informations disponibles sur le site www.étoile.régioncentre-valdeloire.fr
Les horaires d'ouverture sont 9H00-12H00/14H00-17H00, fermé le mardi après-midi.

VIE DES ASSOCIATIONS

Une antenne départementale de France AVC

Logo de l'assocition France A.V.C 37 France AVC 37 est une association d’aide aux patients atteints d'Accident Vasculaire Cérébraux
Descriptif :

  • Soutien et informations des patients et leur famille
  • Diffusion des connaissances auprès du public, sur la prévention et la prise en charge des AVC
  • Action auprès des pouvoirs publics afin d'améliorer la prévention et la prise en charge des AVC
  • Aide à la Recherche Médicale
  • Lien entre les malades et rencontres conviviales

Actions :

  • Groupes d'Echanges avec une psychologue,
  • Ateliers Questions Réponses
  • Permanences au CHU, au Clos Saint Victor et à Bel Air,
  • Diffusion d'un Journal,
  • Organisation ponctuelles de manifestations

Contact??
France AVC 37 - CHU Bretonneau Service de Neurologie
2 boulevard Tonnellé
37000 TOURS
Tel : 07 71 07 46 11 -
Courriel : france-avc.37@orange.fr
Site internet : www.franceavc.com

Permanences associatives à la MDPH

Le Mouvement Français pour le Planning Familial (MFPF)

banière du planning familial
Il organise deux permanences mensuelles dans les locaux de la MDPH pour les accompagnements et les suivis individuels, sur les questions relatives à la vie sociale, affective et sexuelle en direction des personnes en situation de handicap, des familles, des auxiliaires de vie, des accompagnants de la personne en situation de handicap. Ces permanences ont lieu de 14H30 à 16H30.

  • Vendredi 20 mai
  • Mercredi 8 et vendredi 24 juin

Contact
MFPF,
10 Place Neuve
37000 Tours
Tel : 02 47 20 97 43,
Courriel : mfpf37@wanadoo.fr

L'Association France Spondyloarthrite (AFS)

Prochaines permanences d'accueil et d'écoute ouvertes aux malades et à leurs proches, de 14H00 à 16H30. Logo de l'association France Spondyloarthrite

  • Vendredi 13 mai
  • Vendredi 10 juin

Contact
Jean-Christophe Gauvrit 02 47 26 19 98
Courriel : gauvrit.jean-christophe@neuf.fr

Le Comité Départemental Handisport (CDH) 37

Le CDH informe les adultes, ou les parents d’un enfant, en situation de handicap moteur et/ou sensoriel, ainsi que les personnes valides ayant la possibilité de pratiquer une activité sportive de loisir ou de compétition.
Permanences de 14H00 à 17H00 Logo du comité départemental handisport

  • Jeudi 12 mai
  • Jeudi 9 juin

Contact
Maison des sports
Rue de l’aviation
37210 Parçay-Meslay
Tel : 02 47 29 11 25
Courriel : Cd37@handisport.org
Site internet : https://handisport37.com

Lettre numéro 29

Sommaire

Télécharger la lettre

Télécharger la lettre de la MDPH numéro 29 de Novembre 2015 au format P.D.F

EDITO

Le 16 novembre 2015, la MDPH intègre de nouveaux locaux laissés vacants par l’Éducation Nationale au 38 rue Édouard Vaillant. Propriété du Conseil départemental, ces locaux seront mis à disposition, à titre gracieux, auprès du GIP MDPH.
Au-delà des économies réalisées, le Conseil départemental a souhaité profiter de cette occasion pour améliorer l’accueil du public de ses directions sociales et de la MDPH.
Ainsi, un accueil commun à l’ensemble des directions sera organisé, au rez -de- chaussée du 38 rue Édouard Vaillant. Cet accueil de premier niveau permettra d’apporter une réponse rapide aux usagers et de limiter les délais d’attente. Ils pourront ensuite être orientés, en fonction de leurs besoins, vers les conseillers d’informations de la MDPH ou les autres directions, pour un accueil plus approfondi.
Avec une moyenne de 70 accueils par jour (et des pics pouvant aller jusqu’à une centaine), les anciens locaux de la MDPH étaient devenus trop étroits.
C’est pourquoi, l’accent a été mis sur l’aménagement d’espaces adaptés à l’accueil du public atteint de handicap, garantissant à la fois les besoins de confidentialité et de sécurité du personnel. Les aménagements réalisés répondent aux normes d’accessibilité et des places de parking réservées aux personnes handicapées sont prévues.
Je souhaite que ce projet facilite les démarches des usagers auprès de nos services et contribue à donner une image de l’administration plus humaine.

Nadège Arnault
Vice-Présidente du Conseil Départemental
En charge des affaires sociales

A LA UNE

La MDPH déménage

La MDPH traverse la rue pour aménager dans de nouveaux locaux situés au 38 rue Edouard Vaillant.
Les bureaux situés au neuvième et une partie du huitième étage permettront d'accueillir 40 professionnels aux métiers variés (agents d'accueil, instructeurs et agents administratifs, médecins, travailleurs sociaux, ergothérapeutes, référent insertion professionnel, enseignant spécialisé).
Les missions mises en œuvre sont les suivantes :

  • L'accueil du public et son information : le nouvel espace d'accueil situé en rez de chaussée, permettra d'accueillir le public de 8H30 à 12H30 et de 13H30 à 17H00 du lundi au vendredi.
  • L'évaluation des besoins de compensation : cette évaluation est réalisée par les professionnels de la MDPH ainsi que de nombreux partenaires qui participent aux équipes pluridisciplinaires. Ils élaborent un plan personnalisé de compensation qui permet d'apporter une réponse adaptée aux besoins identifiés.
  • L'attribution des droits et prestations par la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH). En 2014, 37 000 décisions ont été prises (82% concernant les adultes et 18% les enfants) pour les prestations suivantes :

- 29% de cartes (7531 cartes d'invalidité, 3152 cartes européennes de stationnement)
- 27% de Reconnaissance à la Qualité de Travailleur Handicapé et d'Orientation professionnelle (5236 RQTH, 4882 orientations professionnelles)
- 17% d'allocations (5 172 allocations adultes handicapés, 1183 allocations d'éducation pour l'enfant handicapé)
- 7% de Prestation de Compensation du Handicap (2759 PCH)
- 3% de décisions relatives à la scolarisation (446 orientations scolaires, 794 aides humaines de scolarisation)
- 3% d'orientations en établissement ou service médico-social pour enfants (546 en établissements, 546 en SESSAD, 109 amendements creton)
- 3% d'orientations en établissement ou service médico-social pour adultes (711 en établissements, 303 en SAVS).
- Le suivi du plan d'aide : ce suivi nécessite une étroite collaboration entre la MDPH et de nombreux partenaires. Un accent particulier a été mené en Indre et Loire afin d'assurer le suivi des orientations en établissements et services médico-sociaux et le suivi des plans d'aide des personnes bénéficiaires de la PCH.

ENFANCE

Politique d'intégration des enfants handicapés dans les lieux d'accueil en Indre-et-Loire

"Comme tous les parents, ceux d'enfants en situation de handicap, sont confrontés au problème de l'accueil de leur enfant, lorsqu'ils envisagent de reprendre une activité professionnelle, de disposer de temps libre pour engager des démarches ou simplement de favoriser la socialisation et l'inclusion de leur enfant dans la collectivité."

Le Pôle Ressources Handicap, composé d'éducatrices spécialisées, propose un accompagnement aux parents qui recherchent un mode de garde adapté à leur enfant et aux professionnels (assistantes maternelles, structures petite enfance et accueil de loisirs) qui vont l'accueillir.
Ce pôle est porté par la CAF, la Fédération APAJH 37 (Fédération des Associations pour Adultes et Jeunes Handicapés) et ACHIL (Association des Crèches et Haltes garderies d'Indre-et-Loire)

Une charte pour l'accueil des enfants en situation de handicap ou atteints de maladie chronique a été signée le 13 décembre 2014, par des partenaires politiques, institutionnels, associatifs du département.

Contact :
Le pôle ressources : Christelle Bernard – 06 73 24 73 68 – pole.ressources@achil.fr ou Sonia Pareux – 06 24 21 02 77 – pole.ressources@apajh37.org

Un pôle ressources pour les situations d’inclusion scolaire problématiques

Suite à la signature de la convention par la fédération APAJH au niveau national avec le Ministère de l'Education Nationale et le Ministère des Affaires Sociales, l'association APAJH d'Indre-et-Loire a souhaité décliner celle-ci dans le département.
Au regard des missions de ses établissements et des partenariats déjà opérationnels, l'association a fait le choix d'élaborer un projet de Pôle ressources pour les situations d'inclusion scolaire problématiques.
Les échanges avec la Direction Académique ont permis de fixer le cadre de ce projet.
La MDPH et les professionnels spécialisés de l'Education Nationale dans l'inclusion scolaire des enfants en situation de handicap que sont les enseignants référents (ERESS), les psychologues scolaires et les médecins scolaires ont été rencontrés. Ces différents échanges ont permis de définir le processus d'alerte et le ciblage des situations concernées.
Il est important de rappeler que les ressources internes à l'Education Nationale doivent être les premières à être mobilisées et que les dispositifs de soins déjà engagés sont à solliciter avant tout ; le pôle ressource intervenant uniquement sur les situations de blocage ou de crise jugées problématiques par les partenaires et nécessitant l'intervention d'un tiers.
Le correspondant APAJH ne peut être contacté que par les Enseignants Référents, l'Inspection A.S.H et la Santé scolaire, la MDPH ou les parents et ce uniquement par courriel (c.rouleaud@apajh37.org ). Le correspondant doit entrer en contact avec le demandeur dans les 48 heures.

Une classe A.B.A à Tours

Fondée en 2004, l'association Agir et Vivre l'Autisme gère un réseau national de 9 établissements expérimentaux.
L'établissement A.B.A de Tours, ouvert depuis avril 2015, a pour mission principale d'accompagner dans le respect des recommandations de la Haute Autorité de Santé (approches comportementales), 10 enfants, âgés de 2 à 12 ans, souffrant de trouble du spectre autistique, et orientés par la CDAPH. Il est installé à Tours-Nord, dans les locaux désaffectés de l'ancien collège Paul-Valéry.

Le projet éducatif, développé en collaboration étroite avec les familles, vise à enseigner les interactions adaptées entre l'enfant et les autres, en matière de communication, d'imitation et d'usages sociaux. Il s'appuie sur les motivations de l'enfant et permet de lui donner des repères, dès l'âge de deux ans.
Il est basé sur une stimulation intensive et ludique où chaque enfant est accompagné par un intervenant formé et spécialisé.
Pour ce faire une équipe pluridisciplinaire a été mise en place composée de psychologues A.B.A et d'éducateurs accompagnés par des intervenants extérieurs (orthophoniste...)

Etablissement expérimental A.B.A - 10 avenue de Bois Aubry -37100 Tours - Félix Tran - 06 95 32 35 04






Favoriser l'inclusion sociale et la scolarisation des enfants avec autisme ou autres troubles du développement

Le Pôle Enfance de l'ADAPEI d'Indre et Loire a ouvert depuis septembre 2014, une Unité d'Enseignement Maternelle accueillant 7 enfants autistes âgés de 3 à 6 ans, suite à une orientation prononcée par la CDAPH.
Une convention constitutive de la création de cette unité d'enseignement a été signée par le rectorat, l'agence régionale de santé (ARS) et l'association ADAPEI 37, dans le cadre du troisième plan national autisme (2013-2017).
Cette classe est implantée dans l'école maternelle Vigny Musset à Tours. Les élèves bénéficient, sur une unité de lieu et de temps, d'interventions pédagogiques, éducatives et thérapeutiques. L'unité d'enseignement associe enseignant spécialisé, accompagnant des élèves en situation de handicap (A.E.S.H) et professionnels médico-sociaux (éducateurs et thérapeutes). L'objectif consiste à améliorer les compétences des enfants dans tous les domaines : la communication et le langage, les interactions sociales, l'autonomie dans les activités quotidiennes... au bénéfice des apprentissages scolaires. L'équipe médico-sociale évalue les besoins de chacun afin de mobiliser les outils et méthodes adéquats : proposition de consigne soutenue par des photos, des pictogrammes, des illustrations gestuelles... L'inclusion se fait de manière progressive.
Les enfants sont présents à l'école sur la même durée que l'ensemble des élèves. Ils partagent la cour de récréation et déjeunent à la cantine scolaire. Les enfants font preuve de respect et de compréhension. C'est donc un enrichissement mutuel qui s'opère dans la cour de récréation.
La scolarisation précoce implique d'agir dans l'environnement familial en proposant des aides. La démarche basée sur une étroite collaboration, favorise la généralisation des apprentissages et met en œuvre un soutien concret pour les parents dans le quotidien.

Direction, IME Tilleuls à Chambray les Tours, 02 47 36 05 00

COTE CITOYENNETE

Décret du 3 avril 2015 relatif à la durée d'attribution de l'Allocation adulte handicapé :

L'allocation adulte handicapé (AAH) est accordée :

  • Aux personnes ayant un taux d'incapacité supérieur à 8O%. La durée d'attribution est fixée à 5 ans.
  • Ou aux personnes ayant un taux d'incapacité compris entre 50 et 75% et ayant une restriction substantielle et durable d'accès à l'emploi (R.S.D.A.E). La durée d'attribution a été fixée à 2 ans en 2011.

Le décret du 3 avril 2015 permet, sur décision motivée de la Commission des Droits et de l'Autonomie, d'étendre de 2 à 5 ans la durée d'attribution de l'allocation adulte handicapé. Toutefois, il s'agit d'une dérogation qui ne peut être accordée que si le handicap et la R.S.D.A.E (restriction substantielle et durable d'accès à l'emploi) ne sont pas susceptibles d'une évolution favorable au cours de la période d'attribution.

Plan Aphasie : l'aide aux aidants

Le 14 novembre, de 14H00 à 17H00, à l'Hôtel Mercure de Joué-lès-Tours : un après-midi d'information pour les aidants de personnes aphasiques.
Cette réunion est financée par la CNSA. Un médecin, deux orthophonistes, un psychologue, un membre d'une association de personnes aphasiques et un représentant de la MDPH y présenteront l'aphasie, ses causes et ses conséquences en termes de communication et de qualité de vie pour les aidants. Un débat avec la salle suivra et des brochures seront distribuées.
L'objectif : présenter aux aidants l'action des associations de personnes aphasiques, l'offre de services de la MDPH et surtout les 2 formations organisées début 2016 à Tours : une formation animée par des orthophonistes pour améliorer la communication et une formation animée par des psychologues sur les répercussions psychologiques du rôle d'aidant. Ces formations sont gratuites.

Informations sur le site www.fno.fr et inscriptions par mail (elisecarmes2@orange.fr) ou par téléphone au 06 70 12 52 39.

VIE DE LA MDPH

Partenariat avec les établissements et services médico-sociaux

En 2015, deux projets élaborés en partenariat entre la MDPH, les établissements et services médico-sociaux, l'Agence Régionale de Santé et le Conseil départemental ont été déployés afin d'améliorer l'évaluation et le suivi des orientations pour enfants et adultes handicapés :

  • La mise en place d'un modèle de recueil d'évaluation commun, sur la base du GEVA (outil défini sur le plan national) : cet outil permet d'identifier plus facilement les besoins de compensation des personnes handicapées afin d'apporter une réponse adaptée.
  • La mise en place d'un extranet visant à gérer une liste d'attente départementale des enfants et adultes en attente de places en établissement et services médico-sociaux. Cet outil a été déployé auprès des établissements et services médico-sociaux pour enfants en 2015 et son déploiement auprès des structures pour adultes est prévu en 2016. Ce partenariat a été formalisé par des conventions et vise à garantir l'équité de traitement dans l'attribution des places en fonction de critères établis au niveau départemental. Il permet également de réaliser des statistiques pour une observation collective des besoins.

ECHO DU MEDICO-SOCIAL

Un ESAT à Chambray les Tours

L'ESAT de l'ADAPEI installé à Vernou, a déménagé pour la commune de Chambray-les-Tours. 147 travailleurs y sont accueillis, dont 10 personnes autistes au sein d’une section dédiée. Une nouvelle activité a été créée avec la mise en place d'une cuisine centrale destinée à fabriquer et livrer des repas pour des collectivités et repas individuels pour des personnes âgées notamment. L'atelier de blanchisserie industrielle prend également un nouvel essor avec du matériel neuf et plus performant mettant un accent particulier sur l'ergonomie au service de la qualité de travail pour les travailleurs.

ESAT La Thibaudière – 15 rue Tony Lainé, 37170 Chambray-les-Tours 02 47 52 11 13 - esat.thibaudiere@adapei37.fr

Un nouveau site pour l'ESAT de Joué-les-Tours

L'association ANAIS connait également des changements. En effet depuis février 2015 un nouveau site accueille à Joué les Tours, l'activité de l'ESAT : conditionnements, préparation de commandes, saisie informatique, réponse aux courriers de demande d'emploi pour les grands comptes et enseignes. Ce nouveau site pourra accueillir jusqu'à 135 travailleurs tout comme le site de Mettray. A noter de nombreux travaux sont externalisés et une réflexion sur la création de nouvelles activités est en cours.

ESAT ANAIS - B.P 77 37390 Mettray - 02 47 62 42 20 - tours.commercial@anais.asso.fr

EMPLOI - FORMATION

Semaine Pour l'Emploi des Personnes Handicapées 16 au 22 novembre 2015

L'AGEFIPH a choisi le thème "Handicap et emploi, nouveau métiers, nouveaux horizons" pour mettre en avant les nouveaux métiers. Nouveaux car émergents sur le marché de l'emploi ou accessibles à davantage de personnes handicapées du fait d'innovations techniques, pédagogiques ou partenariales. Un recueil de témoignages permettra leur mise en valeur.
Pour plus d’informations : centre@agefiph-asso.fr

Mon handicap, les métiers du possible

Une soirée est organisée par Cap Emploi à destination des entreprises et des partenaires. Une projection de films courts sera l'occasion, pour des professionnels en situation de handicap, de montrer leur savoir-faire.
La projection sera suivie de témoignages et d'un échange entre les participants sur le thème "Mon handicap, les métiers du possible". Elle aura lieu le lundi 16 novembre de 18H00 à 20H00 dans les locaux de l’ARPS Handi emploi, 45 rue du mûrier, 37540 Saint-Cyr-sur-Loire.

Contact: SEGRET Patricia – 02 47 85 30 38 - psegret@capemploi37.com

"Entreprise et handicap : Transformez l’essai ! Passez de l'obligation à l'opportunité."

ALTHER 37 et ARPS HANDI EMPLOI organisent une table ronde – Cocktail sur l'obligation d'emploi et les solutions concrètes existantes pour les employeurs.
Les entreprises de 20 salariés et plus, les entreprises dont l'effectif approche du seuil des 20 salariés, sont invitées à participer le jeudi 19 novembre de 17H30 à 19H00 dans les locaux de Cap Emploi à Saint-Cyr-sur-Loire.
Dans le cadre de la loi Macron, des Travailleurs Indépendants reconnus Travailleurs Handicapés viendront présenter leur activité et apporteront leur témoignage à contre-courant des stéréotypes sur le handicap.
Des professionnels spécialisés, des prestataires de l'AGEFIPH, des représentants du secteur adapté-protégé seront présents pour répondre aux questions et proposer un accompagnement, aux entreprises, dans la recherche de solutions adaptées.

Contact : Nathalie Breuillet – 02 47 85 30 94 - nbreuillet@alther37.com

Un nouveau métier à l'entreprise adaptée du Foyer de Cluny

Depuis juin 2015 l'entreprise adaptée de Ligueil a créé un service de surveillance de nuit pour ses foyers de vie. Sept salariés, et bientôt douze prévus, ont bénéficié d'une formation interne de deux semaines. Des recrutements extérieurs ont été effectués via Cap emploi notamment. Pour le personnel sans formation sociale une formation à l'I.T.S de Tours est prévue.
Ce projet innovant a été construit en collaboration avec l'Unité Territoriale37 de la DIRECCTE.

Association Foyer de Cluny – 02 47 59 64 01- foyerdecluny@voila.fr

LOISIRS, SPORT, CULTURE

Le Parcours d'Accompagnement Individualisé vers les Pratiques Sportives (PAIPS)

Le Pôle Jeunesse, Sports et Vie Associative de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale d'Indre-et-Loire est à l'initiative d'un nouveau dispositif : le Parcours d'Accompagnement Individualisé vers les Pratiques Sportives (PAIPS).

Les objectifs du PAIPS : un accompagnement individualisé

Issu d'une réflexion nationale, ce dispositif vise comme objectifs principaux :

  • Permettre à des personnes en situation de handicap ou porteuses d'une maladie chronique d'avoir accès à une pratique d'activité physique et sportive.
  • Partir de la demande individuelle d'une personne et l'accompagner vers une structure sportive adaptée à son projet personnel.
La transversalité, un intérêt majeur du dispositif

Une multitude d'acteurs institutionnels est aujourd'hui engagée dans le développement du Sport et Handicap et du Sport-Santé. L'un des défis du PAIPS est de créer des liens forts et durables entre ces partenaires, en partant du principe que l'intégration se réfléchit sur le long terme et de façon concertée.
Pour répondre aux objectifs du PAIPS, il s'agira également de développer et faire évoluer l'offre sportive adaptée.

Le recrutement d'un chargé de mission

Pour mener à bien ce projet, le Ministère des Sports a contribué financièrement au recrutement d'un chargé de mission ayant en charge la mise en place et le suivi du dispositif PAIPS.
C'est l'association Sport Anim 37, déjà engagée dans le Sport Santé, qui est la structure employeur. Basée à la Maison des Sports à Parcay-Meslay, un des objectifs de Sport Anim 37 est de contribuer au développement d'animations sportives sur le département d'Indre et Loire.
Steeve Saint-Albin, recruté au le premier septembre dernier comme chargé de mission PAIPS, en lien avec l'ensemble des partenaires mobilisés, est à votre disposition pour répondre aux demandes d'accompagnement vers des pratiques d’activités physiques adaptées.

Contact : Sport Anim 37 - 09 82 37 04 10 - sportanim37@gmail.com

Concours de bande dessinée : dix-septième édition

Ce concours est organisé par l'association "L'hippocampe", en partenariat avec le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême. Il est ouvert aux jeunes et aux adultes en situation de handicap de toute l'Europe, en individuel ou en collectif.
Le thème cette année est "Les animaux aux Jeux Olympiques ….raconte en BD".
La date limite d'envoi pour remettre les œuvres est fixée au 15 décembre 2015. Les B.D (2 planches) doivent être envoyées par courrier à M.A.S "Le Lagon", concours de B.D, Impasse de la Combe Cailloux, 16800 Soyaux.
Un jury national désignera ensuite les meilleures bandes dessinées et attribuera des "Hippocampe" en individuel et en collectif ainsi que des "Hippocampe d’Or". Enfin, une journée sera entièrement consacrée aux heureux lauréats lors de la remise des prix, dans le cadre prestigieux du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême.

Renseignements au 02 47 26 27 52 ou sur www.hippocampe-culture.fr

VIE DES ASSOCIATIONS

Une salle pour les associations au sein de la Mairie de Tours

La politique de la Ville de Tours en matière de handicap engage le développement d'actions en faveur de la promotion d'une authentique culture du handicap dans la ville. La Ville de Tours propose déjà de nombreuses mesures (abattement de 10% sur la taxe d'habitation, ouverture d'un Plan d'Accessibilité des Voiries et des Équipements, équipement de la Médiathèque de matériel basse vision, ouverture d’une permanence LSF en mairie centrale, multiplication des actions pédagogiques grand public, etc.), et enrichit son offre de service avec la création de la salle Michel Petrucciani au sein de la Mairie. Inaugurée en juin dernier, elle offre désormais un espace totalement accessible qui permettra d'accueillir réunions de travail et d'information pour les associations de personnes handicapées et les services de la mairie.
Monsieur Édouard de GERMAY, Adjoint au Maire, chargé de la Santé, de l’Hygiène, des Personnes Âgées et des Personnes Handicapées

Permanences associatives à la MDPH

Le Mouvement Français pour le Planning Familial (?,MFPF??)

Il organise deux permanences mensuelles dans les locaux de la MDPH pour les accompagnements et les suivis individuels, sur les questions relatives à la vie sociale, affective et sexuelle en direction des personnes en situation de handicap, des familles, des auxiliaires de vie, des accompagnants de la personne en situation de handicap. Ces permanences ont lieu de 14H30 à 16H30.

  • Vendredi 27 novembre
  • Mercredi 9 décembre

MFPF, 10 Place Neuve, 37000 Tours, 02 47 20 97 43, mfpf37@wanadoo.fr

L'Association France Spondylarthrite (AFS)

Prochaines permanences d'accueil et d'écoute ouvertes aux malades et à leurs proches, de 14H00 à 16H30.

  • Vendredi 20 novembre
  • Vendredi 11 décembre

Jean-Christophe Gauvrit 02 47 26 19 98

Le Comité Départemental Handisport (CDH) 37

Le CDH informe les adultes, ou les parents d'un enfant, en situation de handicap moteur et/ou sensoriel, ainsi que les personnes valides ayant la possibilité de pratiquer une activité sportive de loisir ou de compétition. Permanences de 14H00 à 17H00

  • Jeudi 19 novembre
  • Jeudi 10 décembre

Maison des sports, Rue de l’aviation, 37210 Parçay-Meslay, 02 47 29 11 25- Cd37@handisport.org, www.handisport37.asso-web.com

AGENDA

Tours en signes

Les 27 et 28 novembre 2015, 100 VOIX (association de création artistique bilingue LSF/français spécialisée dans le jeune public - www.cie100voix.fr) (re)posera ses valises à la salle Ockeghem à Tours pour la toisième édition de son événement Tours en Signes
L'événement se veut un moment convivial et familial, où la LSF (Langue des Signes Françaises) et l'art seront mis à l'honneur. Des concerts drôles et tendres raviront petits et grands, sourds et entendants, les lectures signées vous ferons voyager de livre en livre, entre mots gestuels et sonores, pour retrouver ce doux moment de l'histoire du soir ! Vous y trouverez aussi des tables associatives, des animations pour enfants et adultes, le tout en bilingue LSF/français.
Ouverture des portes dès 18H30 le vendredi 27 novembre et 10H30 le samedi 28 novembre !
Tarif de 3 à 5 euros.

Informations/réservations - 02 47 54 96 12 - cie100voix@hotmail.fr

MODE H

Les 23 et 24 novembre

Après les succès remportés en 2010, 2011 et 2013 sur les thèmes des comédies musicales, du cinéma et de la chanson française, Mode H va proposer au public tourangeau à l'occasion de son dixième anniversaire une nouvelle création originale le lundi 23 novembre et le mardi 24 novembre 2015 à 20H00 au Centre International de Congrès Vinci à Tours.
11 groupes et plus de 150 jeunes danseurs valides et non valides venus de toute l'Europe vous donnent rendez-vous pour partager avec eux leurs chorégraphies accompagnées par les plus grands standards de la musique internationale.

La vente des billets a débuté depuis le premier septembre (Informations en ligne sur la billetterie - www.modeh.fr). Pas de pré-réservation.

Pour toute information, rendez-vous sur le site www.modeh.fr

Heure du conte en LSF

Pour les enfants de 4 à 6 ans, sourds, malentendants et entendants et leurs parents. Lecture bilingue français - LSF, avec Tours 2 mains, service d'interprètes français - LSF
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Spectacle gratuit
Dates à retenir :

  • Mercredi 25 novembre à 10H30 à la médiathèque François Mitterrand
  • Mercredi 16 décembre à 15H30 à la bibliothèque Centrale

Contact : e.jarry@bm-tours.fr - www.bm-tours.fr

Lettre numéro 28 : Loisirs, Sport, Culture

Télécharger la lettre

Télécharger la lettre numéro 28 au format P.D.F

UNE

22ème Jeux Nationaux de l'Avenir Handisport – Tours / Saint-Cyr-sur-Loire

Affiche des Jeux Nationaux de l'Avenir handisport
En cette année 2015, le Comité Régional Handisport Centre, et le Comité Départemental Handisport 37, organisent pour la première fois en région Centre – Val de Loire, les Jeux Nationaux de l'Avenir Handisport, sous l'égide de la Fédération Française Handisport.
Les villes de Tours et Saint-Cyr-sur-Loire sont fières d'accueillir cette manifestation nationale, du 13 au 17 Mai 2015, au Parc des expositions, et au complexe sportif Guy DRUT.
Cet événement majeur, se déroule tous les 2 ans, le week-end de l'ascension.
Les Jeux Nationaux de l'Avenir Handisport accueillent 1000 jeunes handicapés moteurs et sensoriels, âgés de 10 à 20 ans, pour 3 jours de compétition et de fête.
Les jeunes s’entrainent depuis 2 ans dans l'objectif de participer aux J.N.A.H.
14 sports de compétition sont représentés : l'athlétisme, la natation, le tir à l'arc, la boccia (en équipe et individuel), le torball, le tir sportif, le tennis de table, le basket fauteuil, le foot à 5, le foot fauteuil électrique, le slalom, l'escrime, et le tricyclisme.
Les Jeux de l'Avenir sont également une occasion unique pour les jeunes de découvrir d'autres sports. Cette année au programme : escalade, golf, handball, voile, canoë et pleins d'autres.
Pour ces jeunes c'est une chance unique de faire des rencontres, l'ambiance de fête est au rendez vous !
La cérémonie d'ouverture est à l'image des cérémonies des Jeux Paralympiques, avec le défilé du capitaine de délégation, le serment des athlètes, l'arrivée de la flamme…
Cette manifestation, est un moment unique, riche en émotion, qui permet d'offrir convivialité et échange entre sportifs issus de toute les régions de France métropolitaine et d'Outre-Mer.
Les Jeux Nationaux de l'Avenir permettent également de réunir des bénévoles de tout âge et de tout profil, sportif ou non, toute personne est la bienvenue. Les bénévoles font la réussite des Jeux Nationaux de l'Avenir Handisport.
Venez participer à cette grande aventure humaine et sportive !
Pour plus d’informations : www.jeuxdelavenirhandisport.wordpress.com
ou consultez la page Facebook : Jeux Nationaux de l’Avenir Handisport.

SANTE

Les bienfaits de l'activité physique et le handicap physique.

Outre les bienfaits généraux du sport que sont le contrôle du poids, l'amélioration de la qualité de sommeil, etc… l'activité physique présente de nombreux bienfaits spécifiques aux personnes en situation de handicap physique.
Il y a bien sûr des bienfaits d'ordre physiques. La pratique de différents sports permet une autre façon de faire de la rééducation et de la réadaptation. Grace à un gain de force (notamment des membres supérieurs) et un gain d’endurance, la personne en fauteuil roulant ou aidée de cannes pourra être plus autonome dans sa vie quotidienne (transfert seul, dépassements plus long, etc.). La pratique d'activités de précision peut aussi aider à une meilleure conduite d'un fauteuil électrique par exemple.
Mais les bienfaits psycho-sociaux ne sont pas à négliger. La pratique d’un sport permet à la personne de pouvoir reprendre plus facilement confiance en elle et d'accepter sa nouvelle image en voyant que même modifié, son corps est capable de nombreuses performances insoupçonnées.
Enfin la pratique d'un sport permet de limiter l'isolement des personnes souvent sédentarisées. Ces moments de plaisir et de rupture du quotidien permettent un bien être psychologique, un échange social et un moment de partage avec d’autres personnes dans la même situation mais aussi avec des personnes «valides ».
L'ouverture des clubs « valides » par la création de section handisport favorise cette intégration et contribue à modifier le regard du public sur le handicap.

Gaël Millet –Educateur sportif
Tel : 06 99 52 30 23
Courriel : gael.millet37@gmail.com

COTE CITOYENNETE

Rallye Jeune Citoyen

Le jeudi 30 avril 2015, 360 jeunes de 10 à 13 ans ont disputé un parcours urbain d'orientation citoyen et sportif, organisé par la ville de Joué-lès-Tours.
Equipés d'un plan, les participants ont évolué par équipe de 6 pour répondre aux questions portant sur la ville et les institutions. Chaque équipe était encadrée par un adulte.
Pour cette nouvelle édition, le thème retenu était "le Handicap".
Ce Rallye citoyen a permis aux jeunes de découvrir leur ville de façon ludique au travers d’une trame pédagogique et citoyenne : rencontrer et comprendre le fonctionnement des institutions et des associations, prendre des décisions en équipe.
Au fil de la course, les équipes sont passées par les 20 points de contrôle parmi lesquels la Fédération du Sport Adapté, les Chiens Guides 37, l’APF 37, Aidons Louis Bryan, la MDPH 37 et d'autres stands animés par les agents municipaux, la gendarmerie…
En dehors du Parc de la Rabière, village du rallye pour une journée, les équipes ont sillonné les rues de la ville pour compléter au mieux leur feuille de route. Chaque secteur a accueilli de multiples activités sportives en lien avec le thème, permettant de gagner des points supplémentaires. Des bonus ont également été accordés pour l'attitude et le comportement.

Festival Terres du son – Un festival accessible à tous !

10 ,11 et 12 juillet au Domaine de Candé à Monts (37)

L'ASSO organise le Festival Terres du son depuis sa création en 2004. En adéquation avec ses valeurs citoyennes, elle travaille à rendre le festival accessible aux personnes en situation de handicap. Des aménagements prévus sur le site à la programmation en passant par la communication et les bénévoles, tout est mis en place pour favoriser la sécurité et le confort des personnes handicapées.
Cette année, un système d’inscription en ligne, sur le site internet du festival, facilitera l’arrivée des personnes handicapées pour répondre au mieux à leur demande. Une signalétique spécifique sur le site pour permettra une meilleure circulation.
De nombreuses animations sont proposées sur le village gratuit, rebaptisé cette année « Eco-village » : conférences et rencontres sur le développement durable interprétés en Langue des Signes Française, spectacle de chant-signes pour enfants, ainsi que des bénévoles pratiquants la LSF présents à l'accueil du festival pour répondre aux questions.
Pour les personnes à mobilité réduite, des accès spécifiques sont prévus à l’entrée, une plateforme sera installée entre les deux scènes et des plaques disposées au sol pour favoriser la circulation.

http://www.terresduson.com/2015/infos-pratiques/accessibilite/

ECHO DU MEDICO-SOCIAL

L'accès à la culture pour les personnes avec un handicap moteur

L'Institut du Mai, Centre de Formation à l'autonomie et à l'insertion sociale, apprend à des adultes avec un handicap moteur à exprimer leur citoyenneté. Avec l'aide d'une équipe de formateurs, la personne va apprendre progressivement à gérer sa vie quotidienne dans l'objectif de s'installer à domicile. L'accès à la culture étant indispensable pour une insertion sociale réussie, une formatrice en insertion sociale va tout d'abord faire un bilan des connaissances de la personne « client en formation » dans ce domaine, puis travailler avec lui pour lui faire découvrir et lui permettre à terme d'y accéder seul en pleine autonomie.
Progressivement, le client va découvrir avec sa formatrice les lieux ressources de la ville de Chinon, comme l'Office du Tourisme, le cinéma, la bibliothèque, l'Espace Rabelais… Il va apprendre à se déplacer seul, puis récupérer les informations, les utiliser afin de s'organiser pour participer à une manifestation.
Le service culturel de la Mairie de Chinon est un partenaire important pour l'Institut, car il communique sur les évènements prévus sur la région.
La formatrice va ensuite accompagner le client également au-delà de Chinon, comme à la Médiathèque d'Avoine où il apprendra à solliciter les intervenants pour découvrir des livres, voir livres audio, C.D, D.V.D documentaires lorsqu'il s'y déplacera ensuite seul en utilisant le transport adapté Fil Vert.
On ne peut pas avoir envie de quelque chose que l'on ne connait pas, il est donc indispensable de faire découvrir plus pour susciter l’envie.
La découverte d’une pièce de théâtre à l'Ile Bouchard, d'un concert d'un Orchestre Symphonique à Avoine, d'un concert de piano à Chinon sont des exemples d'ouverture à la culture pour les clients en formation.
Le client va apprendre à utiliser le train seul pour aller à Tours et ainsi élargir encore son horizon. La formatrice poursuivra la découverte en l'accompagnant par exemple à l'Opéra, au Musée des Beaux-Arts ou encore au jardin botanique.
Enfin, grâce à un partenariat du Conseil Départemental et de l'Association Terres du Son, les clients ont pu découvrir un Festival de musiques avec toute son organisation.
Les personnes avec un handicap moteur se déplaçant en fauteuil roulant électrique restent confrontées à l’inaccessibilité de certains lieux, soit pour s'y rendre, soit sur place. Les différents partenariats restent donc indispensables afin que tout un chacun, puisse participer aux manifestations culturelles et artistiques offertes dans notre région.

Institut du Mai
3 avenue Gambetta - 37500 Chinon
Tel : 02 47 98 16 00
Courriel : le-mai@wanadoo.fr
Site internet : www.le-mai.org

L'escalade : temps d'intégration et de partage aux Maisonnées

Les Activités Physiques Adaptées et Santé (A.P.A.S) utilisent comme support la pratique sportive afin d'améliorer et de maintenir le statut de santé des personnes en situation de handicap.
L'escalade est un des outils thérapeutiques qui a été privilégié pour répondre aux besoins si spécifiques de la personne avec autisme (une image du corps pas bien construite, une incompréhension de son environnement et la mise en place de stratégies d’évitement de la relation, de stéréotypies…).
Pratiquée dans un milieu ordinaire qui permet la rencontre de l'Autre, cette activité permet à la fois d'explorer et de globaliser une enveloppe corporelle et sensorielle souvent altérée. Les exigences de l'activité induisent d'entrer et de maintenir la relation pour assurer sa propre sécurité comme celle de son partenaire.
La finalité sera de mettre en « je » des expériences inhabituelles, de les traduire pour aller vers une meilleure connaissance de ses vécus corporels et émotionnels.

Les Maisonnées
59-61, avenue de la gare - 37190 Azay-le-Rideau
Tel : 02 47 45 24 70

LOISIRS, SPORT, CULTURE

Les activités sportives

La politique Sport et Handicap de la DDCS (Direction Départementale de la Cohésion Sociale)

L'accès aux activités physiques et sportives est un enjeu majeur de l’intégration des personnes handicapées en milieu ordinaire. Il permet de rompre l'isolement social, d'augmenter l'autonomie et de lutter contre la sédentarité et la dégradation de santé physique et psychique.
Le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports conduit depuis 2003 une politique volontariste afin que le sport soit un outil de promotion individuelle, d'intégration sociale et professionnelle favorisant la santé et l'autonomie des personnes en situation de handicap.
Depuis 2005 la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées apporte un cadre législatif précis en rendant obligatoire l'accès aux droits fondamentaux reconnus à tous les citoyens ainsi que le plein exercice de sa citoyenneté.

Un seul objectif : que le sport soit accessible à tous.
Au plan départemental, la DDCS d'Indre-et-Loire s'investit dans l'accompagnement, le conseil, la formation et la promotion en matière de sport et de loisirs des personnes en situation de handicap.
Elle œuvre également pour l'accessibilité aux équipements sportifs et assure une veille législative et réglementaire.

La DDCS contribue, grâce au Centre National de Développement du Sport (C.N.D.S), à la mise en œuvre de cette politique nationale en faisant de la mise en accessibilité un des critères d'éligibilité aux subventions d'équipement.
Le C.N.D.S permet également de soutenir les projets associatifs nécessitant du matériel spécifique à la pratique sportive ou encore la formation de l'encadrement.

Pour mener à bien cette politique, la DDCS a mis en place la commission Sport et Handicap 37 en partenariat avec le Conseil Départemental, le Comité Départemental Olympique et Sportif (C.D.O.S), le Comité Départemental Handisport (CDH), le Comité Départemental Sport Adapté.

Le label sport et handicap 37 : une reconnaissance qualitative
Afin d'encourager, valoriser et promouvoir les bonnes pratiques dans le domaine des activités physiques et sportives, et particulièrement les pratiques sportives mixtes « handicapés – valides », le service Jeunesse, Sport et Vie Associative de la DDCS coordonne avec ses partenaires le label Sport et Handicap 37.

En avril 2015, 16 associations sportives d'Indre-et-Loire sont labellisées.

DDCS - Stéphanie Lecomte-Bourget, conseillère d’animation sportive, référente Sport et Handicap
Tel : 02 47 70 11 16,
Courriel : stephanie.lecomte-bourget@indre-et-loire.gouv.fr

Le Handiguide des Sports

Le Handiguide des Sports est le site internet interactif du Ministère de la ville, de la Jeunesse et des Sports dédié au handicap.
Initié en 2006 et réactualisé en 2012, le Handiguide des Sports recense les structures sportives accueillant ou étant en capacité d'accueillir des personnes handicapées.
Ce site permet de faire le lien entre la personne handicapée et la structure sportive. La recherche peut se faire par zone géographique, type de structure d'accueil, handicap ou discipline sportive.

Le Handiguide des Sports relaie également les actualités Sport et Handicap (formations, organisation de manifestations sportives) par l’intermédiaire de la rubrique "actualité".
Enfin, cette base de données permet une analyse de la pratique sportive des personnes handicapées dans les structures recensées.

Aujourd’hui, le site recense 5200 structures, parmi lesquelles des associations sportives, des collectivités territoriales ou encore des établissements spécialisés.
Toute structure sportive qui le souhaite peut s’inscrire volontairement et gratuitement sur le site internet : (www.handiguide.sports.gouv.fr ).

Le Comité Départemental Handisport 37 (CDH)

Le Comité Handisport est le représentant au plan départemental de la Fédération Française Handisport (F.F.H.). Le CDH a un statut associatif et perçoit des financements du Conseil départemental et de l’Etat.
Il a pour mission :
• Organiser, développer, coordonner et contrôler la pratique des activités physiques et sportives (loisirs ou compétition) au profit des personnes handicapées présentant une déficience motrice ou sensorielle
• Former et perfectionner les dirigeants et les bénévoles à la gestion et à l’animation des associations.
• Inciter à la création de nouveaux groupements sportifs et assurer liens et contacts entre clubs et associations d'Indre et Loire.
• Inciter les jeunes d'Indre et Loire à la découverte et à l'éveil des pratiques sportives.
• Assurer la promotion des activités handisport au sein des différents établissements médicalisés, collectivités institutionnelles et le monde professionnel.

CDH
Maison des sports - 37210 Parçay-Meslay
Tel : 02 47 29 11 25
Courriel : cd37@handisport.org
Site internet : handisport37.asso-web.com

Le Comité Départemental du Sport Adapté d'Indre-et-Loire : (CDSA 37)

Son action : par délégation de la Fédération Française du Sport Adapté (F.F.S.A), il organise et promeut les activités sportives adaptées au bénéfice des personnes handicapées mentales et /ou psychiques du département. Il participe à diverses commissions (label sport et handicap, tourisme et handicap), présente le sport adapté à travers des rencontres avec le secteur scolaire (collège, lycée). Le CDSA a un statut associatif et perçoit des financements du Conseil Départemental et de l'Etat.
Il compte aujourd'hui environ 120 licenciés (46000 en France), environ 8 associations sportives ou sections sportives intégrées au sein de clubs. C'est une fédération multisports. La pratique est répartie sur plusieurs secteurs d'activités : le secteur compétitif qui se pratique au niveau départemental, régional et national ; le secteur non compétitif avec les activités motrices, discipline emblématique de la F.F.S.A ; le sport scolaire et le haut niveau (6 disciplines) permettant aux sportifs de participer aux compétitions internationales et aux jeux paralympiques.
Le CDSA 37 est toujours à la recherche de bénévoles pour l'aider à mener les missions qui lui sont confiées.

CDSA 37
Maison des sports de Touraine - bureau 116 - 37210 Parcay-Meslay. (pas de permanence physique mais une permanence téléphonique et une adresse mail)
Présidente : Mme Dugas Elisabeth
Tel : 06 85 73 21 80
Courriel : sokeelman@gmail.com

Les activités culturelles

L'accessibilité dans les monuments et musées du Conseil Départemental

Voici les résultats des actions menées depuis 7 ans par le Conseil départemental d'Indre-et-Loire

  • Pour les visiteurs en situation de handicap auditif

L'ensemble des accueil-boutiques (sauf le musée de Préhistoire du Grand-Pressigny) ont été dotés de boucles magnétiques afin d'améliorer l'accueil des personnes malentendantes. A la forteresse de Chinon, une boucle magnétique a également été installée dans la salle d'exposition-conférences. A la Demeure de Ronsard, qui bénéficie d'une nouvelle scénographie, les deux salles d'exposition permanente, les salles du Logis du Prieur ont été bouclées ainsi que les dispositifs sonores situés en extérieur.
Pour les personnes sourdes, une programmation annuelle de visites traduites en LSF est proposée.

  • Pour les visiteurs en situation de handicap mental

Des visites spécifiques sont proposées sur demande dans l'ensemble des monuments.
Le musée Balzac a particulièrement travaillé sur l'adaptation de certains ateliers avec l'association Loisirs Culture Vacances.

  • Pour les visiteurs en situation de handicap visuel

La forteresse de Chinon possède 4 transcriptions tactiles ainsi qu'un plan d'orientation tactile avec cartes et légendes en braille et gros caractères. Elle possède également 5 maquettes tactiles retraçant l'évolution architecturale de la forteresse jusqu'à son état actuel. Les guides ont été formés à la lecture tactile et proposent des visites spécifiques sur demande.
Le musée de Préhistoire du Grand Pressigny propose des visites tactiles sur demande à l'aide d'une mallette tactile.
Au musée Balzac, l'atelier imprimerie a été adapté avec reproduction de la casse de caractères en braille, il est proposé sur demande.
Au musée Rabelais, un document de visite en caractères agrandis est disponible à l'accueil du musée.

  • Pour les visiteurs à mobilité réduite

La boutique du Logis royal de Loches a été réaménagée afin de répondre aux normes d'accessibilité et un cheminement PMR stabilisé a été réalisé. L'ensemble du logis est accessible, l'accès au premier étage étant possible grâce à un monte-escalier Scalamobil.
Le musée Balzac a également été doté d'un monte-escalier afin de permettre l'accès au premier étage.
A la forteresse de Chinon, l'ensemble du bâtiment d'accueil est accessible (ascenseur) ainsi que le R.D.C des logis royaux. Un cheminement adapté est également en cours d'aménagement dans le parc.
Le musée de Préhistoire est entièrement accessible.
A la Demeure de Ronsard, l’accueil, les 2 salles d'exposition permanente, l’ensemble des jardins, le réfectoire et le R.D.C du Logis du Prieur sont accessibles.
A la forteresse de Chinon, une tablette tactile propose un circuit de visite adapté à chaque type de handicap (moteur, visuel, auditif et mental).

Les guides d'accueil et de visite sont régulièrement formés à la connaissance des différents handicaps afin de pouvoir les accueillir dans les meilleures conditions, ainsi qu'à la médiation autour des handicaps sensoriels et cognitifs. L'ensemble du travail autour de l'accueil des visiteurs en situation de handicap est réalisé avec l'aide et les conseils avisés des associations locales représentatives des différents handicaps.
www.cg37.fr et www.touraineloirevalley.com/ma-touraine-pratique/touraine-accessible-tourisme-et-handicap

Mission Culture et Handicap

Initiée en 2002 au sein de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Tours, cette mission a été mise en place pour favoriser l'accès à la culture et aux loisirs pour les personnes en situation de handicap, les personnes âgées dépendantes et les personnes hospitalisées. La Charte Loisirs et Culture pour Tous signée en 2004 a conforté ses actions. Elle a un rôle de conseil, de médiation et de coordination auprès de ses différents interlocuteurs que sont les services municipaux, les partenaires institutionnels et culturels, et les acteurs du handicap.
Elle travaille en lien avec les structures culturelles pour le développement d'une offre adaptée ; aide à la diffusion de l'offre culturelle accessible ; conseille les porteurs de projets (qu'il s’agisse d'un établissement handicap qui souhaite s'ouvrir à la Culture ou d'un acteur culturel qui souhaite s'adresser au public handicapé) ; accompagne des projets culturels accessibles ; aide les particuliers handicapés dans leur recherche d'une pratique culturelle ; participe aux commissions communales d'accessibilité, à des réunions de chantier intéressant les bâtiments culturels…
Chargée de Projet Culturel – Mission Culture et Handicap
Tel : 02 47 20 74 38
Courriel : m.begon@ville-tours.fr
Site internet : www.tours.fr

La Bibliothèque Municipale de Tours

La Bibliothèque Municipale de Tours se compose de 7 bibliothèques ou médiathèques et d'un service de bibliobus. Elles proposent des documents adaptés et accessibles aux personnes handicapées : textes lus, livres et revues en gros caractères, D.V.D audio décrits et/ou traduits en LSF, livres tactiles et/ou en braille, livres en Français Facile. Elles mettent à disposition des outils et du matériel spécifique (loupes, tablettes, liseuses…). Des animations gratuites et accessibles y sont proposées (heures du conte en LSF, après-midi « cap sur les jeux »…). Des visites adaptées peuvent être organisées pour des groupes en fonction de leurs besoins spécifiques. Enfin, sur le site internet, l'onglet "Lire, écouter, voir autrement" rassemble les informations relatives aux offres de documents, d'animations et de services de la bibliothèque à destination des publics dits "empêchés" ou handicapés et de leur entourage.

Bibliothèque Centrale
2 bis avenue André Malraux - 37000 Tours
Tel : 02 47 54 30 42
Courriel : e.jarry@bm-tours.fr
Site internet : www.bm-tours.fr

Ciné-ma différence aux Studio, "le cinéma c'est pour tout le monde" !

Depuis janvier 2013, les cinémas Studio accueillent un samedi de chaque mois, une séance Ciné-ma différence, coordonnée par l'Art et la manière et co-organisée par l'ADAPEI 37 et les cinémas Studio, avec le soutien de la ville de Tours.
Un film en Version Française, choisi dans la programmation, est proposé à tous : personnes handicapées, leurs familles ou accompagnateurs et le public habituel.
Une équipe de bénévoles est présente pour accueillir, guider et aider.
Les différences sont acceptées et respectées car le public est sensibilisé au début de chaque séance par un mot d'accueil et un court-métrage. Les lumières s'éteignent progressivement, le son est modéré. Les bénévoles vous accompagnent, avec une pile électrique, vers les toilettes qui sont dans la salle ou pour sortir si besoin.
La salle est préparée afin que les personnes en fauteuil puissent regarder le film agréablement. Les places pour les fauteuils étant en nombre limité, il est vivement conseillé de réserver. Il en est de même pour les emplacements de parking.
L'inscription au préalable favorise un meilleur accueil.

www.studiocine.com, www.cinemadifference.com tours@cinemadifference.com

L’Association Loisirs Handicap Touraine (ALHT)

L’Association Loisirs et Handicap Touraine, créée en 2007 par Fatima Rouzier organise tout un panel de loisirs pratiquement chaque week-end pour des personnes handicapées, souvent isolées : concert, balades, visite de château et sorties diverses : la Baule, Puy du fou…. Ces sorties sont soigneusement préparées y compris sur le terrain.
Lors des sorties, le groupe est encadré par des bénévoles pour aider les personnes en fauteuils roulants, aider aux gestes courants, veiller à la sécurité et au bien-être de chacun.
L'ALHT est reconnue d'intérêt général et compte 130 adhérents. Son fonctionnement repose uniquement sur des bénévoles. Françoise Bru, la présidente, est elle-même en situation de handicap.
L'ALHT recherche de nouveaux bénévoles pour permettre de satisfaire les adhérents durant les sorties et surtout de ne pas avoir à refuser des personnes non accompagnées.

ALHT
1 allée de la petite Branchoire - 37170 Chambray-les-Tours
Tel : 02 47 67 54 43 ou 06 42 31 20 31
Courriel : contact.alht37@gmail.com
Site internet : www.alht37.fr

VIE DE LA MDPH

De nouveaux arrivants à la MDPH

Trois nouvelles professionnelles ont rejoint l’équipe de la MDPH au courant du premier trimestre 2015, il s’agit de :

  • Marie Clémence Perrin, conseillère d’information, en remplacement de Chantal Antonio sur la mission d’accueil,
  • Audrey Pompougnac, agent instructeur, en remplacement de Aurélie Duvyver,
  • Clémentine Persyn, agent instructeur, en remplacement de Malika Kehli.

VIE DES ASSOCIATIONS

Permanences associatives à la MDPH

Le Mouvement Français pour le Planning Familial (?,MFPF??)

Il organise deux permanences mensuelles dans les locaux de la MDPH pour les accompagnements et les suivis individuels, sur les questions relatives à la vie sociale, affective et sexuelle en direction des personnes en situation de handicap, des familles, des auxiliaires de vie, des accompagnants de la personne en situation de handicap. Ces permanences ont lieu de 14H30 à 16H30.

• Vendredi 29 mai
• Mercredi 10 juin
• Vendredi 26 juin

MFPF
10 Place Neuve, 37000 Tours
Tel : 02 47 20 97 43
mfpf37@wanadoo.fr

AMAC Touraine

Le secteur handicap de l'AMAC (Association des Métiers de l'Art et de la Culture) Touraine œuvre dans le champ de l'accessibilité de la culture et des pratiques artistiques pour les personnes en situation de handicap. Permanences de 14H00 à 17H00

• Mercredi 20 mai
• Mercredi 17 juin

AMAC Touraine
Tel : 06 98 22 27 66
Courriel : amac.touraine@gmail.com
Site internet : www.amac-touraine.com

L'Association France Spondylarthrite (AFS)

Prochaines permanences d'accueil et d'écoute ouvertes aux malades et à leurs proches, de 14H00 à 16H30.

• Vendredi 22 mai
• Vendredi 12 juin

Jean-Christophe Gauvrit
Tel : 02 47 26 19 98
Courriel : gauvrit.jean-christophe@neuf.fr

Le Comité Départemental Handisport (CDH) 37

Le CDH informe les adultes, ou les parents d'un enfant, en situation de handicap moteur et/ou sensoriel, ainsi que les personnes valides ayant la possibilité de pratiquer une activité sportive de loisir ou de compétition. Permanences de 14H00 à 17H00

• Jeudi 11 juin

Maison des sports
Rue de l'aviation - 37210 Parçay-Meslay,
Tel : 02 47 29 11 25
Courriel : Cd37@handisport.org
Site internet : www.handisport37.asso-web.com

AGENDA

Handicap et vous

Du 01 au 06 juin 2015 à Azay-le-Rideau et dans les communes du territoire :

A l’initiative des associations « Génétique action » et « familles rurales du Ridellois », semaine de sensibilisation et d’animations sur les handicaps.
Au programme (non exhaustif) : des initiations à la langue des signes française, diffusion d’un reportage sur la mobilité à Azay-le-Rideau, des expositions, initiations handisports pour le collège et la M.F.R, deux conférences, une sur l’accessibilité et l’autre sur l’intégration des enfants dans les structures de droit commun et l’autre sur l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, la projection du film "De toutes nos forces" en plein air. Le samedi 06, une belle journée pour le forum avec la présence de différents acteurs qui œuvrent autour des handicaps, des démonstrations, initiations de différents handisports et pour clôturer le tout, une soirée avec du théâtre, de la danse et de la musique.
De nombreux acteurs locaux (associatifs, professionnels et élus) sont engagés dans ce projet, qui est une première sur le territoire.

Monsieur Willy Besard
Tel : 06 10 97 19 73
Courriel : willybesard1@gmail.com

Lettre numéro 27

Sommaire

Télécharger la Lettre

Télécharger la lettre de la MDPH numéro 27 de février 2015 au format P.D.F

EDITO

11 février 2005 - 11 février 2015 : 10 ans pour mettre en œuvre trois grands principes (Accessibilité – Compensation – Proximité) visant à favoriser l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Que d'ambitions, d'avancées dont certaines sont encore à poursuivre.
Dans le domaine de l'accessibilité, la scolarisation des enfants handicapés a connu des évolutions importantes avec un nombre d'enfants scolarisés en milieu ordinaire en nette augmentation. Sur le plan professionnel, si le taux de chômage des travailleurs handicapés reste élevé, il convient de noter l'augmentation du taux d'emploi dans la fonction publique qui se rapproche des 6%. L'accessibilité du bâti reste un chantier à mener avec les nouveaux agendas programmés.
Concernant la compensation, la Prestation de Compensation du Handicap constitue une avancée réelle pour favoriser le maintien à domicile des personnes les moins autonomes à travers des aides humaines, techniques, en matière d'aménagement du logement et du véhicule.
Concernant la proximité, la création des MDPH, guichet unique pour l'accueil, l'information, l'évaluation des besoins et l'accès aux droits a facilité les démarches des personnes handicapées. Le nombre de demandes, qui a plus que doublé, depuis leur création, montre que les MDPH sont bien repérées dans le paysage institutionnel.
De nombreux défis restent à relever et la mobilisation de tous est nécessaire dans un esprit de collaboration accru.
Je souhaite que cette nouvelle année nous permette de poursuivre le chemin parcouru au service des personnes handicapées.

Marie-Dominique BOISSEAU
Vice-Présidente du Conseil général
Présidente de la CDAPH

A LA UNE

Pas tout à fait dix ans pour la MDPH, qui a ouvert ses portes en avril 2006, mais un petit bilan sur les années qui viennent de s'écouler s’impose…
Ce qui a changé en quelques années :

  • Un nombre de demandes en constante évolution

La MDPH a traité 35 000 demandes en 2014, contre 18 000 en 2006, soit presque le double.
Du fait de l'implication des 40 professionnels de la MDPH et de l'optimisation de l'organisation, les délais d'instruction, même s'ils ont augmenté, sont restés inférieurs aux délais légaux (3,3 mois en 2013, alors que la loi prévoit un délai de 4 mois).

  • Un accueil plus accessible

L'accueil de la MDPH situé, depuis 2010, au rez-de-chaussée du 19 rue Edouard Vaillant à Tours, est bien identifié. 14 526 personnes ont franchi la porte en 2014.
Chaque personne handicapée qui souhaite connaître l'état d'avancement de son dossier a un interlocuteur privilégié.
Depuis 2012, des accueils en secteur rural ont été mis en place par le Conseil Général avec la création de conseillers autonomie dans les maisons départementales de la solidarité, véritable relais de la MDPH sur la mission d'accueil.
Depuis le premier janvier 2015, des plages d'accueil téléphoniques ont été ouvertes le matin. Dorénavant nos services sont joignables du lundi au vendredi de 9H00 à 11H00 et de 14H00 à 16H00.

  • Un relais d'informations bien identifié

Le site internet de la MDPH est régulièrement mis à jour et permet de diffuser de nombreuses informations susceptibles d'intéresser les personnes handicapées, dans tous les domaines de la vie. Tous les ans, le nombre de connexions augmente (38 000 connexions mensuelles).
Le handiguide, véritable annuaire départemental devrait être réédité en 2015.

  • Une évaluation globale des besoins de compensation des personnes handicapées

L'évaluation des besoins de compensation nécessite une approche pluridisciplinaire et globale. L'organisation des équipes pluridisciplinaires et de la Commission des Droits et de l'Autonomie privilégie une approche par parcours de vie (enfance, 16-25 ans et adulte) depuis 2010.
En 2014, un outil d'évaluation commun aux établissements et services médico-sociaux a été travaillé et sera déployé en 2015.

  • Un rôle accru en termes de suivi

Depuis 2012, suite au schéma départemental, la mission de suivi auprès des personnes bénéficiaires de la prestation de compensation du handicap a été renforcée afin d'accompagner la mise en œuvre des plans d'aide.
En 2015, un extranet avec les établissements et services médico-sociaux sera mis en place afin de mieux suivre les listes d'attente.

  • Un partenariat renforcé

La MDPH ne peut mener à bien ses missions que grâce à l'intervention de nombreux partenaires qui interviennent en amont, en fournissant des éléments d'évaluation, en participant aux équipes pluridisciplinaires ou en aval, en mettant en œuvre les décisions de la Commission des Droits et de l'Autonomie.
Que chaque partenaire soit ici remercié pour sa contribution à la réalisation de nos missions.

Valérie Bouillard,
directrice de la MDPH

COTE CITOYENNETE : Les dispositifs pour les 16 - 25 ans

Le Bureau Information Jeunesse (BIJ)

Le Bureau Information Jeunesse d'Indre-et-Loire, offre à tous les jeunes un accès à de l'information sur tous les sujets qui les concernent au quotidien.

  • Emploi-jobs logo du B.I.J
  • Métiers-Formations (initiale, continue)
  • Loisirs-sports-vacances
  • Etranger - mobilité européenne
  • Vie pratique (vie quotidienne, droits-citoyenneté, logement, santé, handicap, projets-initiatives-engagement …)

Le BIJ 37 appartient au réseau national Information Jeunesse qui forme un maillage du territoire se déclinant en structures labellisées par l'Etat.
Il a une mission de service public : Mettre à disposition des jeunes, sans discrimination, par tous les moyens appropriés, et sur tous types de support, des informations utiles dans les domaines qui les concernent et qui contribuent à leur insertion sociale et professionnelle et à les rendre autonomes, responsables et participatifs.

Actions :
  • L'espace documentaire propose des informations, nationales et locales, qui sont complètes, actualisées, objectives et pratiques ; elles sont en libre accès ou accompagnées.
  • Accompagnement individualisé en lien avec les demandes et besoins des jeunes fréquentant la structure
  • Service de mise à disposition d'offres d'emplois, de jobs, de missions de volontariat….
  • Espace informatique "Point Cyb"
  • Ateliers C.V, lettres de motivation
  • Réunions régulières d'informations collectives : B.A.F.A, service civique, Erasmus (Service Volontaire Européen) …

En 2013, 16 177 personnes ont bénéficié des services du BIJ, dans la structure ou à l’extérieur.
Ouverture : Du lundi au jeudi de 13H00 à18H00 et le vendredi de 13H00 à 16H00.

Bureau Information Jeunesse 37- 78 rue Michelet - 37000 TOURS - 02 47 64 69 13 –
Courriel : bij37@ijcentre.fr
Site internet : www.informationjeunesse-centre.fr

La Mission Handicap de l'Université

Logo de l'Université de Tours S'inscrivant dans la continuité du primaire et du secondaire, le rôle de l'université est de permettre l'accessibilité au savoir des étudiants en situation de handicap, c'est pourquoi fut créée en 2008 la Mission Handicap. Service interne de l'Université François Rabelais de Tours, il s'agit de la cellule de référence en matière de handicap. Chargée d'accueillir, d'écouter et d'informer les étudiants et les personnels en situation de handicap, elle a également pour missions de les accompagner dans leurs parcours. De ce fait, elle met en place tout au long de l'année universitaire des aménagements se caractérisant par une aide matérielle (prêt de matériels tels que des ordinateurs portables, des loupes, des logiciels, des dictaphones, etc.) et / ou une aide humaine, c'est-à-dire l'embauche d'étudiants chargés, selon leur contrat, de la prise de notes, du tutorat, du soutien, du secrétariat et / ou surveillance d'examen ou d'un accompagnement spécifique (dans les locaux, à la bibliothèque universitaire, au restaurant universitaire, etc.).
Soucieuse d'apporter une égalité des chances et de réussite commune à tous, les trois membres de cette équipe s'efforcent au quotidien de mettre en place et de faire exister les recommandations de la loi du 11 février 2005 "pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes en situation de handicap".

Mission Handicap, 60 rue du Plat d'Etain, BP 12050, 37020 TOURS Cedex - Accueil des étudiants : 02 47 36 68 39 – Accueil des professionnels : 02 47 36 68 30 – Courriel : handicap@univ-tours.fr
Site internet : www.univ-tours.fr

Le Planning familial

banière du planning familial 37
Le Planning Familial 37 favorise l'accès à l'information, à l'éducation à la vie affective, relationnelle et sexuelle pour tous. Il travaille notamment auprès des jeunes 16-25ans en situation de handicap.
Au sein de leurs structures d'accueil (IME, ITEP, ESAT, Foyers,…), ces jeunes peuvent bénéficier de séances collectives ou d'entretiens individuels. Ils peuvent également venir à la rencontre des intervenants du Planning Familial 37 lors des permanences organisées à la MDPH, dans les mairies, centres sociaux, maisons de quartiers… de l'ensemble du département.
L'objectif de son action est d'offrir à ces jeunes en situation de handicap un espace de parole, d'information et de réflexion leur permettant d'aborder, entre autres, les notions de connaissance de leurs corps, de la prévention des risques liés à la vie sexuelle, de la relation à l'autre, de la solitude, de rencontres et du désir d'enfants, de la parentalité…
Par ailleurs, le Planning Familial accueille les parents de ces jeunes et leur propose un accompagnement dans leurs difficultés liées à l'exercice de leur parentalité.

Planning Familial, 10 place neuve – 37000 Tours – 02 47 20 97 43 –
Courriel : mfpf37@wanadoo.fr

ECHO DU MEDICO-SOCIAL : Les dispositifs pour les 16 - 25 ans

Les ITEP Pro

Le dispositif de l'Association La Paternelle regroupe deux Instituts Thérapeutique Educatif et Pédagogique (ITEP) Village des jeunes à Mettray et Les Fioretti à Richelieu, ainsi qu'un Service d'Education Spéciale et de Soin A Domicile (SESSAD). Sont accueillis des jeunes de 14 à 20 ans rencontrant des troubles psychiques, cognitifs, relationnels et/ou sociaux.

Un parcours personnalisé, gradué et structurant
  • phase d'accueil pendant laquelle la primauté est donnée à la réassurance de l'usager par sa compréhension et son acceptation (et celle de sa famille) du fonctionnement social de l'établissement, de ses valeurs et de ses règles, des activités proposées et du rôle des professionnels présents.
  • phase d'émancipation à l'égard de l'établissement et de la famille. Elle s'expérimente par des incitations à être autonome dans la gestion de son quotidien, à participer à des activités sportives, culturelles etc.. ouvertes vers l'extérieur, à s'inscrire durablement dans les ateliers techniques (ateliers de couverture, plomberie, soudure, maçonnerie-carrelage, peinture-revêtement, espaces verts-travaux paysagers, restauration, aide à la personne), à effectuer des stages en entreprise. Cet ensemble d'activités contribue à construire le projet d'orientation professionnelle et plus globalement le devenir d'adulte autonome.
  • Phase d'insertion qui permet à l'usager d'affiner sa perception de l'autonomie, à trouver sa place dans un collectif, à suivre un rythme de formation ou bien encore de travail en milieu ordinaire ou protégé.
Des exigences et des contraintes environnementales ajustées aux ressources de la personne

La mise en œuvre du parcours est adaptée aux ressources du jeune : séquences d'accompagnement (à durée et fréquence variables et sur le lieu le plus approprié : au domicile, en entreprise ou sur le site même de l'établissement), au régime du semi-internat ou de l'internat (chambres, appartements en interne ou en ville), le contenu des apprentissages scolaires, les séquences de découverte des métiers puis de formation préprofessionnelle et enfin de certifications professionnelles.

Un parcours en vue d'une insertion sociale et d'une indépendance financière

Il s'agit bien tout au long de ce parcours gradué de permettre l'insertion sociale de l'usager par le logement et l'indépendance économique, et de là, l'accès à un statut et à une identité sociale.

Association La Paternelle - Village des Jeunes- Les Bourgetteries - 37390 Mettray - 02 47 62 42 42 -
Site internet : www.iteplapaternelle.fr

Les Instituts Médico-Educatifs

Selon le Code de l'Action Sociale et des Familles, l'accompagnement mis en place au sein d'un Institut Médico Educatif (IME) "tend à favoriser l'épanouissement, la réalisation de toutes les potentialités intellectuelles, affectives et corporelles, l'autonomie maximale quotidienne et sociale des enfants ou des adolescents accueillis. Il a également pour objectif d'assurer leur insertion dans les différents domaines de la vie, la formation générale et professionnelle".
En général, les adolescents orientés par la MDPH et accueillis en IME souffrent de troubles instrumentaux et du développement de la sphère cognitive. Peuvent se mêler à ces difficultés des troubles du développement et de la personnalité qui interfèrent sur la mobilisation des capacités intellectuelles existantes. Même pour ces jeunes qui ont des capacités, la seule formation générale et professionnelle ne garantit pas l’exercice d’une activité professionnelle en milieu dit ordinaire ou en ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail). Il est nécessaire de travailler avec eux, dès l'entrée en IME et donc même avant 16 ans, les apprentissages liés à l’autonomie sociale et aux gestes de la vie quotidienne. L'IME met donc en œuvre, via le projet individualisé d'accompagnement, les actions qui vont les préparer à leur sortie.
Les formations professionnelles proposées par les IME sont diverses, liées à leur histoire et à leur implantation territoriale. Une de leur attention est l'adéquation des formations proposées avec les capacités des jeunes adultes et avec le marché du travail. Les IME se meuvent au milieu d'un réseau de partenaires de droits communs et médico-sociaux qui vont concourir à l'insertion professionnelle et sociale.

A titre d’exemple, L'IME Saint Martin des Douëts propose l'articulation suivante :

  • Au plan pédagogique, la poursuite des apprentissages scolaires, l'initiation et la formation professionnelle dans les ateliers, la validation d'un projet professionnel par des stages auprès des acteurs du travail ordinaire ou protégé. Est également proposé un C.A.P Agent Polyvalent de Restauration et un titre professionnel d'Agent d'Hôtellerie. Les jeunes qui ont un projet professionnel qui ne correspond pas au plateau technique de l'IME (par exemple situé en Maison Familiale Rurale ou en CFA) sont également accompagnés s'ils en font la demande.
  • Au plan éducatif, l'acquisition de compétences relatives à la vie quotidienne (par exemple savoir se nourrir), à l'insertion dans la cité et au vivre ensemble (par exemple savoir se déplacer ou bien savoir communiquer). L'internat, lorsqu'il est proposé, est un outil éducatif au service de ces apprentissages.
  • Au plan thérapeutique, au-delà du suivi de la santé et de l'éducation à la santé, les rééducations et soutiens nécessaires pour étayer les apprentissages.

Une année de formation professionnelle type peut être la suivante : deux stages longs d'un mois chacun et par semaine, 6 heures de classe, 3 heures de sport et 21 heures d'enseignement professionnel dans les ateliers liés au métier choisi.

Les Centres d'Adaptation et de Redynamisation au Travail au service du projet de vie

logo du C.A.R.T
Les CART de Poitiers et Châtellerault sont gérés par l'A.D.S.E.A 86 (Association Départementale pour la Sauvegarde de l'Enfant à l'Adulte) et existent depuis 1969.
Les CART remplissent une mission d'insertion sociale et professionnelle pour des adultes âgés de 18 à 30 ans en situation de handicap orientés par la MDPH. Les personnes sont accompagnées sur une durée de trois ans. Elles présentent des troubles cognitifs et psychiques entravant leur insertion socio-professionnelle.
Les "stagiaires" bénéficient des services suivants : remobilisation professionnelle, redynamisation sociale, hébergement, accompagnement médico-psychologique et social.

Pour tous contacts à Châtellerault : 05 49 21 29 95, Poitiers : 05 49 45 72 02 -
Site internet : www.adsea86.fr signet "handicap"

EMPLOI - FORMATION : les dispositifs pour les 16 - 25 ans

Les Centres d'Information et d'Orientation (CIO)

Accompagner les choix d'orientation des élèves en situation de handicap

Les Centres d'Information et d'Orientation offrent aux publics une démarche centrée sur le conseil en orientation, l'écoute des besoins des personnes, l'aide à l'élaboration des choix personnels, la médiation et la pédagogie de l'information sur les filières de formation et ouvrent sur les perspectives d'Insertion professionnelle.
Dans les CIO, les conseillers d'orientation –psychologues (C.O-P) assurent le suivi et l'accompagnement des jeunes en formation initiale, participent à la prévention du décrochage scolaire et à tout ce qui favorise la réussite des jeunes dans leurs parcours.
Dans une logique de proximité et d'accessibilité, ils interviennent au sein des collèges, des lycées et de l’enseignement supérieur. Ils réalisent des entretiens approfondis, des conseils personnalisés et, éventuellement, des bilans psychologiques afin, notamment, d'améliorer la réponse aux élèves et aux étudiants à besoins particuliers en leur proposant un parcours scolaire continu et adapté dans le cadre d'une école inclusive.
Ils contribuent au renforcement du dialogue entre l'Ecole et les familles et à la définition du plan personnalisé de scolarisation par leur participation active aux équipes pluridisciplinaires "enfance" de la MDPH et aux Equipes de Suivi de Scolarisation dans les établissements scolaires.
Ils favorisent chez les jeunes une meilleure connaissance d'eux même et la construction de l'estime de soi nécessaires à un développement harmonieux de la Personne.

Logo du C.I.O

37 C.O-P et 3 directeurs de CIO interviennent dans les 5 CIO d'Indre et Loire.

CIO de Chinon - 2 rue Plantagênet - BP 142 - 37501 Chinon – 02 47 93 10 87 - Courriel : ce.ciochinon@ac-orleans-tours.fr

CIO de Joué lès Tours - 4 avenue Victor Hugo - BP 113 - 37301 Joué les Tours – 02 38 83 49 41 - Courriel : ce.ciojouelestours@ac-orleans-tours.fr

CIO de Tours - 64 bis boulevard Béranger - BP 21623 - 37016 Tours cedex – 02 47 20 57 20 - Courriel : ce.ciotours@ac-orleans-tours.fr

CIO de Loches - 20 rue des Bigotteaux, appartement numéro 8 - 37600 Loches - 02 38 83 49 43 - Courriel : ce.cioloches@ac-orleans-tours.fr

CIO d'Amboise - 6 allée Malétrenne - 37400 Amboise – 02 47 57 27 86 - Courriel : ce.cioamboise@ac-orleans-tours.fr

La scolarisation des élèves en situation de handicap au lycée

Le cas particulier des ULIS

Grâce aux évolutions initiées par la loi de 2005, de nombreux jeunes handicapés réalisent l'intégralité de leur scolarité obligatoire en milieu ordinaire. Certains d'entre eux poursuivent leur parcours au lycée, soit en scolarisation individuelle soit au titre d'une scolarisation collective dans une Unité Localisée pour l'Inclusion Scolaire (ULIS). L'Indre-et-Loire dispose de cinq ULIS, toutes dans des lycées professionnels, la plupart d'entre eux étant regroupés en réseaux : lycées de Loches et de Verneuil-sur-Indre, lycée Cugnot à Chinon, lycée Saint-Gatien à Joué-lès-Tours, Lycée Eiffel associé au lycée Bayet à Tours, lycées Laloux et Becquerel également à Tours en lien avec le lycée Nadaud à Saint-Pierre-des-Corps.
Une ULIS, c'est un groupe d'une dizaine d'élèves, tous orientés par la MDPH et affectés par l'Education Nationale dans un lycée, en fonction du parcours de formation professionnel envisagé. La scolarité de chacun des jeunes du groupe est coordonnée par un enseignant spécialisé qui s'y consacre à temps plein. Les élèves sont aussi accompagnés par un ou deux AVS (Auxiliaires de Vie Scolaire). L'emploi du temps hebdomadaire de chacun des élèves prévoit des temps de regroupement avec le coordonnateur et des temps de formation professionnelle. Comme les autres élèves, les jeunes scolarisés au titre d'une ULIS effectuent aussi des stages en milieu professionnel. La visée pour tous est au moins le C.A.P, certains jeunes accédant même au bac professionnel. Si le jeune ne peut pas, en raison de son handicap, obtenir son C.A.P, une attestation de compétences professionnelles lui est délivrée au vu des contrôles continus. Pour la plupart des jeunes, la formation professionnelle dure deux années. Pour certains, pas vraiment fixés sur leur projet à la sortie du collège, une année de découverte et de détermination peut être proposée en amont de la formation. Pour d'autres qui ont besoin de temps, en raison de leur handicap, un C.A.P en trois ans peut être envisagé.
A chaque fois qu'une ULIS a été créée dans le département, celle-ci a suscité la confiance des familles qui perçoivent bien l'intérêt d'une formation professionnelle certificative, d'une sollicitation maximale de leur jeune et de son accès progressif à l'autonomie au milieu d'autres adolescents.
Évidemment, tous les jeunes en situation de handicap ne peuvent pas ou n'ont pas besoin d'une scolarisation au titre d'une ULIS lycée professionnel, ce dispositif étant réservé aux élèves qui peuvent en profiter pleinement.

Direction des Services Départementaux de l'Éducation Nationale - 267 rue Giraudeau - C.S 74212 -37000 Tours - 02 47 60 77 60 - site internet : www.ac-orleans-tours.fr

ARPS Handi Emploi (Association gestionnaire des services Cap emploi 37 et SAMETH 37)

Une mission spécifique "Alternance et handicap"

L'alternance constitue une des clés majeures de l'insertion professionnelle des travailleurs en situation de handicap. Financée par l'AGEFIPH Centre (Association de Gestion du Fonds pour l'Insertion des Personnes Handicapées) cette action vise à faciliter l'accès à l'apprentissage des jeunes à partir de 16 ans. Elle s'appuie sur l'offre de formation de la région Centre pour construire le projet de formation et de qualification. Les conseillers accompagnent le jeune sur son projet professionnel, veille à l'adéquation emploi-handicap, et l'aide à rester mobilisé. Pour cela des rendez-vous réguliers sont proposés. Lorsque le jeune est accompagné par un éducateur, un travail en collaboration est appréciable car complémentaire.

ARPS (Association pour la Rééducation Professionnelle et Sociale) Handi Emploi – 45 rue du mûrier – 37540 Saint-Cyr-sur Loire – 02 47 85 30 58 -
Courriel : contacts@handiemploitouraine.com
Site internet : www.handiemploitouraine.com

Le Centre de Formation pour Apprenti Spécialisé du Centre

Créé en 1984, il est conventionné par le Conseil Régional et a pour partenaires l'Education Nationale, Le Ministère de l'Agriculture, l'AGEFIPH et le FIPHFP (Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction publique). Il a pour mission de former des personnes en situation de handicap, jeunes et adultes, pour une insertion professionnelle en milieu ordinaire. La formation est caractérisée par une pédagogie adaptée, différenciée au service d'un parcours individualisé. En Indre-et-Loire, le CFAS a passé une convention avec le CFA de la Ville de Tours (Antenne). Les jeunes sont accueillis en petits groupes et chacun est accompagné sur tout son parcours par un tuteur. Les matières générales sont dispensées par des enseignants spécialisés. Le CFAS est également représenté au sein d'établissements médico-sociaux, IME Les Douëts et IME La Source et C.F.P de Pontourny (ALFA). Pour candidater auprès du CFAS, le jeune doit présenter une réelle motivation pour son projet professionnel ; bénéficier de la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé et avoir signé un contrat d'apprentissage. Les métiers préparés sont notamment : secteur de l'automobile - réparation mécanique, vente, agriculture et horticulture, alimentation, hôtellerie - restauration, bâtiment …

CFAS Centre au 02 38 65 09 60
Courriel : cfas-centre@cfas-centre.fr
Site internet : www.cfascentre.com

SANTE

Espace Santé Jeunes

Lieu d’accueil et d'écoute pour les jeunes de 12 à 25 ans et les parents
  • Pour les jeunes 12-25 ans

Accueillants : Médecin, psychologues, conseillère en économie sociale et familiale se relaient pour accueillir les jeunes en entretien individuel, gratuit, anonyme et confidentiel et sans rendez-vous ou par petit groupe. Ateliers santé gratuits et anonymes sur différents thèmes (sexualité, addictions, nutrition, santé, et socio esthétique….)

  • Pour les parents

Le temps des parents :
- Le premier jeudi de chaque mois de 19H00 à 21H00
- Les troisièmes et quatrièmes mardi de chaque mois de 13H30 à 15H30 sans rendez vous
- Le deuxième samedi de chaque mois de 9H00 à 12H00 sur rendez vous

De la documentation (prévention, addictions, sexualité….) est à disposition.

TOURS : Du lundi au vendredi de 9H30 à 12H00 et de 14H00 à 18H30 (permanence d’écoute de 15H 30 à 18H30) - 95 rue Michelet 37000 TOURS - 02 47 05 07 09
Courriel : espacesante.jeunes37@wanadoo.fr

AMBOISE : Le mardi de 10H00 à 14H00 - 48 rue Grégoire de Tours, appartement 23 (premier étage),37400 Amboise -02 47 05 07 09

VIE DE LA MDPH

De nouveaux arrivants à la MDPH

  • Jocelyne Lartigolle, médecin est venu compléter l'équipe de médecins, depuis septembre 2014, sur la base d'un mi-temps,
  • Hanitr’Indriana Adell et Lucie Jaunet, ont rejoint l'équipe du pôle instruction de la MDPH en octobre 2014,
  • Céline Chauveau, ergothérapeute, forte d'une expérience en établissement sanitaire et médico-social a rejoint l'équipe en remplacement de Sandrine Bouttier en novembre dernier,
  • Audrey Pérot, coordinatrice d'équipe pluridisciplinaire adulte a rejoint l'équipe de la MDPH le 5 janvier en remplacement de Françoise Frauel. Assistante sociale de formation, titulaire d’une licence de sciences humaines et sociales et d'un C.A.F.E.R.U.I.S, elle va mettre à profit l'expérience d'encadrement acquise en secteur hospitalier au sein de la MDPH.
  • Marie-Laure Adeux, conseillère d'information a rejoint l’équipe accueil de la MDPH le 5 janvier en remplacement de Julie Verdier qui a quitté la MDPH suite à une mobilité géographique.

Des plages horaires harmonisées pour mieux vous répondre

Après validation par la Commission exécutive, l'équipe de la MDPH vous informe des modifications d'horaires de son accueil téléphonique.
A compter du 5 janvier 2015, vous pourrez joindre le standard et les agents instructeurs du lundi au vendredi de 9H00 à 11H00 et de 14H00 à 16H00.
Afin d'améliorer la qualité de notre accueil téléphonique, ces nouveaux horaires vous permettront de nous contacter le matin et l'après-midi sur des temps dédiés.

VIE DES ASSOCIATIONS

Permanences associatives à la MDPH

Le Mouvement Français pour le Planning Familial (MFPF)

banière du planning familial 37
Il organise deux permanences mensuelles dans les locaux de la MDPH pour les accompagnements et les suivis individuels, sur les questions relatives à la vie sociale, affective et sexuelle en direction des personnes en situation de handicap, des familles, des auxiliaires de vie, des accompagnants de la personne en situation de handicap. Ces permanences ont lieu de 14H30 à 16H30.

  • Mercredi 4 février
  • Vendredi 20 février
  • Mercredi 4 mars
  • Vendredi 20 mars

Contact : MFPF, 10 Place Neuve, 37000 Tours, 02 47 20 97 43,
Courriel : mfpf37@wanadoo.fr

Le Comité Départemental Handisport (CDH) 37

Logo du Comité départemental handisport Le CDH informe les adultes, ou les parents d'un enfant, en situation de handicap moteur et / ou sensoriel, ainsi que les personnes valides ayant la possibilité de pratiquer une activité sportive de loisir ou de compétition. Permanences de 14H00 à 17H00

  • Jeudi 12 février
  • Jeudi 12 mars

Contact : Maison des sports, Rue de l’aviation, 37210 Parçay-Meslay, 02 47 29 11 25
Courriel : Cd37@handisport.org
Site internet : www.handisport37.asso-web.com

L'Association France Spondyloarthrite (AFS)

logo de l'Association France Spondyloathrite Prochaines permanences d'accueil et d'écoute ouvertes aux malades et à leurs proches, de 14H00 à 16H30.

  • Vendredi 13 février
  • Vendredi 13 mars

Contact : Jean-Christophe Gauvrit 02 47 26 19 98
Courriel : gauvrit.jean-christophe@neuf.fr

AMAC Touraine

Le secteur handicap de l'AMAC (Association des Métiers de l'Art et de la Culture) Touraine œuvre dans le champ de l'accessibilité de la culture et des pratiques artistiques pour les personnes en situation de handicap.
Permanences de 14H00 à 17H00 Logo de l'association A.M.A.C. Touraine

  • Mercredi 18 février
  • Mercredi 18 mars

Contact : AMAC Touraine, 06 98 22 27 66,
Courriel : amac.touraine@gmail.com
Site internet : www.amac-touraine.com

Lettre numéro 26

Télécharger au format P.D.F la lettre numéro 26 de la MDPH du mois de septembre 2014.

Lettre N° 25

Télécharger au format P.D.F la lettre numéro 25 de la MDPH du mois de mai 2014

Lettre M.D.P.H N° 24

Télécharger au format P.D.F la lettre numéro 24 de janvier 2014 dédiée à l'insertion professionnelle.

Lettre M.D.P.H N° 23

Télécharger au format P.D.F la lettre numéro 23 du mois de juillet 2013 de la MDPH

Lettre M.D.P.H N° 22

Télécharger la lettre de la MDPH du mois de décembre 2012 au format P.D.F

Lettre M.D.P.H N° 21

EDITO

Le Conseil Général, afin d'apporter une réponse de proximité, a décidé de créer des pôles autonomie au sein des 9 Maisons Départementales de la Solidarité.
Ainsi, à compter du premier octobre, les personnes âgées et les personnes handicapées ou leur entourage, pourront être mis en relation avec un conseiller autonomie au sein des Maisons Départementales de la Solidarité.
Ces professionnels (5 conseillers autonomie répartis sur 9 Maisons de la Solidarité) ont pour mission d'informer sur les droits et prestations, d'accompagner, conseiller et aider à la constitution des dossiers administratifs, et de communiquer sur tous les services susceptibles d'apporter des réponses aux besoins de prise en charge des personnes.
Dans le Lochois, cette mission a été confiée au CLIC Sud Touraine, compte-tenu de l'expérience acquise par cet organisme auprès des personnes âgées.
La mise en place de ce nouveau dispositif a fait l'objet d'un partenariat étroit entre la Direction de l'Autonomie du Conseil général et la MDPH.
La MDPH, en tant que guichet unique ne disposait pas jusqu'à ce jour de lieux d'accueil décentralisés. Dorénavant, les personnes handicapées pourront obtenir des informations au plus près de leur domicile.
Une communication adaptée est prévue par le Conseil général afin que ces pôles autonomie trouvent toute leur place dans le paysage institutionnel. Je souhaite qu'ils répondent au mieux, aux attentes des usagers, mais aussi à celles des partenaires.

Marie Dominique BOISSEAU, Portrait de madame Boisseau
Vice Présidente du Conseil général,
Présidente de la CDAPH

A LA UNE

Bilan d'activités 2011 de la MDPH

En 2011, la MDPH a été amenée à traiter la situation de 11 500 personnes, représentant un total de 29 639 demandes, soit 30% de plus que l'année précédente.
Ce sont les demandes d'allocation adulte handicapé, de reconnaissance de travailleur handicapé et d'orientation professionnelle ainsi que de cartes (cartes d'invalidité, cartes de priorité et cartes européennes de stationnement) qui ont le plus augmenté.
Les prestations visant le maintien à domicile (Prestation de Compensation du Handicap) ou l'accès à un établissement sont restées élevées.
Au niveau des enfants, le nombre de demandes d'auxiliaires de vie scolaire a continué d'évoluer de façon importante.
Afin de faire face à cet afflux, la MDPH a été amenée depuis 3 ans à faire évoluer son organisation sur ses différentes missions (accueil, évaluation, décision). Ceci a permis notamment de maintenir des délais d'instruction inférieurs à la moyenne nationale.
La mise en oeuvre des décisions prises par la Commission des Droits et de l'Autonomie (CDAPH) n'est pas sans incidence, dans un contexte contraint de l'offre médico-sociale.
Aussi afin d'améliorer l'adéquation entre l'offre et la demande, il devient aujourd'hui nécessaire d'innover dans les réponses apportées aux personnes handicapées.
A cet effet, la MDPH, dans le cadre du schéma départemental des personnes handicapées, s'est engagée à :
- évaluer plus finement les besoins en mettant en place un outil d'évaluation partagé et une équipe pluridisciplinaire pour les personnes handicapées vieillissantes
développer la connaissance des besoins et assurer le suivi des orientations avec un extranet.
- la mise en oeuvre de ces différents projets s'appuie bien évidemment sur une collaboration riche avec les partenaires du médico-social, de l'Education Nationale et de l'insertion professionnelle.

Valérie BOUILLARD
Directrice de la MDPH

VIE DE LA MDPH

La Charte qualité ACCUEIL

L'accueil et l'information sont des missions importantes de la MDPH. En Indre-et-Loire, le choix a été fait de professionnaliser les agents assurant ces missions au sein d'une équipe accueil. affiche de la charte où l'on voit en image de fond une main près d'une oreille pour symboliser l'écoute, en haut trois photos, la première représente des mains d'hommes, la deuxième un visage de femme avec un très beau sourire et enfin la même photo que l'image de fond, en dessous le titre Charte qualité accueil et des éléments relatifs à notre mission d'accueil
Toute l'équipe a travaillé sur l'élaboration d'une charte qualité Accueil, validée ensuite par la COMEX (Commission exécutive)
Cette charte se décline sur les thèmes suivants :
- Un service accessible
- Un accueil attentif et confidentiel
- Une aide à l'expression des attentes et des besoins
- Une information claire et appropriée
- Une réponse adaptée.

Cette charte sera affichée à l'accueil de la MDPH et présentée dans un dépliant explicitant chacun des thèmes cités.

Accueil

La mise en place des pôles autonomie va permettre aux personnes handicapées qui vivent en milieu rural de bénéficier d'un point info MDPH dans les Maisons Départementales de la Solidarité. Les 5 conseillers autonomie ont été formés et seront accompagnés par la Responsable de l'accueil, Virginie Lannier, pour mener à bien leur nouvelle mission. Par ailleurs, ils auront accès au logiciel de la MDPH afin de pouvoir renseigner au mieux les personnes qui s'adresseront à eux.

Développement du suivi des personnes handicapées à domicile

Le Conseil général a permis à la MDPH de renforcer l'équipe de référentes sociales qui intervient auprès des personnes handicapées adultes à domicile. Ainsi 5 professionnelles (au lieu de 4 auparavant) se partagent le département afin d'évaluer les besoins des personnes et d'assurer de façon plus développée, le suivi des situations. La nouvelle sectorisation est consultable sur le site internet de la MDPH.

Départs et arrivées

A noter le départ en retraite de Louis Munoz, agent instructeur sur Tours et son agglomération. Seul représentant de la gente masculine, Louis manquera à l'équipe de la MDPH. Il est remplacé par Anne Mérillon.
Dominique Baudouin, médecin mise à disposition depuis deux ans par le service de santé des armées va partir en retraite début octobre. Sa grande compétence et son investissement ont été très appréciés. Elle est remplacée par le Docteur Florent DURAIN.
Malika KEHLI a rejoint l'équipe accueil depuis juillet,en remplacement de Monique Le Saux.
Camille POUPEAU est arrivée le premier septembre en tant que référente sociale enfance. Sylvie NOYANT-LEBOUC qui exerçait auparavant cette mission vient renforcer l'équipe des référentes sociales adultes.

Rencontre avec Florent Durain, médecin à la MDPH

Depuis le 02 Juillet 2012, un nouveau médecin a pris ses fonctions à la MDPH. Après avoir exercé en cabinet libéral en Indre-et-Loire, mais aussi assuré des missions d'expertise pour l'Agence du Médicament (A.N.S.M) depuis 2009, le Docteur Durain a saisi l'opportunité d'intégrer la MDPH de Tours.
C'est naturellement par les soins aux patients que le Docteur Durain a appris à connaître spécifiquement le handicap. Dans ses nouvelles fonctions, c'est l'accompagnement médico-social des personnes handicapées qui est au premier plan. Le travail en équipe, le partage des décisions et l'organisation en réseau avec les partenaires extérieurs ont représenté, dit-il, les arguments principaux de sa venue à la MDPH.
Comme pour les trois autres médecins de la MDPH, le rôle du Docteur Durain est avant tout de procéder à l'évaluation médicale du handicap , mais aussi d'apporter un regard médical dans les concertations pluri-disciplinaires et les délibérations de la CDAPH.
Après ses premiers mois en poste, il confie : "Certes la situation de certaines personnes handicapées peut être particulièrement complexe, cependant nous avons la chance de pouvoir échanger entre professionnels et de formuler des préconisations individualisées. Ce qui est primordial, c'est l'aspect humain. Beaucoup de personnes sont un peu perdues dans leurs démarches. Nous devons les orienter et les aider à préciser leurs demandes."

ECHO DU MEDICO-SOCIAL

Association départementale APAJH Indre et Loire

Le 28 juin 2011, l'association du CMPP (Centre Médico-Psycho-Pédagogique) d'Indre-et-Loire a changé son nom et a modifié ses statuts pour se dénommer APAJH (Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés) d'Indre-et-Loire.
Ce rapprochement d'une fédération va permettre de bénéficier d'une représentation nationale, régionale et départementale en adéquation avec l'évolution des questions sociales, pour une meilleure efficacité auprès des bénéficiaires.

Les différents services de l'APAJH d'Indre-et-Loire :
- Services d'Education Spéciale et de Soins A Domicile (SESSAD) Arpège
Enfants âgés de 6 à 13 ans présentant des troubles du comportement et/ou des déficiences intellectuelles légères (sur notificaton de la MDPH).
- SAFEP (Service d'Accompagnement Familial et d'Education Précoce) / SSEFIS (Service de Soutien Familial et à l'Intégration Scolaire) - CRAPI (Centre Régional d'Audiophonologie Infantile)
Enfants présentant une déficience auditive. (sur notification MDPH)
- DAP (Département d'Audio-Phonologie) du CAMSPS (Centre d'Action Médico-Social Précoce Spécialisé)
Enfants de 0 à 6 ans présentant des signes d'un trouble auditif.
- CAMSPS (Centre d'Action Médico-sociale Précoce Spécialisé)
Enfants de 0 à 6 ans pour des bilans et projets thérapeutiques personnalisés
- CMPP (Centre Médico-Psycho-Pédagogiques)
Enfants de 6 à 20 ans pour des bilans et projets thérapeutiques personnalisés
Antennes CAMSPS et CMPP à Tours agglo nord, Tours agglo sud, Langeais, Ligueil, Amboise.
- Service d'Aide et de soutien aux familles
- B.A.P.U (Bureau d'Aide Psychologique Universitaire)

Ouverture du Clos d'Alban

Le Clos d'Alban, basé à Cigogné, est un nouvel établissement géré par l'association Arc en Ciel. Il dispose de 18 places de Foyer d'Accueil Médicalisé et de 18 places de Maison d'Accueil Spécialisée et devrait ouvrir en octobre 2012. La sélection des candidats a fait l'objet d'un travail de concertation étroit entre l'association et la MDPH. La création de cette structure va permettre de libérer des places dans les établissements enfants. En effet, sur 36 personnes retenues, la moitié relevaient d'une orientation au titre de l'amendement Creton.

COTE CITOYENNETE

Demande de logement 37

Ce nouveau service est proposé par le Conseil général, Tour(s) Plus et les organsimes H.L.M pour simplifier la recherche d'un logement social en Indre-et-Loire.
Il permet aux personnes souhaitant déposer une demande de logement social, de ne constituer qu'un seul et unique dossier, enregistré sur un fichier commun à tous les partenaires (organsimes d'habitat social et mairies partenaires). Ainsi la demande est prise en compte par tous les organismes et peut être modifiée, renouvelée, auprès du partenaire de votre choix.
Le dossier unique de demande de logement social comporte un feuillet réservé aux personnes en situation de handicap.
Les démarches pourront être faites directement en ligne sur le site : www.demandelogement37.fr

Access'habitat 37

Le SAVS (Service d'Accompagnement à la Vie Sociale) / SAMSAH (Service d'Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés) de l'APF étend, à l'agglomération tourangelle, son service d'accompagnement au logement pour les personnes en situation de handicap moteur en recherche d'un logement adapté.
La mission d'Access'Habitat, financée par le Conseil général, est de faire correspondre l'offre et la demande en développant un réseau partenarial.
L'équipe d'Access'Habitat évalue la situation sociale du demandeur, sécurise le logement actuel, aide dans la réalisation des démarches, évalue l'accessibilité, accompagne lors des visites, assure le suivi des aménagements préconisés, et favorise le lien entre les partenaires.
Contact : Access'habitat,
37-39 rue Walvein,
37000 Tours,
Tel 02 47 76 05 08,
Courriel

Handibât

ACCESSIBILITE DES BATIMENTS ET CONSTRUCTION

La loi du 11 février 2005 a posé le principe d'accessibilité du bâti et de la voierie aux personnes en situation de handicap, condition de leur participation à la vie sociale. L'accessibilité doit être effective pour tous les types de handicap. Les bâtiments neufs doivent répondre aux normes d'accessibilité en vigueur, que ce soit des bâtiments recevant du public, des bâtiments d'habitations collectives ou des maisons individuelles destinées à la vente ou à la location et ce avant la fin de l'année 2015.
Ainsi les entreprises doivent intégrer de nouvelles normes de construction. De ce fait la C.A.P.E.B (Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) et la C.N.A.T.P (Chambre Nationale de l'Artisanat et des Travaux Publics et Paysagistes) Loire Atlantique ont développé la marque déposée HANDIBAT. Cette démarche a pour but, d'apporter une information fiable et objective sur les compétences des professionnels intervenant dans le domaine de l'accessibilité du bâti. Pour être titulaire de la marque HANDIBAT, il faut :
- Suivre une formation de 2 jours pour le chef d'entreprise ou au moins l'un des salariés
- Réussir l'examen de fin de formation
- Attester de la souscription des assurances obligatoires
- Respecter les 3 engagements de la charte HANDIBAT : Compétence – Conseil – Service.

La marque est attribuée pour 3 ans. Chaque titulaire déclare ses chantiers pour la vérification du respect des exigences de la marque.
La liste des artisans titulaires de la marque HANDIBAT est diffusée à de nombreux acteurs locaux impliqués dans l'accompagnement des personnes agées et ou en situation de handicap, elle est mise en ligne sur www.handibat.info.fr.

EMPLOI

Les ESAT

Les ESAT (Etablissements et Services d'Aide par le Travail) sont des établissements médico-sociaux qui permettent aux personnes handicapées n'ayant pas acquis suffisamment d'autonomie pour travailler en milieu ordinaire, y compris en entreprise adaptée, d'exercer une activité dans un milieu protégé.
La mission de l'ESAT est double : tout en permettant aux personnes en situation de handicap d'avoir une activité de type professionnel, l'ESAT propose également un accompagnement social et éducatif visant à favoriser l'épanouissement personnel et social des personnes accueillies. Lors de l'admission en ESAT il est signé un contrat d'aide et de soutien par le travail.
Pour bénéficier d'une décision d'orientation professionnelle en ESAT il faut déposer une demande auprès de la MDPH .
13 ESAT sont répartis sur le département.

ENFANCE – JEUNESSE

Aide individuelle et aide mutualisée apportées aux élèves handicapés

Le décret du 23 juillet 2012 précise les conditions dans lesquelles une aide humaine est apportée aux élèves handicapés scolarisés dans une classe de l'enseignement public ou privé sous contrat.
Ces aides sont attribuées par la Commission des Droits et l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH)

Il distingue et définit deux types d'aide en fonction des besoins de l'élève :

  • L'aide mutualisée est destinée à répondre aux besoins d'accompagnement d'élèves qui ne requièrent pas d'attention soutenue et continue.

LA CDAPH ne fixe pas de quotité horaire mais définit les activités principales de l'accompagnant.
L'assistant d'éducation peut être chargé d'apporter une aide à plusieurs enfants.

  • L'aide individuelle a pour objet de répondre aux besoins d'élèves qui requièrent une attention soutenue et continue.

La CDAPH détermine la quotité horaire et définit les activités principales de l'accompagnant.
Décret n° 2012-903 du 23 juillet relatif à l'aide individuelle et aide mutualisée apportées aux élèves handicapés

Troubles du langage et scolarisation en Indre-et-Loire

Enrichi au fil des années, l'Indre-et-Loire dispose aujourd’hui d'un dispositif large et diversifié pour la scolarisation des élèves présentant des troubles spécifiques du langage écrit (dyslexie, dysorthographie, dysgraphie…) ou oral. Les services de l'Education Nationale, la MDPH, le Centre Référence Langage de l'hôpital Clocheville, l'établissement médico social Beau Site, collaborent étroitement pour définir avec les familles, les orthophonistes et les médecins, la meilleure trajectoire possible pour les élèves «dys».
Les élèves en situation de handicap reconnu (par la MDPH) peuvent être scolarisés en milieu ordinaire (dont les S.E.G.P.A de collège) avec ou sans AVS, suivis ou non par un service de soins, en CLIS (Classe pour l'Inclusion Scolaire) «troubles du langage» (à Saint-Branchs, Saint-Cyr ou Saint-Avertin), en ULIS (Unité Localisée pour l'Inclusion Scolaire) «troubles du langage» (au collège Corneille à Tours) ou à l'IRECOV (Beau Site – Tours). Les élèves présentant des troubles du langage légers voire moyens bénéficient d'aménagements pédagogiques (A.P. dys-). Pour développer ce dispositif, un réseau départemental de cinq collèges (Richelieu, Sainte-Maure, Saint-Avertin, Beaulieu – Joué les Tours et Ronsard – Tours) a été mis en place il y a 18 mois. Les équipes pédagogiques de ces établissements ont été formées et le réseau sera étendu à deux ou trois collèges supplémentaires dès cette rentrée. Lorsque des aménagements pédagogiques spécifiques sont mis en place dans la durée, ils sont souvent accompagnés, lors des certifications, par des aménagements d'examens.

Dominique SOUVENT
Inspecteur de l'Education Nationale A.S.H.

Journée des DYS : 10 octobre 2012

Parce que les acteurs de l'éducation le savent : plus on aide précocément les enfants porteurs de troubles DYS (dylexie, dysorthographie, dyscalculie, dyspraxie, dyphasie..), plus on a des chances de les faire évoluer favorablement, le thème de la sixième édition de la journée des DYS est "renforcer la prévention".

Retrouver toutes les informations sur cette journée sur www.journee-des-dys.info

Aménagements des conditions et de passation d'examen

Toute personne présentant un handicap et candidate à un examen ou concours peut déposer une demande d'aménagements des conditions de passation des épreuves en adressant sa demande à l'un des médecins désignés par la Commission des Droits et de l 'Autonomie des Personnes Handicapées.(CDAPH)

  • Pour les élèves d'un établissement scolaire ou de formation (public ou privé): médecins de l'éducation nationale de l'établissement fréquenté
  • Pour les élèves d'un établissement sous la responsabilité de ministère de l 'agriculture (lycée agricole , C.F.A.A , M.F.R et adultes préparant un concours hors université : médecins de la MDPH
  • Pour les étudiants en établissement universitaire : Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (S.U.M.P.P.S)

Circulaire n° 2011-220du 27 12 2011
Décret n°20005-1617 du 21 décembre 2005

AFIJ : un site d'accès aux droits des étudiants

L'AFIJ a réalisé un guide complet "Spécial étudiants et jeunes diplômés handicapés" qui apporte conseils, informations pratiques, législation...pour réussir son insertion professionnelle.
Ce guide est en ligne sur le site de l'AFIJ : http://www.handicap.afij.org/

Livres pour enfants sourds

"Monsieur l'Emu. Bonne nouvelle" et "Marguerite", albums bilingues Langue des Signes Française (LSF) / LSF et français.
Entièrement traduits en LSF, ces albums s'adressent aux enfants qui ne savent pas encore lire. Avec une histoire racontée en LSF dessinée par une narratrice signeuse et en français écrit.
Composés d'illustrations originales et de textes rythmés, ces livres peuvent être lus et/ou signés. Ils sont accompagnés d'un glossaire qui facilite le lien entre les mots et les signes de l'histoire ainsi que la compréhension de la langue des signes dessinée et/ou du français écrit.

Contact :
Compagnie 100 Voix,
Olivia Le Divelec au 06 79 70 69 82 ou
Pascaline Denis au 06 84 15 25 95.
Courriel

SANTE

Pallience : une prise en charge palliative pour les enfants

Les soins palliatifs sont des soins actifs délivrés dans une approche globale de la personne atteinte d'une maladie grave, évolutive ou en phase terminale. L'objectif des soins est de soulager les douleurs physiques et les autres symptômes, mais aussi de prendre en compte la souffrance psychologique, sociale et spirituelle.
Mise en place depuis décembre 2011, Pallience (PALLIatifs-ENfants-CEntre) est une équipe régionale de soins palliatifs pédiatriques, à domicile, à l'hôpital et en structure.
L'équipe, composée d'un médecin, d'une psychologue et d'une infirmière/puéricultrice, accompagne l'enfant, sa famille et les soignants. Elle propose une prise en charge palliative de tous les enfants quelle que soit la pathologie, dans le respect des besoins et désirs de l'enfant et de ses parents.

Réseau de soins Palliatifs en région Centre, Pallience, CHRU de Tours-Hôpital Clocheville, 49 Boulevard Béranger, 37044 Tours cedex 9
Téléphone/répondeur : 02 18 37 66 21 du lundi au jeudi de 9H00 à 17H00

LOISIRS, SPORT, CULTURE

MODE H : Colloque et forum le 27 novembre au Vinci

Depuis 10 ans, un travail de coopération est mené avec des acteurs du handicap (associations, institutions, bénévoles, professionnels...) issus de différents pays européens. Les différentes activités de Mode H ont permis aux partenaires d'échanger et d'améliorer leurs différentes pratiques en matière d'inclusion des personnes handicapées.

Le colloque Mode H 2012 va permettre de confronter les différentes pratiques d'acteurs du handicap et de la culture qu'ils soient français ou européens, experts, professionnels, associations, usagers sur le thème : "Culture, création artistique et handicap : quels modes d'inclusion dans la cité européenne".

Ce colloque se tiendra de 9H00 à 17H00 le mardi 27 novembre 2012 à Vinci à Tours et alternera :
- des reflexions théoriques sur la relation entre la situation de handicap et l'art (sous leurs aspects philosophiques, ethnologiques, psychologiques et sociologiques)
- des reflexions appuyées par des professionnels utilisant l'art comme support dans leurs relations avec des personnes en situation de handicap (art-thérapie, développement personnel, activités d'expression, accompagnement social...)
- des témoignages d'artistes (qu'ils soient ou non en situation de handicap) : comédiens, acteurs, peintres, photographes....
Particpation au colloque sur inscription et dans la limite des places disponibles.

Ce colloque sera également l'occasion d'organiser un forum à destination du grand public, gratuit et ouvert à tous, réunissant diverses associations intervenant dans les domaines de la création artistique et du handicap.

Pour toute information ou inscription, contacter Alain Serieys au 02 47 31 21 22 ou 06 07 57 62 92 ou par courriel

L'édition du Larousse en Gros caractères

Pour la première fois depuis dix ans, les Editions Regards d'enfants, en collaboration avec LAROUSSE, présentent un dictionnaire en grands caractères à la fois lisible, pratique et attractif., destiné aussi bien aux séniors qu'aux jeunes ayant des déficiences visuelles.

Guide des activités touristiques, culturelles et de loisirs accessibles au public déficient visuel

Le guide Céci'T disponible en plusieurs versions (gros caractères, synthèse vocale, ou prêt à imprimer sur une embosseuse braille) est téléchargeable gratuitement sur le site www.braille-culture.com.
Il permet aux personnes déficientes visuelles de s'informer sur les prestations touristiques ou culturelles adaptées en France, avec une recherche par région. Il recense les musées, les sites naturels, les espaces de loisirs, les hébergements ayant obtenu le Label Tourisme et Handicap ou ceux qui ont fait une réelle démarche pour se rendre accessible.

AGENDA

Octobre Rose

Le Pôle Santé Tours Sud, à Chambray-les-Tours, et le Pôle Santé Léonard de Vinci vous proposent un mois d'activités diverses dans le cadre de la mobilisation contre le cancer du sein.
Octobre rose 2012 (du 02 au 25 octobre), c'est donc toute une programmation de conférence et de rendez-vous autour de thèmes très variés : Bien-être, Beauté, conseils, sport et alimentation, dépistage, art thérapie, associations, social, conseils.
Inscriptions au 02 34 37 44 98 du lundi au jeudi de 14H30 à 18H00 et le vendredi de 9H00 à 12H30 ou par courriel

Journée mondiale de la vue

La journée modiale de la vue mise en place par l'O.M.S le deuxième jeudi d'octobre, est destinée à sensibiliser l'opinion publique aux problèmes de la cécité et des déficiences visuelles
Les membres du Lions Club International organisent pour la deuxième fois en Touraine, la journée mondiale de la vue, le jeudi 11 octobre 2012 de 10H00 à 18H00 au sein de l'Hôtel de Ville de Tours .

Cette initiative s'articule autour d'un double objectif :
- Informer et sensibiliser le grand public sur les risques des troubles visuels et l'importance d'effectuer un contrôle régulier de la vue
- Proposer, avec l'aide d'opticiens bénévoles, des contrôles gratuits de la vue.

Les ophtalmologistes, les opticiens, les orthoptistes et els associations concernées seront présentes lors de cette journée.

Aller sur le site du Conseil départemental d'Indre-et-Loire
Aller sur le site de la Préfecture d'Indre-et-Loire Aller sur le site du Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logementAller sur le site de la Caisse d'allocations familiales

 Aller sur le site de L'assurance maladie Aller sur le site de la Mutualité sociale agricole

Aller sur le site de la Mutualité française Indre - Touraine Aller sur le site de l'Association des paralysés de france