Un schéma unique pour l'Autonomie

Le vieillissement et le handicap, compétences majeures des Départements, constituent un grand défi social aujourd'hui et plus encore demain. Les problématiques sont souvent communes à ces deux populations, c'est pourquoi le Conseil départemental d'Indre-et-Loire s'est engagé pour la première fois dans une réflexion globale et a fait le choix de réaliser un schéma unique de l'autonomie. Adopté par l'Assemblée départementale le 2 février dernier, ce document définit les actions à mener pour les cinq prochaines années autour des questions de la perte d'autonomie, liée aux conséquences du handicap ou à l'âge des personnes concernées.

Ce nouveau schéma de l’autonomie vise à favoriser le maintien à domicile des personnes en situation de handicap et des personnes âgées, le plus longtemps possible par :

  • L'anticipation de leur perte d'autonomie,
  • des réponses de qualité adaptées à leurs besoins individuels et collectifs croissants et évolutifs,
  • des réponses de proximité qui garantissent une égalité de traitement.

Ce nouveau schéma a également l'ambition de repenser la gouvernance de la politique autonomie dans le cadre d’une approche partenariale renforcée. Ainsi un comité de pilotage et un comité technique seront chargés d’animer, de piloter et de suivre les actions du schéma, qui seront mises en place.

Un schéma qui favorise le maintien à domicile des personnes en situation de handicap et des personnes âgées, le plus longtemps possible.

4 axes stratégiques

  1. Favoriser le maintien à domicile des personnes en situation de handicap et des personnes âgées le plus longtemps possible.
  1. Mieux connaître les besoins particuliers des aidants, des jeunes adultes en situation de handicap et des personnes handicapées vieillissantes, sur l’ensemble du département.
  1. Diversifier l’offre de services par le développement des services d’accompagnement à la vie sociale, de l’habitat intermédiaire, de l’accueil de jour et de nuit, de l’hébergement temporaire, et des projets innovants.
  1. Repenser la gouvernance dans le cadre d’une politique partenariale renforcée.

6 orientations déclinées en 28 fiches actions

ORIENTATION 1 : Accompagner les intervenants au quotidien et favoriser le répit des aidants

Les constats :
- Les aidants ne connaissent pas vraiment leurs droits, l'information qui leur est destinée est difficilement accessible et peu lisible.
- Les aidants manquent de soutien moral et psychologique.
- L'hébergement temporaire n'est pas suffisamment identifié comme étant une solution de répit.

Les objectifs du schéma
- Optimiser et adapter les supports de communication existants.
- Développer les actions de formation et de soutien en direction des aidants familiaux et des professionnels.
- Optimiser l’offre d'accueil temporaire comme dispositif de répit.

ORIENTATION 2 : Lutter contre l’isolement social et géographique des personnes en perte d’autonomie

Les constats :
- L'offre de transport, tout particulièrement dans le monde rural, est insuffisante et lorsqu'elle existe, elle est méconnue des personnes à mobilité réduite du fait de leur handicap ou de l'âge.
- Les personnes âgées sont isolées socialement, 30 % ne sortent pas de chez elles pendant une journée entière.
- L'usage des technologies numériques devient la norme notamment pour l'accès aux droits, la communication avec son entourage, l'information et la formation.

Les objectifs du schéma
- Favoriser la mobilité des personnes à mobilité réduite, sur la base d'initiatives locales.
- Repérer les situations d'isolement social et structurer les dispositifs d'accompagnement existants.
- Prendre en compte les personnes handicapées et âgées dans les politiques culturelles et sportives départementales.
- Favoriser l’inclusion numérique des personnes en perte d’autonomie.

ORIENTATION 3 : Développer l'accueil et l'information des personnes en perte d'autonomie

Les constats :
- Les modalités d'accueil des personnes en situation de handicap et des personnes âgées (accueil téléphonique, accueil physique au champs Girault ou en Maison de la Solidarité) ne sont pas harmonisées.
- L'accueil de proximité est insuffisant dans les territoires.
- Les lieux d'accueil et d'accompagnement sont mal identifiés, la communication n'est pas assez développée.

Les objectifs du schéma :
- Harmoniser les vecteurs d'information.
- Renforcer l'accueil de proximité.
- Faciliter l'accès à l'information des personnes en perte d'autonomie et de leurs aidants, en lien avec les Maisons de Service au Public (M.S.A.P) et les autres acteurs territoriaux.

ORIENTATION 4 : Renforcer la connaissance des besoins des aidants, des personnes handicapées vieillissantes et des jeunes "Creton"

Les constats :
- Un manque de connaissance des besoins des aidants familiaux et professionnels à l'échelle départementale.
- Une prise en compte nécessaire des personnes handicapées vieillissantes dont la population s'accroit.
- Des jeunes en situation de handicap maintenus dans les établissements pour enfants, faute de solutions adaptées à leur profil.
- 212 jeunes de 20 à 24 ans en situation de handicap (dont 125 en amendements creton), en attente d'une place en établissement.

Les objectifs du schéma :
- Rapprocher l'offre et les besoins des aidants pour identifier les manques et définir les offres à développer.
- Repérer localement les besoins et attentes des personnes handicapées vieillissantes
- Apporter une réponse de prise en charge adaptée à chaque jeune "sans solution".

ORIENTATION 5 : Faciliter la continuité des parcours de vie à domicile et en établissement des personnes en perte ou en voie d'autonomie

Les constats :
- Les jeunes arrivent de plus en plus tard en IME et y restent souvent au-delà de 20 ans, faute de places dans un établissement adapté à leur situation. Leurs frais de séjours pris en charge par le Conseil départemental s'élèvent à 1.6 millions d'euros.
- Les situations des personnes en perte d'autonomie vivant à domicile sont de plus en plus complexes (allongement de la durée de vie et pathologies associées) et sont facteurs d'épuisement des aidants professionnels
- Le manque de professionnels freine le développement du maintien à domicile sur le département.
- Les réponses de prise en charge des personnes âgées souffrant d'une maladie neurodégénérative et des personnes handicapées vieillissantes sont insuffisantes.
- Les personnes âgées entrent de plus en plus tardivement en établissement médicalisé, les personnes handicapées vieillissantes restent dans leur établissement d'origine, faute de réponse adaptée.

Les objectifs du schéma :
- Faciliter la transition secteur enfance-secteur adulte des jeunes en amendement "Creton".
- Développer un outil commun de partage de données à domicile.
- Promouvoir les métiers d'aide à domicile et d'accueillant familial.
- Favoriser et développer les formations à destination de l'aide à domicile.
- Créer 80 places d'hébergement adaptées aux personnes souffrant d'une maladie neurodégénérative et aux personnes handicapées vieillissantes.
- Dédier des places d'hébergement temporaires et d'EHPAD aux personnes handicapées vieillissantes.
- Initier de nouvelles formes d'habitat au cœur d'un réseau de service adapté.

ORIENTATION 6 : organiser la gouvernance et le pilotage de la politique autonomie

- Mettre en place un comité de pilotage et un comité technique pour animer, piloter et suivre les actions du schéma.
- Rapprocher les dispositifs d'information, d'accueil, et d'évaluation des personnes en situation de handicap et des personnes âgées, en lien avec les M.S.A.P.
- Impulser, développer et animer les instances issues de la loi A.S.V
- Favoriser l'émergence de projets innovants
- Structurer l'offre des Services d'Aide et d'Accompagnement et à Domicile (SAAD).

Télécharger les éléments de diagnostic du schéma au format P.D.F

Télécharger le schéma Autonomie 2018 - 2022 au format P.D.F